Accueil VW VW : le WLTP plombe la marge opérationnelle en 2018

VW : le WLTP plombe la marge opérationnelle en 2018

1521
30
PARTAGER

Le groupe VW vient d’annoncer qu’il prévoyait désormais que le retour sur opérations (operating return on sales) de sa principale marque de voitures de tourisme se situerait cette année dans la partie inférieure de sa fourchette cible de 4% à 5%.

Cet indicateur permet d’établir un ratio entre le niveau des prix de vente de ses produits et son efficacité opérationnelle (les charges directement associées à la production). La marge opérationnelle ainsi calculée permet sert d’indicateur pour mesurer la rentabilité de l’entreprise.

Le WLTP et les investissements dans l’électrique pèsent

Les raisons liées à cette mauvaise performance selon le constructeur : les coûts liés à l’adaptation de ses modèles destinés à la clientèle de particuliers aux règles plus strictes en matière d’émissions émises dans le cadre de la nouvelle procédure WLTP, des dépenses de distribution plus élevées et à des investissements.

Compte tenu de « l’impact négatif » du passage au WLTP, de la hausse des dépenses de distribution et des sommes investies dans de nouveaux produits – en particulier pour la mise en œuvre de l’offensive électrique – le rendement d’exploitation sera probablement au bas de l’échelle de la cible du constructeur, a ainsi déclaré VW dans un communiqué mardi.

Rappelons que VW a été confronté à de sérieuses difficultés pour adapter ses modèles à la nouvelle procédure de tests introduite en Europe en septembre dernier. La situation aura même entraîné une interruption de production et une pression sur les prix.

Des ingénieurs moteurs ont quitté le navire VW

En août dernier, Volkswagen avait même averti qu’une pénurie d’ingénieurs entravait ses efforts mis en œuvre pour que ses véhicules respectent les nouvelles règles antipollution.
Dégât collatéral du scandale des moteurs truqués  : la tricherie des émissions révélée en septembre 2015 a incité des experts moteurs à quitter l’entreprise. Laissant le constructeur à court d’ingénieurs dotés d’une expérience désormais nécessaire pour pouvoir travailler sur des modèles conformes à des tests d’émissions plus strictes. Un constat que le PDG Herbert Diess a donc été contraint d’afficher.

« L’expertise dans le domaine de développement de moteurs a été perdue « , avait ainsi déploré le patron de VW cet été. Ajoutant qu’il était désormais beaucoup plus difficile d’obtenir des moteurs certifiés pour la route suite à la mise en œuvre de la nouvelle procédure de tests WLTP.

Retards de livraison

Fin juillet, Volkswagen a demandé à Markus Duesmann, expert en développement de moteurs chez  BMW, de  rejoindre VW en vue de résoudre le problème, avertissant d’ores et déjà que les retards dans l’obtention de la certification routière entraîneraient des goulets d’étranglement entre août et octobre.

« Cela a un impact sur l’utilisation de la capacité dans nos usines, il y aura donc des jours de fermeture sur nos sites pendant cette période », avait ainsi déclaré M. Diess. Prévenant alors que le respect des objectifs de livraison serait difficile à atteindre.

Alerte sur la margé opérationnelle dès cet été

Toujours en août dernier, le patron de VW avait même indiqué que le constructeur serait confronté à une « tache titanesque » durant la seconde moitié de l’année 2018.  Annonçant dès cette date, qu’il lui serait particulièrement difficile d’atteindre ses objectifs de marge opérationnelle pour l’année en cours.

Dans une conférence de presse organisée alors pour commenter les résultats du deuxième trimestre, Diess avait déclaré que le passage à la procédure d’essai WLTP engendrait les risques les plus importants en terme de volume et de profits  pour Volkswagen.

Reste que l’introduction des règles WLTP a été accélérée à la suite de la tricherie de Volkswagen sur se véhicules diesel….

