Accueil Opel Vauxhall : les version VXR perdureront

Vauxhall : les version VXR perdureront

871
4
PARTAGER

Les versions les plus sportives de Vauxhall, les VXR, devraient continuer à exister sous le règne de PSA. Ce qui signifierait donc que les versions OPC d’Opel continueraient également d’exister.

Un représentant de la marque anglaise Vauxhall, pendant d’Opel outre-Manche, a expliqué au site Car Buyer, que les versions VXR continueront d’exister. Ces versions ne sont en fait que le pendant des OPC d’Opel à quelque exception près. En effet, Vauxhall pouvait être amené à disposer de modèle supplémentaire à son catalogue, des Holden australiennes re-badgées.

Bien distinguer les VXR des GSI

A l’avenir, les VXR (et donc les OPC d’Opel) pourraient recourir à l’hybridation afin d’obtenir des performances de haut niveau. En outre l’un des objectifs de Vauxhall consistera à bien distinguer les VXR des GSI. Les deux marques Opel et Vauxhall viennent en effet de réintroduite à leur catalogue des versions GSI qui se présentent plutôt comme des versions « plus performantes » que les versions courantes alors que les VXR (et OPC) affichent une sportivité assumée.

Source : Car Buyer

Photo : Opel

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Vauxhall : les version VXR perdureront"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

L’hybridation dans le but d’avoir plus de puissance est assurément l’avenir dans le haut de gamme…
PSA conserve et soigne les bijoux de famille de l’ancienne branche européen de GM.
Dans le futur proche, la synergie peut être importante avec le haut de gamme Peugeot et DS.

akouel
Invité

Aparement, le cycle WLTP ne les effraie pas, ni les malus qui vont empirer d’année en année ^^

Anonyme
Invité

L’hybridation sportive, c’est bien, c’est plus de puissance à la demande (mais pas indéfiniment), mais au prix d’un surpoids pondéral qui ne va pas forcément de pair avec l’idée même de sportivité.

SGL
Invité
Ça dépend @Anonyme. Si l’hybridation est optimisée pour la sportivité… elle peut être théoriquement très légère, et même bien plus légère que des gros 8 ou 12 cylindres. Pour les accélérations et les relances, pas besoins d’avoir 100 kWh et 600 kg de batteries, 5 kWh suffisent largement… l’autonomie en 100 % électrique sera certes ridicule, mais ce n’est pas grave dans ce cas. Les moteurs électriques sont extrêmement puissants et encore plus coupleux que leurs homologues thermiques au poids et à encombrement égale. Est-ce qu’une Porsche 919, avec son 4 cylindres, a la même philosophie qu’une Prius !? 😉… Lire la suite >>
wpDiscuz