Accueil Supercars La Brabham BT62 aussi sur route, une option à 167000€

La Brabham BT62 aussi sur route, une option à 167000€

945
10
PARTAGER
Brabham BT62 (2019)

A l’instar de McLaren, le nom de Brabham fait désormais partie du paysage des supercars. Néanmoins sa BT62 n’était jusqu’alors qu’utilisable sur piste. Une nouvelle option vient enrichir l’offre pour l’adapter à une conduite sur route.

En attendant un véritable retour en compétition, qui devrait être annoncé prochainement, le nom de Brabham est revenu à la vie automobile sous la forme de la supercar BT62. Pour mieux établir le lien avec ses origines d’écurie de course fondée par le pilote Jack Brabham (à ce jour seul pilote à avoir remporté le championnat du monde de F1 sur une auto portant son nom), ce bolide est avant tout destiné à un usage sur piste. Avant tout ? Non uniquement, du moins jusqu’à présent.

Le constructeur australien vient en effet d’ajouter une nouvelle option qui rend la BT62 compatible avec un usage routier : suspensions légèrement rehaussée, climatisation, verrouillage des portes et de la colonne de direction, habillage plus complet de l’habitacle… Un peu de poids en plus, mais toujours les 700 ch issus du V8 5.4 atmosphérique. La conversion sera ajoutée au choix avant ou après le stage de conduite Brabham Driver Development Program.

Bien sûr, avec un bolide coutant au bas mot 1,3 millions d’euros, une telle option n’est pas donnée. Il faudra ainsi compter le prix d’une belle limousine de luxe : 167 000 €.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "La Brabham BT62 aussi sur route, une option à 167000€"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
MINI_Stig
Invité

Comment, pour une supercar à ce prix-là, est-il possible d’avoir retenu des poignées de portes intérieures de… Clio II ! 😮
Dommage, pour le reste elle ne fait pas bricolée comme certaines pseudo-supercars, je regrette juste le manque d’inspiration en puisant à droite à gauche pour les éléments de style…

Thibaut Emme
Admin

Bien vu !

En fait la question est inversée 🙂
En ayant des poignées de porte intérieures de Clio II, Brabham arrive à avoir un prix contenu 😉 😛

Lee O Neil
Invité

On peut comprendre qu’un petit constructeur fabriquant une voiture à très faible volume ne va pas développer 100% de pièces spécifiques et va donc reprendre des pièces de grandes séries.
Ce n’est pas nouveau.
Mais là c’est vrai que c’est abusé d’être allé chercher une pièce aussi « roturière » !
Ils auraient pu choisir une commande d’ouverture de porte d’un véhicule de plus haut standing ou bien pour jouer « la chasse au kilo à tout prix », ils auraient pu mettre une simple lanière (comme sur les 911 RS par exemple)

Gautier Bottet
Invité

La problématique est sans doute aussi de trouver un fournisseur qui produit une poignée de portes non protégée par le constructeur d’origine, et qui accepte un contrat pour 70 poignées droite et 70 poignées gauche (70 BT62 sont prévues). Et avec une intégration simple dans le caisson carbone (donc une poignée complète avec son carter…

Seb
Invité

Décidément la barre des 1 millions d’Euro deviens presque banale …. Pour une voiture artisanale comparable à une Ascari KZ1 ou une Artega GT y’a un moment ou va falloir arrêter la pignole tarifaire …

starter
Invité

alala, le prix fait partie du luxe. Même si ça ne les vaut pas, en affichant un prix astronomique, ça crédibilise le produit. Depuis des années il y a dans ce monde des gens trop riches qui n’ont que faire de leur argent. Les vendeurs profitent de la spéculation et de la course à celui qui aura la plus grosse.

panama
Invité

Pas chez nous en tout cas : il faudrait être fou

labradaauto
Invité
…s’il y a critiques à faire sur l’ergonomie de la poignée de porte de la Renault, je n’en sais rien ? mais on a vu des autos avec un cable ou une tresse pour fermer la porte de l’intérieur. C’est un critère à la fois économique, poids surtout et si le système est fonctionnel et fiable. Je ne dis rien .c’est futile. Un tel bolide, qui a une gueule d’enfer en plus mérite surtout qu’on puisse « y goutter »monter qq rapports freiner, tourner…Au tarif du bolide , va falloir trouver un moyen contourné, se faire invité. Pour moi ce ne sera… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

..correction : se faire inviter, avec le badge invité, accès aux stands …. ouais, ce s’rait chouette même…

Michel
Invité

Je me souviens que dans les années 80, j’étais heureux de voir un constructeur français de voitures de sport (Venturi), et utiliser des composants de chez Peugeot
Bien avant, Alpine dérivé d’une Renault, utilisait des pièces de la Régie
On n’est pas dans la meme gamme de prix, mais l’utilisation de pièces de véhicules de série, n’est pas rédhibitoire, surtout que les personnes qui vont acheter une BT 62, seront je pense, rarement montés dans un Clio

wpDiscuz