Accueil Historique Un financement participatif pour restaurer une Standard Superior

Un financement participatif pour restaurer une Standard Superior

310
10
PARTAGER

Voici peut-être le plus ancien ancêtre de la Volkswagen Coccinelle : une Standard Superior de 1933. Le constructeur n’en avait produit que 250 et celle-ci est très probablement, la dernière survivante. Pour la restaurer, deux hommes comptent sur le financement participatif.

Rappel des faits : Josef Ganz était un ingénieur allemand indépendant. Durant la première guerre mondiale, il songea à une voiture ultra-économique, qu’il baptisa Volkswagen (la voiture du peuple.) Durant les années 20, il conçu des prototypes et anima le journal Auto-kritik, qui lui servit de tribune. Standard Fahrzeugfabrik est le premier constructeur à vouloir appliquer ses idées tel quel. Hélas, la Superior fut un flop. Hitler arriva au pouvoir et en tant que Juif, Ganz fut marginalisé et on lui confisqua son journal. Ferdinand Porsche obtint ses plans et il s’en servit pour son propre projet de voiture du peuple. Ganz, lui, tenta de nouvelles aventures en Suisse, en France et en Australie. Il mourut dans l’anonymat complet, en 1967.

Signalons qu’il existe une polémique sur Ganz. Selon certains, il aurait uniquement diffusé et repris à son compte les idées d’ingénieurs moins connus, en se servant d’Auto-kritik. En tout cas, il est clair que la Coccinelle ne possède pas qu’un seul et unique « père ».

Paul Schilperoord tente de réhabiliter Ganz. Il a écrit un livre sur lui. Avec Lorenz Schmid, il a réussi à retrouver, puis à acquérir une Standard Superior. C’est a priori, le seul exemplaire survivant. Conservées en ex-Allemagne de l’est, elle avait été retapée avec des pièces de Trabant. Il faut donc la restaurer et remplacer certaines pièces par des éléments conformes à l’originale. Les deux hommes ont lancé une campagne de financement participatif sur Indiegogo et ils estiment à 45 000€ la remise en état. Pour l’instant, ils ont levé 1 800€.

Crédit photos : Josef Ganz

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Un financement participatif pour restaurer une Standard Superior"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité
« Ferdinand Porsche obtint ses plans et il s’en servit pour son propre projet de voiture du peuple. » Oui enfin ça c’est ce que Ganz prétend. Rappelons quand même que si Ganz a été exproprié en 1933, Porsche avait déjà conçu pour Zündapp le Type 12 en 1931, qui annonçait la future cox (architecture identique par ex). Il est également évident que Porsche fut ensuite influencé par d’autres véhicules comme la Tatra V570 et la Mercedes 170h. Tout cela pour dire que je vous trouve incroyablement affirmatif et que rien n’ a jamais étayé les propos de Gans, qui bien que… Lire la suite >>
hotil
Invité

mais pourquoi toujours faire ce genre de polémiques? genre c’est truc qui a eu l’idée avant, machin lui a tout volé et n’a rien inventé
à cette époque presque tout le monde travaillait sur l’idée d’une voiture populaire
je ne suis pas pro ou néo-nazi, mais je suppose que que Porsche s’est inspiré du travail d’autres peut être sur certains concepts, points précis etc mais il n’a probablement pas tout copié

Ingeniere
Invité

VW a payé après la guerre une grosse indemnité à Tatra pour plagiât

Salva
Invité

De toute façon cette architecture n’était pas la bonne solution, l’architecture à moteur avant se révélant la meilleure pour une 4 places. Et pour la compétition l’architecture à moteur central est plus performante; l’abandon par Porsche du moteur en porte à faux pour la RSR est un aveux.

KifKif
Invité

Bonsoir Salva, lisez l’article du Blog sur la nouvelle RSR, le choix est surtout guidé par des nécessités aérodynamiques… Et puis dominer le marché en ayant eu tord tout le temps… 😉

Salva
Invité

Vous confondez qualité et quantité: ce n’est pas parce qu’un produit se vend bien que c’est un bon produit; il se vend bien, c’est tout. Porsche, avec la RSR, qui au passage n’est pas produite en série alors qu’elle participe au GT, admet que le porte à faux arrière avoue ses limites en compétition.

KifKif
Invité

Un peu de sérieux et d’objectivité, le Palmarès Porsche n’a guère d’équivalent et la qualité de construction des 911 explique la quantité d’unités vendues. Qu’elle ne vous plaise pas est cependant votre droit (subjectif) le plus stricte 🙂

Thibaut Emme
Admin
@Salva : non le porte-à-faux arrière n’admet pas ses limites en compétition. Il est physiquement limité dans un cadre strictement limité. Si en GT les dimensions ne favorisaient pas de fait les moteurs centraux arrières, le porte-à-faux ne serait pas « limité ». Ici, les dimensions des voitures sont limitées et le déport du diffuseur est lui aussi limité par rapport, non pas au moteur mais par rapport à la voiture elle-même. S’il l’était par rapport au moteur, alors le porte-à-faux arrière aurait le même déport qu’un moteur central arrière et aurait donc le même volume et la même efficacité aérodynamique. Jusqu’à… Lire la suite >>
Membre

D’après cet article, il existerai au moins deux autres survivantes, photos à l’appui. L’une d’elles non restaurée se trouve dans un musée, et l’autre entre des mains privées.

http://heinkelscooter.blogspot.fr/2015/07/standard-superior.html

wpDiscuz