Accueil Constructeurs McLaren présente la Senna

McLaren présente la Senna

2924
24
PARTAGER

Voilà la toute nouvelle McLaren. Il y a de fortes chances pour qu’elle ne vous laisse pas indifférent.

C’est la deuxième représentante, après feu la P1, des Ultimate Series. Voici la Senna, nom plus attractif que celui qui servit de nom de code interne au constructeur, P15. Cette Senna fait évidemment référence à Ayrton Senna qui fut triple champinon du monde de Formule 1 avec McLaren mais salue aussi Bruno Senna, le neveu de Ayrton, qui est lié à McLaren et à son programme sportif GT. Cette Senna précède enfin la future « BP23« , héritière, également en série limitée, de la fameuse F1, et capable d’accueillir trois personnes à bord.

Débridée

Limitée, cette Senna l’est par le nombre de ses exemplaires, à 500. Tous sont d’ores et déjà vendus à un tarif de base équivalent à 850 000 euros. Les premières livraisons doivent intervenir au second semestre de l’année prochaine pour s’achever en 2019, sachant que sa production débutera au troisième trimestre 2018, les Senna étant assemblées à la main. La Senna sera livrée aux yeux du public à l’occasion du prochain salon de Genève, en mars 2018.

Belle ou sublime ?

Esthétiquement, la Senna étonne. On pourrait presque la déclarer – ou la célébrer – fille de Ferrari F40. Son empattement court certes, mais surtout son profil, la forme et la disposition de son cockpit heurteront peut-être certaines sensibilités. Dont elle se moque sans aucun doute puisque ses lignes acérées, dont certaines ne sont pas sans rappeler celles du sublime concept X1 de 2012, semblent avoir été entièrement dictées par l’aérodynamique et par l’efficacité attendue sur circuit. Car bien qu’immatriculée, la Senna se sentira sans doute plus à l’aise en piste, pour le plus grand bonheur de ceux ou celles qui pourront en prendre le volant. Aussi surprenant que cela pourrait paraître, le Senna devrait égaler les performances de la P1, hybdride.

Des données incroyables

C’est justement sur ce point que la Senna se distingue. Combien de fois n’a-t-on pas eu envie de voir ce que pourrait encore donner une hypercar récente (LaFerrari, 918, P1) sans hybridation. McLaren nous livre sa réponse : la Senna. La Senna c’est : 1 198 kg à sec (contre 1 420 à une 720S), un V8 4,0 litres bi-turbo délivrant 800 ch et fournissant 800 Nm, un châssis monocoque et une carrosserie en fibre de carbone. Et une envie irrésistible dans prendre le volant. C’est encore : une boîte robotisée à sept rapports, une direction électrohydraulique, une suspension à double triangulation, trois lois d’amortissement (Comfort, Sport et Track), des pneumatiques Pirelli P Zero Trofeo R.

Quid des 24 Heures du Mans ?

La Senna, c’est enfin, une interrogation : pourquoi avoir voulu absolument faire de la Senna une voiture de route si ce ne serait pour l’aligner au Mans, en GTE ?

Source et photos : McLaren

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "McLaren présente la Senna"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Z’ont piqué l’écran centarl du captur ???

Jrc
Invité

J’allais le dire on dirait un intérieur Renault serait ce pour célébrer leur unions en formule 1 ?

Fabrice
Invité

on pourrait presque la déclareR – ou la célébreR – fille de F40.

sinon très bon article!

Thibaut Emme
Admin

Merci du signalement.
Coquilles corrigées.

Invité

J’ajoute:
« Et une envie irrésistible dans prendre le volant »

Invité

Fille de la F40? Si c’est le cas elle est tombé du berceau….elle n’a aucun charme contrairement à la F40, on dirait juste une de ces très nombreuses supercar au look torturé parce que LE FUTUR et l’AERODYNAMISME sont importants parce que MARKETING.

Après je suis pas un grand fan du look McLaren de ces dernières années

zafira500
Invité

C’est vrai que le style McLaren laisse vraiment à désirer ces derniers temps. Et cette Senna ne fait pas exception à la règle.

Invité

Je vais en choquer plus d’un, mais je n’ai jamais trouver aucun charme a la F40, justement torturee et « caisseuse »..

Thibaut Emme
Admin

Est-ce que l’on peut dire « mochement belle » ?

Par contre on dirait qu’il y a une caméra au plafond entre les deux baquets carbone. Non ?

akouel
Invité

Perso JE la trouve mochement moche. Moche de face, moche de derrière, moche de 3/4, la plame de la mocheté revenant au profil. Je ne lui trouve rien de beau.
Si à la rigueur les pneus sont bien.

Thibaut Emme
Admin

😀
belle n’est pas à prendre dans le sens de l’esthétique mais de l’efficacité qui, j’en suis certain, est très bonne.
Ou on pourrait dire « avec ce qu’elle est moche elle doit aller vite » 🙂

Hélas le temps des voitures rapides et élégantes semble fini…snif.

akouel
Invité

La 918 spyder est à n’en pas douter efficace, et elle est belle aussi ! En fait la fin des années 90 et les années 2000, ça me manque !
J’espère ne pas voir ça en GTE…A la rigueur ça irait plus pour un retour du GTP/GT1, si toutefois il devait y en avoir un.

Thibaut Emme
Admin

Ah ça !
Mettre cette Senna à côté de la sublimissime McLaren F1 c’est comme mettre l’Egoista à côté de la Miura ou de la Countach (version original par Gandini).

akouel
Invité

On est d’accord, mais le constat serait le même si on parlait de la veneno, ou encore la centenario. (et mettons la f12 à côté d’une 550…)
On vit une triste époque mon pôv’ monsieur ^^

Thibaut Emme
Admin

En fait, 499 exemplaires ont été vendus à 850 000 euros.

Le 500ème s’est vendu 2 millions de livres, aux enchères, pour la fondation Senna.

wpDiscuz