Accueil Fun 14ème baromètre AXA Prévention : l’enfer c’est forcément les autres

14ème baromètre AXA Prévention : l’enfer c’est forcément les autres

886
17
PARTAGER
Car_crash_2

Ce qui ressort du baromètre annuel d’Axa Prévention, c’est que les Français ne sont pas à une contradiction près.

Farouchement opposés, à 76%, à l’abaissement des limitations sur le réseau secondaire, à 80 km/h, ils sont 78% à déclarer rouler au-delà de la limite. 54% roulent à 100-110 km/h et 15% à 120-130 km/h. Si on rajoute les 9% qui disent rouler entre 90 et 100 km/h, ce sont 78% qui roulent au-dessus des 90 km/h !

Et sur ces « petites » routes, les conducteurs français ne sont que 13% à s’y sentir en sécurité. Pourquoi ? A cause des autres évidemment. Une écrasante majorité (85%) fustige le comportement des autres usagers de la route. La moitié pense quand même à un mauvais état des routes, et finalement seulement 23% à une mauvaise signalisation des dangers.

Les Français avouent donc rouler vite, mais, dans le même temps, n’aiment pas que les autres roulent vite et les collent pour doubler par exemple.

Faire ce qu’on n’aime pas que les autres fassent

Dans la série des contradictions, les Français, tour à tour dans chacune des catégories au long de la journée ou de la semaine, pointent toujours du doigt qui l’automobiliste, qui le piéton, le cycliste, le roller, le motard, etc. Les piétons estiment très souvent que les conducteurs de voiture sont dangereux. Il est vrai que 74% des automobilistes passent à l’orange ! Mais, en même temps, ils sont 82% à ne pas traverser dans un passage protégé, même s’il est à proximité. L’amende de 4 euros, rarement appliquée qui plus est, n’est, il est vrai pas trop dissuasive. Pourtant le risque d’un accident est alors accru.

Idem avec les cyclistes qui ne se sentent pas en sécurité sur la route, et préfèrent pour 58% d’entre eux rouler sur le trottoir, quitte à mettre en danger les piétons ! Il y a même 12% (!) de conducteurs de deux-roues motorisés qui avouent emprunter les trottoirs.

Toujours dans les contradictions, un peu moins de 40% des conducteurs avouent utiliser le téléphone au volant (en baisse), mais près de 70% veulent sanctionner plus durement son utilisation. Pareil avec l’alcool. 64% veulent la mise en place d’éthylotests anti-démarrage pour éviter la récidive, mais ils sont encore 27% à prendre le volant ou le guidon après plus de 2 verres d’alcool.

De façon générale, les Français semblent donc très bien conscients des risques et des limites du code de la route. Prompts à montrer du doigt les autres usagers de la route, ils sont encore très nombreux à enfreindre (sciemment donc) le code de la route. Tous les détails du « baromètre Axa Prévention » sont ici.

Illustration : Wikimedia/domaine public

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "14ème baromètre AXA Prévention : l’enfer c’est forcément les autres"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
aurel77
Invité
Les français sont c…. c’est pas nouveau, on n’est pas à une contradiction prêt ! Et sur les nationales, j’aimerai bien les voir les 78% qui roulent au delà de 90 ! Pour ma part que dés blaireaux qui ont déjà du mal à roule à 90 ! Bref à 80 je vous raconte pas ! On va se retrouver avec plein de cas de gens qui ne sont pas habitué à doubler et qui vont essayé de tenté de le faire, sa va être encore pire. Combien de fois je vois des conducteurs double sans accélérer sûrement de peur… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

@aurel77
Pourquoi ceux qui ont du mal à rouler à 90 sont des blaireaux ?
D’abord c’est quoi « avoir du mal » à rouler à 90 ? Si ja te comprend bien ceux qui roulent aux vitesses autorisées, c’est à dire qui respectent la loi sont des blaireaux. Merci pour eux … et donc pour moi.

ART
Invité

Merci gigi !

lym
Invité
A priori, même si la clarté du texte est perfectible, il évoquait ceux qui « ont du mal à rouler à 90 ». Alors du mal, sans doute pas… enfin sauf à avoir vraiment un problème ou évoquer la route de montagne en hiver, sans panneaux et donc par défaut limitée à 90, ou il peut être suicidaire de les atteindre. Par contre il est vrai qu’on a visiblement de plus en plus de gens qui sont déjà 10km/h en dessous des limites, sans doute avec un permis déjà bien entamés… ou, fidèles à ce que pensait De Gaule des français, sont… Lire la suite >>
Allegra
Invité

Lorsqu’ils sont dans leur voiture, pas mal de gens roulent mal et pensent à tort ou à raison que ce sont les autres qui roulent mal. Balayer devant sa porte ne fait de mal à personne, encore faut-il être capable de le faire hélas…

DiZeL
Invité

Un sondage que je ne vais pas retrouver mais qui m’avait beaucoup amusé : 3/4 des français pensent être de meilleurs conducteurs que les autres.

amiral_sub
Invité

oui je l’ai deja vu aussi. Je fais partie des 1/4 : je n’ai jamais eu d’accident, mais je me suis deja fait peur.

aurel77
Invité

Un bon conducteur = moi
Les mauvais = les autres mdr !

Invité

Quand j’apprenais a conduire avec mon pere, il m’avait dit : « Sur la route, tu es toujours le con de quelqu’un d’autre ». En voila la preuve 😀

Invité
Je pense qu’il a des raccourcis pris dans cet article… Je ferais partie des francais qui roulent a plus de 90 (en fait, 90 a 110), mais pensent que le danger ce sont les autres (sur departementales, s’entend). Non pas parce qu’ils roulent vite, mais parce qu’ils sont tenter des depassements impossibles, sans visibilite ou trop tard. Parce qu’ils collent au cul ou parce qu’ils ne sont pas attentifs. Et je parie que ceux qui ont repondu que « ce sont les autres le danger », pensent la meme chose. Ensuite bien sur, il y a quelques tares qui roulent pleine balle… Lire la suite >>
wpDiscuz