Accueil Tesla Options très limitées sur les premières Tesla Model 3

Options très limitées sur les premières Tesla Model 3

314
37
PARTAGER

Les premiers acheteurs de l’imminente Model 3 auront un choix d’option très restreint qui sera limité à la couleur et à la taille des jantes a révélé Elon Musk lors de la réunion annuelle des actionnaires.

« Tout le monde peut avoir une Ford T de la couleur qu’il souhaite, à condition que ce soit le noir… » Elon Musk pourrait reprendre cette célèbre phrase de Henry Ford tant elle semble correspondre au minimalisme affiché par la Model 3. Un document interne remis aux employés du constructeur pour présenter les différences entre les Model 3 et S évoquait un nombre de configurations possibles inférieur à 100 sur la première contre plus de 1500 sur la deuxième. Les premiers clients auront encore moins de choix.

« Vous pourrez juste décider quelle couleur et quelle taille de jantes vous voulez, au moins pour la production initiale », a déclaré Elon Musk. Plus on approche du lancement, plus la Model 3 semble pousse le minimalisme à son paroxysme.

Pour résumer, les premiers exemplaires de la Tesla Model 3, longue de 4,69 m, offriront un coffre de 400 litres répartis en deux compartiments, une autonomie de 350 km (cycle EPA plus réaliste), une planche de bord au dessin « épuré » dépourvue de bloc d’instrumentation sur laquelle serait greffé un écran central de 15 pouces, un 0 à 100 km/h parcouru en 5,6 s, un choix entre quelques teintes de carrosserie et deux tailles de jantes (18 et 19 pouces). Le tout pour 35 000 dollars si ce prix est conservé, car Elon Musk n’en a pas parlé depuis des lustres.

Pendant son allocution, Elon Musk n’a par ailleurs même pas déclaré quand d’autres options seront offertes au catalogue suggérant que seule l’évolution de la production déterminera les futures évolutions de la Model 3.

Cette très attendue Model 3 ressemble de moins en moins au modèle miracle promis et de plus en plus à une farce sur le papier. Avec le carnet de commandes de la Model 3, Tesla peut se permettre des fantaisies que ne peuvent pas se permettre d’autres constructeurs, mais cela pourrait ne pas durer. La Nissan Leaf arrive au mois de septembre et le constructeur japonais ne manquera pas d’offrir une Leaf avec de multiples configurations dès le début de sa commercialisation.

 

Source : Reuters

Source photo : Tesla

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Options très limitées sur les premières Tesla Model 3"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
aurel77
Invité

On voit bien la limite de Tesla… il arrive à produire des voitures de plus de 100k, mais produire une voiture premium accessible, ils ont sont pour le moment incapable…

AlphaSyrius
Invité
De maniere generale, il est beaucoup plus difficile de concevoir et produire une citadine/compacte qu’une grande routiere. Car si le prix entre une compacte et une grande routiere est multiplie par 3, le cout de fabrication ne l’est pas. Et toute la technologie embarquee est majoritairement geree par le sous traitant, le constructeur n’etant plus qu’un « simple integrateur ». Tesla le decouvre. La modele S est une grande routiere, donc ils peuvent se lacher sur le contenu technologique et les fioritures. Meme chose avec la modele X et ses stupides portes arrieres qui en jettent. Par contre, a 35k, il faut… Lire la suite >>
ylgmac
Invité
Les outils des autres ne sont pas plus flexible, tous les constructeurs doivent revoir leurs outsil de productions. L’avance de Tesla ne se réduit pas, au contraire elle augmente avec le temps. Capacité de production de batterie record (bien loin de ce que tous les autres auront à dispo et devront se partager) Réseau de chargeur unique, tant en vitesse que en couverture. La Bolt est super mais la charge dépasse difficilement 50kw. La Model 3 fera bien mieux et donc plus utilisable pour le même prix.. Image de marque béton auprès des clients malgré les soucis de jeunesses. Légitimité… Lire la suite >>
AlphaSyrius
Invité

Desole, mais si, leur outil de fabrication est plus flexible.
Si je caricature :
– Tesla avec le Model 3, c’est du Fordisme. Comme precise dans l’article. Si vous en voulez une, vous prenez ce qu’on vous donne, et on produit avec un outil de production ultra standardise.
– les autres, c’est du Toyotisme : donner ce que le client veux en gardant un systeme de production efficace et optimise.
Si ce n’est pas l’outil de production, c’est peut etre aussi le manque de liquidites pour developper plusieures versions.

