Accueil PSA PSA Mulhouse désormais entièrement en mono-flux

PSA Mulhouse désormais entièrement en mono-flux

1766
9
PARTAGER

L’usine PSA de Mulhouse vient de passer définitivement au mono-flux, une organisation de production qui consiste à concentrer sa production de véhicules sur une seule ligne. Information transmise par la voie des syndicats du site. 

Les syndicats FO et CFE-CGC ont ainsi indiqué que la direction de PSA avait annoncé le basculement complet vers cette organisation mardi, lors de la réunion mensuelle du comité d’établissement. Un moment qualifié d’historique pour ce site qui assemble des véhicules depuis près de 50 ans et qui emploie un peu plus de 5.000 salariés permanents.

Suppression de la ligne dédiée à la Citroën C4 et la DS 4

L’ultime étape a été franchie dimanche, avec l’arrêt de la dernière équipe produisant la Citroën C4 et la DS 4 sur une ligne spécifique, et ce, uniquement durant les week-ends.

Reste que la suppression de cette équipe va entraîner le départ de près de 500 intérimaires dans les prochaines semaines, lorsque chaque contrat arrivera à échéance.

Désormais, l’usine va concentrer sa production sur une ligne unique pour trois véhicules : la Peugeot 2008, la DS 7 et les premières séries de la nouvelle 508.

Le mono-flux : l’organisation du futur selon PSA

La direction de PSA rappelle que le mono-flux a été introduit de façon progressive depuis quatre ans dans le cadre d’un programme d’investissement de 400 millions d’euros. Le groupe a ainsi l’intention de faire de Mulhouse l’une de ses deux usines les plus modernes dans le monde, avec celle de Wuhan, en Chine.

Le système mis en place a pour objectif de réduire les coûts de production en « saturant » l’outil industriel, pour ainsi accroître la performance du centre en utilisant mieux ses capacités, argumentait en 2015 le constructeur. Cette utilisation maximale des installations existantes devant permettre notamment de réduire les coûts d’exploitation tels que les dépenses d’énergie, l’entretien des surfaces.

Le groupe automobile estime que cette nouvelle méthode représente « l‘organisation du futur », garante – selon lui – de la compétitivité des usines françaises, grâce à une amélioration de la productivité, une réduction des coûts et une utilisation maximale des capacités de production.

Pour rappel, l’organisation en mono-flux est également en vigueur dans l’usine de Poissy , en Région Parisienne.

Le mono-flux critiqué par les syndicats

Les syndicats critiquent toutefois ce nouveau type d’organisation. Ils pointent du doigt une flexibilité accrue, qui, selon eux, nuit aux conditions de travail, faute d’embauches suffisantes.

A Mulhouse, les week-ends travaillés se multiplient, le mono-flux  prenant alors des allures de flux « tendus » pour le personnel parfois – lui aussi – au bord de la saturation – comme l’outil industriel – et constamment « au taquet », si l’on en croit Deborah Schorr, responsable FO de l’usine.

Sources : Syndicats PSA Mulhouse, PSA, AFP

Crédit Illustration : PSA

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "PSA Mulhouse désormais entièrement en mono-flux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zzr6992
Invité

D un point de vue d un directeur de production c est le rêve ( ligne saturée Max de productivité) par contre pour le personnel c est usant car c est en flux tendu non stop .donc pour l avoir vécu un conseil attention à la surchauffe 😁

wizz
Membre

l’usine où sont fabriqués les Alfa Giulia et Stelvio est aussi en monoflux….

Fabi35
Invité

Mon post a disparu ! C est voulut ?

Elisabeth
Invité

Je viens de vérifier vous aviez du oublier de valider. Pas de trace de votre commentaire.

Invité

Le mono-flux, c’est aussi risqué le jour où il y a une forte demande : cela va impliquer des retards à la livraison aux clients !

AlphaSyrius
Invité

Oui, le risque est une limitation du volume de production et donc des délais qui s’allongent.
Mais par contre, en periode calme, le point mort bas de l’usine (volume mini a partir duquel l’usine est rentable) est plus faible, besoin de moins de commandes. Donc c’est une question de stratégie, il n’y a pas de mauvais choix.

wizz
Membre
pas forcement, shooby tout dépend de la manière dont on s’est organisé exemple (purement théorique, à titre d’illustration) Je suis Renault, ai 2 modèles, Modus et Captur, qui se vendent chacun à 1000 exemplaires par jour Cas 1: j’ai une usine, avec 2 lignes de production pour 2 véhicules: Modus et Captur. Il va de soi que les 2 lignes ne sont pas compatibles (à part le personnel, déplaçable). Chaque ligne est dimensionnée pour 1000 véhicules par jour par équipe (8h). Puis le Modus se casse la gueule, pendant que tout le monde veut du Captur. Le maximum que je… Lire la suite >>
SGL
Invité

Cela dit à terme, une C5 III (ou C6 II) est prévue pour 2020 et une C4 III et DS 4 II pour 2021.
Semblerait-il…

Invité

Il me semble avoir lu qu’il n’y aurait pas de C5, juste une C6 !?!

wpDiscuz