Accueil NextEV-NIO Nio ES6, le second modèle du « Tesla chinois »

Nio ES6, le second modèle du « Tesla chinois »

605
1
PARTAGER
Nio ES6 (2018)

Au nombre de toutes les start-up désireuses de conquérir le marché chinois du véhicule électrique, Nio est celle qui connaît le plus beau démarrage. Alors que le cap des 10 000 exemplaires est en passe d’être franchi, le second modèle arrive (exclusion faite de l’hypercar EP9 quasiment unique…). Le Nio ES6 ajoute en prime une nouvelle batterie plus imposante.

En novembre, Nio a livré 3 349 exemplaires de son SUV ES8, et 9 726 exemplaires depuis son lancement en juin dernier (au 15 décembre). L’objectif de 10 000 unités sur 2018 devrait donc être atteint. Et l’année 2019 s’annonce meilleure encore, puisque voici venir l’ES6. Une version 5 places et moins chère de l’ES8. Il mesure ainsi 4m85 contre 5m02 et n’accueille que 5 passagers. L’empattement reste identique à 2900 mm. Le style est légèrement différent sur la partie avant, avec des formes plus douces.

Côté mécanique, l’ES8 recevait deux moteurs de 240 kW. L’ES6 est un peu plus modeste, avec une entrée de gamme dotée de deux moteurs de 160 kW (218 ch). Le modèle haut de gamme propose un moteur de 160 kW et un autre de 240 kW (400 kW / 544 ch au total) et passe de 0 à 100 km/h en 4,7 s. Il se dote en version d’accès de la batterie 70 kWh qui équipe l’ES8 depuis juin, et ajoute une batterie de 84 kWh. De quoi porter son autonomie à 510 km au mieux :

  • 320 kW / 70 kWh : 410 km
  • 320 kW / 84 kWh : 480 km
  • 400 kW / 70 kWh : 430 km
  • 400 kW / 84 kWh : 510 km

Les livraisons de l’ES6 débuteront en mars prochain, avec un prix d’attaque à 358 000 RMB (45 700 €), et jusqu’à 448 000 RMB (57 200 €). Comme pour l’ES8, Nio propose un programme de location de batterie, pour 1 600 RMB (204 €) par mois. Un programme qui fait baisser le prix d’achat de 100 000 RMB (12 750 €), et donne aussi accès aux stations d’échange de batteries que Nio installe peu à peu en Chine le long des grands axes routiers. L’axe qui mène de Pékin à Shenzhen est déjà équipé de ces 18 stations. Soit donc des prix qui viennent directement mettre un ES6 en concurrence avec des SUV de taille moyenne de constructeurs étrangers : VW Tiguan, Buick Envision…

Notons que l’ES8 aura lui aussi très bientôt droit à la batterie de 84 kWh. Et dès le 3ème trimestre, les modèles déjà vendus auront accès à un programme de mise à jour de leur batterie.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Nio ES6, le second modèle du « Tesla chinois »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

Nio, un constructeur à suivre !

wpDiscuz