Accueil Glamour Pebble Beach 2018 : Salaff C2

Pebble Beach 2018 : Salaff C2

840
3
PARTAGER

A Pebble Beach durant la semaine de Monterey, il y a des beautés aérodynamiques comme la Ferrari 488 Pista Spider. Et il y a la Salaff C2.

Ok, c’est sans doute réducteur. Salaff, si ce nom ne vous dit rien, il faut savoir que la société a été créée par Carlos Salaff en 2013 après 10 années à travailler pour Mazda à la fois sur des concepts comme Nagare, Furai, mais aussi des voitures de production comme la Mazda 3 ou la MX5.

Depuis, Carlos Salaff développe des voitures, dont la C2. Et celle-ci est enfin présentée en vrai à Pebble Beach. Esthétiquement, la Salaff C2 se veut héritière « des classiques intemporelles comme la Ferrari 330 P4, la Porsche 917 et la Peugeot 905 ». Jolie liste. Mais, on cherche les points communs non ?

Le profil reste relativement classique dans ses proportions même s’il est très lisse par rapport aux productions « aileronnées » actuelles. Aussi, c’est l’arrière et surtout l’avant qui dénotent. C’est peut-être à l’arrière que l’on retrouve de la Porsche 917 avec l’immense « carrosserie-aileron » qui dépasse largement. Double sortie d’échappement, diffuseur, et c’est à peu près tout, c’est simple.

Où est la Gallardo ?

A l’avant, on a une « gueule » béante qui donne une drôle d’impression. D’autant plus avec les feux verticaux et ce zig-zag que forme la face avant. Salaff aurait pu évoquer aussi la référence McLaren F1 avec trois places et un conducteur en position centrale. Sauf que cette 3 places s’est transformée au fil du temps en « simple » 2 places.

Toutefois, difficile de reconnaître sous cette carrosserie la Lamborghini Gallardo qui donne sa base technique. Techniquement, la Salaff C2 est mue par le V10 atmosphérique 5 litres qui envoie sa puissance aux roues arrières via une transmission manuelle. Le traitement or de certaines parties de la voiture est sans doute un peu « too much » mais plaira à certains potentiels acheteurs.

Reste à savoir ce que l’avenir réservera à cette Salaff C2. Production ? Simple concept sans lendemain ? Tout dépendra des commandes que recevra Salaff pour sa C2.

Illustration : Salaff

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Pebble Beach 2018 : Salaff C2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
CDA
Membre

Pebble Beach, ce concours d' »élégance »…

Seb
Invité

« Ou est la Gallardo » .. Je suis désolé mais sans avoir lu l’article avant d’avoir vu les photos , je me suis dit  » ils se sont pas trop foulé pour la ligne de toit et le vitre , on dirait une baby Lambo … 🤣 Je respecte le travail effectué même si c’est pas mon délire , c’est original mais bien trop torturé , ça manque vraiment de finesse et mis à part une très faible production pas sur que ce genre de délire trouve preneur auprès d’un « large publique » ( sous les 250k€ ) si produite ..

wpDiscuz