Accueil Mitsubishi Mitsubishi va s’appuyer sur Renault-Nissan pour son expansion en Chine et aux...

Mitsubishi va s’appuyer sur Renault-Nissan pour son expansion en Chine et aux USA

270
0
PARTAGER

Mitsubishi compte s’appuyer sur les produits, installations et technologies de Renault-Nissan en vue de doper ses ventes en Chine et aux Etats-Unis.

« Le redressement de Mitsubishi passera par de nouveaux produits, issus de plateformes communes avec l’Alliance, et du développement du réseau », a ainsi déclaré Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan. Selon lui, Mitsubishi n’a pas été en mesure de se développer de manière adéquate dans les deux plus grands marchés automobiles du monde, compte-tenu de ressources limitées. Désormais, cela sera corrigé. C’est en tout le cas le souhait exprimé par Carlos Ghosn en fin de semaine dernière lors d’une conférence de presse organisée avant la réunion annuelle des actionnaires du constructeur automobile. Le patron de l’Alliance y était accompagné par Osamu Masuko, PDG de Mitsubishi.

Carlos Ghosn a par ailleurs déclaré à cette occasion que le potentiel de ventes de Mitsubishi était fortement lié au développement de nouveaux produits. Or, selon lui, nombreux sont les sujets qui n’ont pu être abordés par le constructeur japonais, faute de technologie, de segment de marché ou de plate-forme.

Dans le cadre du plan de reconquête, Osamu Masuko ambitionne de tripler les ventes chinoises de Mitsubishi en vue de passer de moins de 100 000 unités au cours de l’exercice fiscal qui vient de clôturer à 300 000 véhicules par an au début des années 2020. Il compte introduire de nouveaux produits et élargir le réseau des concessionnaires en vue d’atteindre ces objectifs.

Mitsubishi pourra obtenir l’aide de l’Alliance Renault-Nissan grâce à l’accord de propriété croisée que Mitsubishi – alors en pleine difficulté – a été amené à signer l’année dernière. Nissan avait alors pris une participation de contrôle de 34 % dans son plus petit rival japonais.

Si le plan de relance du constructeur s’est concentré au départ principalement sur les entreprises d’Asie du Sud-Est, région où elle a des racines profondes, Carlos Ghosn a déclaré que dans l’avenir l’accent sera davantage mis sur les États-Unis  et la Chine. Selon lui l’expansion des ventes dans ces deux pays est essentielle en raison de la vaste taille de ces marchés. Le patron de l’Alliance a d’ores et déjà promis des résultats, en particulier en Chine, et ce, dès l’année prochaine.

Ni Ghosn ni Masuko n’ont fourni de plus amples détails sur les angles d’attaque de Mitsubishi. Mais Masuko a toutefois déclaré que les véhicules et les crossovers électriques seront mis en avant. Le patron de Renault-Nissan a indiqué pour sa part que l’alliance avait l’intention de faire appel aux composants des VE pour maximiser les gains sur les coûts et l’efficacité de la R&D.

Sources : Automotive News China

Crédit Photo : Mitsubishi

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz