Accueil Mazda Mazda : Akira Marumoto remplace Kogai comme PDG

Mazda : Akira Marumoto remplace Kogai comme PDG

1203
0
PARTAGER

Mazda vient de nommer Akira Marumoto à la tête de l’entreprise afin de relancer sa croissance et ses bénéfices face au ralentissement du marché américain.

Marumoto, actuellement vice-président exécutif de Mazda et directeur opérationnel États-Unis, remplacera Masamichi Kogai le 26 juin prochain, lors d’une assemblée annuelle des actionnaires.

Kogai quittera quant à lui ce poste après un mandat de cinq ans durant lequel il aura mis en œuvre des liens plus étroits avec Toyota. Les deux derniers prédécesseurs de Kogai ont également exercé leur fonction de PDG durant cinq années.

Changement de PDG dans un secteur en plein changement

Le changement interviennent alors que Mazda se prépare à introduire un moteur à essence révolutionnaire, le Skyactiv-X, dans l’espoir de prouver sa totale confiance dans les voitures dotées de moteur à combustion interne …. sans passer pour un dinosaure pour autant.

Ce nouveau leadership intervient en effet dans une modification de paradigme dans l’industrie automobile, désormais tournée vers les véhicules autonomes, connectés et électriques, et une part croissante de la Chine, à mesure que le marché automobile américain se rétrécit. Mazda est parmi les constructeurs automobiles les plus dépendants des exportations du Japon, avec moins d’un cinquième des revenus générés sur le territoire nippon.

Marumoto devra veiller à ce que l’entreprise réalise son objectif d’augmentation des ventes annuelles en vue d’atteindre 2 millions de véhicules d’ici 2024, contre environ 1,6 million actuellement.

Accent sur une reprise aux Etats-Unis

En 2017, la Chine est devenue le plus grand marché de Mazda, alors que ses ventes ont diminué de près de 10% aux États-Unis par rapport au record enregistré en 2015. Le bénéfice d’exploitation a chuté de plus d’un tiers par rapport à mars 2016.

Marumoto a par ailleurs indiqué qu’il souhaitait mettre l’accent sur une reprise aux Etats-Unis. « J’ai supervisé le marché nord-américain pendant trois ans et la région a suscité des inquiétudes en termes de rentabilité et d’image de marque« , a-t-il déclaré Marumoto lors d’un point de presse à Tokyo pour annoncer le changement de PDG. « Les États-Unis sont la plus haute priorité » a-t-il martelé.

Les investisseurs réagissent positivement

Suite à cette annonce, le titre Mazda a progressé de 1% à 1 463,5 yens à la clôture de Tokyo, donnant à l’entreprise une valeur de marché proche de 925 milliards de yens (8,5 milliards de dollars).
Rappelons que durant le mandat de Kogain l’action Mazda avait chuté d’environ un cinquième, la société devant alors faire face à une concurrence accrue et à une accélération du rythme des changements technologiques.

Relation accrue avec Toyota

Alors qu’avec 143 milliards de yens, le budget de recherche de Mazda pour l’exercice en cours représente environ un huitième de la dépense de Toyota, Kogai a souhaité uniformiser les règles du jeu.

Pour cela, il a tenu à resserrer les liens avec Toyota. Politique incluant un partage de technologie et une alliance de capital, annoncée avec son homologue Akio Toyoda en août dernier. Les entreprises construisent également une usine d’assemblage conjointe aux États-Unis, où Mazda ne dispose actuellement d’aucun site.

« Nous voulons développer davantage la relation avec Toyota », a déclaré Kogai. « Je pense que je peux confier cela à Marumoto » a-t-il ajouté.

Sources : Bloomberg, Mazda

Crédit Illustration : Mazda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz