Accueil VW Le groupe Volkswagen durement impacté par le WLTP

Le groupe Volkswagen durement impacté par le WLTP

3453
18
PARTAGER

Le WLTP, des difficultés majeures et un gouffre financier pour le groupe Volkswagen ? Le constructeur estime que la perte de profit liée au respect des nouvelles règles dépassera le milliard d’euros.

Nouvelle procédure de tests WLTP

Rappelons qu’à l’heure actuelle, les constructeurs s’efforcent de faire en sorte que leurs gammes soient conformes à la nouvelle procédure d’essai mondial des véhicules légers harmonisés (WLTP) pour les émissions et la consommation de carburant. Il est plus que temps : le WLTP entrera en vigueur le 1er septembre prochain.

Le test WLTP remplace la procédure du nouveau cycle de conduite européen (NEDC). Il comprend plus longs et plus conformes  aux conditions réelles  et se concentrera sur les différents types de modèles.

Les voitures vendues après le 1er septembre doivent avoir passé avec succès le nouveau test. Certains modèles ont été retirés de la vente afin d’être mis à niveau de telle sorte qu’ils puissent répondre aux exigences de la nouvelle procédure.

De coûteuses adaptations

Les adaptations nécessaires s’avèrent extrêmement coûteuses pour les constructeurs.
Si Volkswagen prévoit que l’incidence financière pourrait avoisiner un milliard d’euros, Mercedes-Benz a également prévenu qu’il s’attendait à voir ses bénéfices baisser avant la fin de l’année. Le constructeur affirme néanmoins qu’à l’heure actuelle, il a pu tester tous ses modèles conformément aux nouvelles normes.

WLTP : un effet surprise ? …. pour certains

Une enquête d’Autocar menée afin de mesurer l’impact de WLTP auprès de différents constructeurs a révélé que, bien que la plupart ne s’attendaient à aucun problème ou retard dû au WLTP, plusieurs d’entre eux ont toutefois été contraints de suspendre leur production  ou  certains  modèles  pour pouvoir répondre aux nouvelles règles.

Les marques du groupe Volkswagen ont été particulièrement touchées par la modification des tests. Les marques Audi, Seat, Skoda et VW ont toutes publié une déclaration similaire selon laquelle elles ne sont pas autorisées à divulguer exactement quelles lignes de modèle sont impactées par des changements ou sont confrontées à des retards.

Les retards liés à l’adaptation de la production aux voitures conformes au WLTP ont entraîné un report des livraisons associées. Des sources proches de Seat tablent sur une attente de quatre à huit mois pour les modèles les plus vendus.

WLTP : hausse des valeurs, baisse de puissance

Les tests WLTP ont modifié les valeurs des taux d’émission ou de consommation de carburant de plusieurs modèles clés de VW. Ainsi, selon Autocar, les données d’émissions et de consommation de carburant de la VW Up GTI ont été réévaluées à 127-129 g / km et 5,6 l/100km au lieu de 110 g / km et 4,8 l/100km.  De quoi la faire tomber sous le coup d’un malus d’environ 200 euros cette année et environ 400 en 2019.

La puissance de la Golf R est passée de 306 à 296 ch en raison de la WLTP, une baisse due à un système d’échappement plus restrictif pour réduire les émissions de NOx. La Seat Leon Cupra R aura également sa puissance réduite de 10 ch.

La puissance de la Skoda Superb a été réduite de 276 à 268 ch et le moteur TFSI Kodiaq de 1,4 litre a été remplacé par une version de 1,5 litre.

Suspensions ou retraits de certains modèles

Plusieurs modèles du groupe VW ont été suspendus de la vente ou retirés en raison de la nouvelle procédure de tests.
Porsche a suspendu les commandes  pour toute sa gamme en raison du WLTP et doit encore confirmer le choix de sa gamme de moteur pour son nouveau Macan.

Le retrait le plus notable est celui de la VW Golf GTI, qui ne sera pas remplacée. Le modèle de prochaine génération devrait être lancé l’année prochaine. L’Audi SQ5 est suspendue et l’Audi A4 à moteur TFSI de 1,4 litre a été remplacée par une unité TFSI de 2,0 litres avec la même puissance. Quant à la production de l’Audi RS3, elle a dû être stoppée.