Herbert Diess a tenu à préciser que les régulateurs examinaient désormais de manière beaucoup plus détaillée les véhicules et testaient les niveaux de pollution des voitures de manière beaucoup plus complète. Examinant notamment le type de pneus équipant le véhicule, ainsi que la mise en marche de la climatisation… Reste que Volkswagen n’est pas le seul à être confronté au problème…

En juin dernier, VW a d’ores et déjà prévenu que la production de 250 000 véhicules serait retardée  suite à la mise en œuvre du WLTP. En juillet, le constructeur a déclaré qu’il louerait des places de stationnement pour stocker des véhicules ne pouvant être vendus en l’absence d’homologation.

La résolution des goulets d’étranglement causés par les règles WLTP pourrait coûter plus de 1 milliard d’euros à Volkswagen, avait alors déclaré le directeur financier Frank Witter.

Sources :  Reuters, VW, Automotive News

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "VW : le WLTP plombe la marge opérationnelle en 2018"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Sont-ce les premières Golf TDI plug-in en photo?
Non : les nouveaux TDI sont tellement peu polluants qu’il faut leur faire le plein de C02 et de nox!

Je précise que ce n’est que de l’humour, il n’y a aucun fondement scientifique à ce qui est écrit précédemment.

amiral_sub
Invité

les tuyaux sont reliés sur le système d’alimentation en air frais du bureau des ingénieurs en moteurs

Jc juncker
Invité

Quels sont les résultats au T3 de vw ? Bénéfices d une insolente augmentation. ? Mhhhmmm….

SGL
Invité

Le pire est que c’est vrai !
Le groupe VW peut empoisonner ouvertement avec sa tricherie honteuse pour des raisons strictement mercantiles et on trouve toujours des millions d’Européens pour acheter aveuglément des autos du groupe.
Comme quoi la notion écologique passe loin derrière des autres critères qui rentrent en compte dans la décision pour l’achat d’une voiture.

Tof
Invité

C’est pas de leur faute, les pauvres. C’est parce qu’ils manquent d’ingénieurs…mais pas d’avocats

Invité
oui enfin quand on voit aussi comment VW a cghangé sa politique des ristournes entre avant le dieselgate (mieux vaut ne fallait pas en demander une, on nous prenait pour des c**s car voyez vous, on achetait de la Deutsche Qualitat donc les ristournes n’étaient pas obligatoires) et après le dieselgate (où VW monte facile à 10.000 euros d’offres exceptionnelles sans qu’on n’ai rien à demander), tout ceci n’est pas étonnant. Ajoutons à cela l’agressivité dont faire preuve VW pour vendre ses voitures lors d’appel d’offres (genre le dépassée e-golf à la mairie de Paris) et vous comprendrez comment il… Lire la suite >>
Epaul
Invité

Et ils étaient les seul à tricher ?
Vous avez la mémoire coûte , ou des euyeres

Invité

non seulement c’était parmi les seuls à réellement TRICHER dans le sens judiciaire du terme, mais en plus, se sont les seuls qui ont été pris la mains dans le sac de récidiver à maintes reprises, là où les rares autres ont préférés arrêter les risques pour limiter les frais !

Fabi35
Invité

La baisse des ventes de voitures wv, après le « diésel gâte », ne sera donc pas du fait des clients mais de wv lui même. C est le chat qui fini par se mordre la queue!

Invité

Ah ça forcément, quand on c’est habitué à tricher sur tout et n’importe quoi à tel point qu’on en arrive à tricher pour masquer ses tricheries, quand il faut ne plus le faire, on met du temps à reprendre de saines habitudes !

HULK
Invité

Mais pourquoi tout le monde prétend que VW a triché ? Parce qu’ils ont été confrontés à la justice US implacable qui ne l’a pas laissé nous raconter n’importe quoi, comme Renault par exemple?
Les chiffres d’émission de Nox annoncés/mesurés par différents organismes indépendants sont pourtant très favorables VW et beaucoup moins à d’autres…
https://www.fne.asso.fr/communiques/diesel-et-santé-publique-les-résultats-des-tests-en-images
https://www.transportenvironment.org/publications/dieselgate-who-what-how

Thibaut Emme
Admin

@HULK : ne pas confondre :
– tricher de façon avérée comme VW avec un « logiciel » détectant les phases de test des phases de roulage
– aller dans les zones grises du règlement comme bon nombre de constructeurs.

Je prends souvent la comparaison avec un examen scolaire.
La règle stipule :
– anti-sèche interdite
– calculatrice autorisée

L’élève VW prend des anti-sèches et se fait pincer.
Les autres élèves ont tout dans la caltos….et donc sont dans les clous.

La règle est stupide ? Oui, comme NEDC était obsolète depuis un paquet de temps.
Les autres élèves ont-ils triché ? Non puisqu’ils ont respecté la règle… 😉

Invité

merci de faire oeuvre de pédagogie … franchement, je n’ai pas eu le courage de lui expliquer. De toute façon, j’avais un rendez-vous avec mon garagiste pour faire le double de mes clefs !

wizz
Membre
la règle était permissive il y a ceux qui ont joué avec la règle, en restant dans les clauses et il y a ceux qui ont contourné la règle ex: la norme précise que le moteur fonctionne entre 20 et 30°C -j’équipe mon moteur d’un thermomètre s’il fait 19°C ou 31°C, alors je coupe les post-traitements C’est l’hiver, et il fait en dessous de 20°C de novembre à mars. Mon système post-traitement est desactivé pendant tout ce temps, mais j’ai respecté la règle Puis plus tard, la météo est entre 20 et 30°C. Mes voitures roulent 100km, 10000km, pendant 20… Lire la suite >>
ART
Invité

La loi et l’esprit de la loi, on peut ergoter à l’infini, tous ont eu l’intention de contourner cette merde….

Thibaut Emme
Admin

Oui, sauf que dans un cas on est hors-la-loi, dans l’autre non 😉

ART
Invité

C’est bien ce que je dis, la loi, et son esprit, sans parler qu’une loi, c’est pas statique dans le temps, bref…

Thibaut Emme
Admin

Sauf que l’esprit de la loi n’a rien de légal.
C’est moral éventuellement, mais devant un tribunal cela ne compte pas en France 😉

Invité

Dans le même esprit des « petits subterfuges » des constructeurs allemands pour duper leur monde, on peut aussi parler du cas de leurs hybrides rechargeables, où ils sont bien drôle avec leur moteurs de 700 ch rejetant 70g de CO², totalement impossible à avoir ans la vraie vie, mais parfaitement en accords avec les normes NEDC. Qui croient-ils duper … quand on est un minimum renseigné ?

HULK
Invité
J’apprécie certaines réponses comme celle de Wizz et Thibaut qui nous rappellent le principe de « l’optimisation »néanmoins, je persiste dans mon analyse. Mais pour ma part je me situe aussi sur la plan moral. Je précise dans mon premier Post qu’aucune marque litigieuse (Renault principalement) n’a été confronté aux experts américains. Ni moi ni vous malgré vos remarques éclairées n’auront la capacité de nous substituer à la cinglante justice américaine, à ses experts et ses avocats avides. (L’histoire de la calculette chargée ne fonctionnera jamais dans aucune école américaine, ça sera la porte directe pour l’étudiant. Garanti !) De plus, l’esprit… Lire la suite >>
Invité

« Concrètement il est nettement préférable de rouler derrière une VW que derrière une Renault »

Euh, ça, faut demander aux singes ptdr

HULK
Invité

Ou tout demander simplement aux poumons de nos enfants: Bronchiolite, asthme, difficultés respiratoires sont de plus en plus répandus dans les villes du fait (entre autres) du Nox des diesels tricheurs.
Pour ma part ça ne me fait pas trop rire…

wizz
Membre
VW n’avait pas été la seule marque à avoir été décortiqué par l’organisme ICCT. Ils ont aussi décortiqué BMW, Mercedes sur les modèles commercialisés aux USA, ainsi que les véhicules diesel commercialisés en Europe par Mercedes, BMW, VW, Fiat, Ford, PSA, Renault, Mazda, etc…. De part leur analyses, la conclusion était faite. L’ampleur de la sanction américaine, c’est aussi parce que VW avait nié en bloc au début, jusqu’à ce que les experts avaient fini par démontré point par point tous ces détails niés Par exemple, des hommes qui trompent leur femmes, ce n’est pas ça qui manque aux USA.… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Nissan (donc l’Alliance) l’a été 😉

amiral_sub
Invité

VW : le WLTP plombe la marge opérationnelle en 2018
arf la belle excuse

wpDiscuz