SGL
Invité

Certes, c’est plus facile de gagner de l’argent en montant en gamme qu’en descendant !

VouaVoua
Invité

Bah dis donc vous n’avez pas l’air d’aimer Tesla Mr. Besnard… Sur le peu d’infos disponibles vous n’hésitez pas à dénigrer la Model 3 au profit de la fabuleuse Leaf ! Vous vous focalisez sur le minimalisme tout à fait normal pour le début d’une production de masse nouvelle chez Tesla et vous oublier toutes les autres qualités attendues. Le dernier paragraphe est magique ! Vous avez des actions chez Nissan ?

Akitus
Invité

Je ne peux que rejoindre votre avis.
A quoi cela sert de vendre une LEAF avec juste 4 roues et un volant pour pouvoir proposer plein « d’option » qui sont en réalité la base quand TESLA inclus la conduite semi autonome de série.

Je préfère une TESLA sans options mais tout équipée qu’une LEAF avec plein d’option coutant la peau des fesses.

Gautier Bottet
Editor

« quand TESLA inclus la conduite semi autonome de série. »

Sur la Model S
==> « Pilotage automatique amélioré » à 5700€
==> « Capacité de conduite entièrement autonome » à 3400€

En option sur la Model S donc, qui ne seront assurément pas en série sur une Model 3 à $35000

Concernant le catalogue des options de la Leaf, il n’est pas dans les habitudes des constructeurs japonais de proposer des listes trop longues, donc il n’y aura guère d’avantage Nissan sur le nombre de configurations…

odzjoj
Invité

« TESLA inclus la conduite semi autonome de série » et « je préfère une TESLA sans option mais tout équipée qu’une LEAF avec plein d’option coutant la peau des fesses »…
On voit tout de suite soit le manque d’objectif soit le manque de maitrise du sujet. Tesla ne propose pas la conduite autonome de série c’est bien évidemment payant. Et la LEAF aura elle de son côté la technologie autonome niveau 3/4 de série. Et Nissan culturellement ne fonctionne pas avec des options nombreuses.
Il y en a marre de ce fanatisme aveugle envers Tesla.

rickyspanish
Invité

En même temps, l’esprit minimaliste de l’auto (notamment l’intérieur) était visible dès le concept et cela n’a pas empêché des dizaines de milliers de précommandes.
Les acheteurs potentiels sont assez rationnels pour comprendre qu’une voiture à 35000$ ne peut offrir les mêmes prestations et choix qu’un autre à 100000$. S’ils ont le choix sur la couleur et les jantes et que le reste du véhicule est juste équipé comme il faut, je ne voispas où est le problème.
Et puis Tesla, c’est aussi une image prémium, un réseau Supercharger et des prestations au service de la clientèle.

amiral_sub
Invité

c’est la stratégie de lexus ou aux usa de genesis

VouaVoua
Invité

Après, il y a en ce moment une stratégie de communication de TESLA de presque « dénigrer » la modèle 3 pour faire comprendre aux potentiels clients que la modèle 3 sera bien loin de la qualité d’une modèle S. Car le chiffre « 3 » pouvait laisser penser que ce serait la dernière et donc meilleure version des tesla…
On verra dans quelques mois mais comme le dit Mr. Besnard, j’ai hâte de voir la concurrence arriver; ca ne peut amener que du bon !

SGL
Invité

Bref… du bon et du mauvais, peut-être trop tôt pour faire un bilan.
Tesla cache-t-il encore son jeu ?

wpDiscuz