Peugeot également impacté

De son côté, Peugeot a interrompu la production de la 308 GTi 270 en mai dernier. La version compatible WLTP ne sera reprise qu’en octobre. Des suspensions de production similaires ont affecté les versions 128bhp et 163bhp des 2008, 3008 et 5008.

Au final, Autocar a interrogé les constructeurs pour savoir si leurs gammes étaient prêtes pour les nouveaux tests.

Ceux qui affirment être prêts sont les suivants : Alfa Romeo, BMW, Citroën, Dacia, Fiat, Ford, Honda, Hyundai, Infiniti, Jaguar, Jeep, Kia, Land Rover, Lexus, Mazda, Mercedes, Mini, Mitsubishi, Nissan, Renault, Ssangyong, Suzuki, Toyota, Vauxhall, Volvo

Ceux qui devront adapter leur véhicules ou pour lesquels la production est impactée :  Audi, Peugeot, Porsche, Seat, Skoda, Volkswagen. Soit 5 marques du groupe VW sur les 6 marques impactées.

Sources : Autocar

Crédit Illustration : VW

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Le groupe Volkswagen durement impacté par le WLTP"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Guallaume
Invité

comprend pas, Peugeot impacté et pas Citroën ni Opel, alors qu’ils partagent les mêmes moteurs ?!?! notamment le 1.2 Thp 130….

Christophe
Invité

Le 1.2 Thp 130 est prêt depuis la sortie de la 3008 donc le test passe comme une lettre à la poste sur les autres modèles, le constructeur n’ayant pas de surprise.

Guallaume
Invité

je sais, avec montage d’un FAP, mais il y a alors une coquille dans l’article puisqu’il est sujet des « 128bhp et 163 bhp » que je pense être les 1.2 Thp 130 et 1.6 Thp 167, pour le 1.6 je n’ai pas vérifié, mais le 1.2 est monté chez Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall, donc si problème chez Peugeot, problème chez les autres, ou inversement, pas de problème chez les autres, pas de problème chez Peugeot….

Fabi35
Invité

Peugeot impacté mais pas Citroën ?

Jihaire
Invité

La réponse semble être dans l’article :
« De son côté, Peugeot a interrompu la production de la 308 GTi 270  »

Il n’y a pas de voitures équivalentes chez Citroën

Christophe
Invité
Le problème n’est pas seulement le wltp mais l’introduction de la norme Euro 6d-TEMP obligatoire pour tous les véhicules commercialisés à partir du 1/09/2018. Cette norme ne modifie pas les valeurs d’émissions de polluants à ne pas dépasser cependant elle s’applique sur le wltp et non plus sur le nedc mais aussi sur le RDE avec un facteur de conformité de 2,1 sur les NOx (ramené à 1,5 en 2020 / 2021) mais de 1,5 sur les particules. Et c’est là que le bât blesse notamment pour les moteurs essence id et en l’occurrence le groupe qui a le plus… Lire la suite >>
Gus
Invité

@Christophe: parfaite synthèse, merci! Ca aurait été pas mal de le préciser comme ça dans l’article pour expliquer la panade dans laquelle se trouve le groupe VW… Et aussi la complexité de leurs catalogues d’équipements, puisque chaque équipement a un impact sur le poids de la voiture, donc sa consommation donc ses émissions de CO2. Et WLTP le prend en compte

Membre

une usine à gaz, quoi, comme seuls les politiques savent nous en faire

amiral_sub
Invité

@Christophe merci pour ces précisions. @Shooby: les normes sont contraignantes, mais nécessaires. Après avoir bien profité du NDEC, les ocnstructeurs vont devoir se plier à de vraies règles. Et encore, la commission européenne a été sympa avec un facteur de conformité de 2.1.

Lee O Neil
Invité
C’est sûr que pendant que le groupe VAG a passé des années à utiliser simplement un logiciel pour truquer les mesures, d’autres travaillaient et investissaient pour respecter les normes en vigueur et surtout les normes à venir dont la WLTP. Je ne crois pas que les problèmes du groupe VAG proviennent uniquement d’un goulot d’étranglement au niveau du TUV (ou d’autres organismes homologateurs). Je pense que chez VAG, à force de se reposer sur leur logiciel, ils ont perdu la main en quelque sorte sur les techniques de dépollution. Et maintenant ils vont ajouter que ça va leur coûter des… Lire la suite >>
Membre

il n’y a pas que sur les techniques de dépollution que VAG a perdu la mains, en fait !

Christophe
Invité
wpDiscuz