Accueil Electriques Première image du camion électrique Tesla

Première image du camion électrique Tesla

354
17
PARTAGER
Camion électrique Tesla

Confirmé pour septembre, le camion électrique Tesla a fait une première apparition furtive lors de la dernière conférence de presse d’Elon Musk…

Voici donc la première image du camion électrique que Tesla prévoit de dévoiler en septembre. Une image qui ne montre pas grand chose, mais qui permet néanmoins de confirmer les proportions de l’engin. Il s’agira bien d’un camion de la catégorie supérieure, Classe 8 en Amérique du Nord. Donc destiné à du transport de lourdes charges sur de longs trajets.

Au delà du design, les attentes de la présentation de septembre sont nombreuses. Avec en premier lieu des données quant à l’autonomie, aux coûts d’usage, et l’accès aux infrastructures de recharge type Supercharger. Quant au performances, Elon Musk a précisé avoir déjà conduit un prototype, qui se comporte selon lui comme une voiture de sport…

Avec son camion, qui intégrera ses technologies de conduite autonome, Tesla entre sur un nouveau secteur d’activité. Après donc les voitures, les batteries et les panneaux solaires. Et il compte bien apporter sur le marché du camion une rupture similaire à celle opérée sur celui des voitures. Les constructeurs sont donc prévenus. Par sa conception, ce camion sera cantonné à un usage sur le réseau nord-américain. Pour le moment.

Source : Tesla

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Première image du camion électrique Tesla"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre
Curieux de voir ce que cela va donner. Si Tesla réussi aussi dans ce domaine. la marque va devenir bien plus forte encore et la concurrence va devoir travailler dur pour arriver à niveau. Et que l’on aime ou non Elon Musk ou cette marque. On ne peut nier qu’ il y a un avant et après Tesla dans le monde automobile. Cela même si Nissan et sa Leaf font partis des évolutions importantes en matière de voitures électrique, il faut reconnaître que cela n’effrayait pas autant les gros constructeurs européen. Tesla en s’attaquant à la berline sportive de luxe,… Lire la suite >>
Will
Invité
Ouaip’, curieux de voir les données techniques. Car en aviation par exemple, je crois qu’on est arrivé à un palier sur l’autonomie au sens où l’on préfère faire une escale pour refaire le plein (d’où l’importance du hub qu’est Dubaï) que de chercher à faire un vol d’une traite en ayant un avion qui transporte tellement de carburant que ça en devient un tanker volant. Pour un camion devant tracter 40 tonnes sur 1000km (?), je me demande combien il faut de kilos (tonnes ?) de batteries, à moins qu’une fois à vitesse de croisière il puisse aller de super… Lire la suite >>
wach
Invité

Aux usa la pluparts des remorques sont pour transporter jusqu’à 60 tonnes, rien a voir avec chez nous

Membre
Je dirais que l’avantage du camion c’est que l’on a une surface de stockage plus importante. On peut mettre les batteries dans la longueur de la remorque ce qui n’est pas négligeable, en plus on pourrait envisager de mettre des panneaux solaire sur toute la hauteur de la remorque. On pourrait même imaginer des minis éoliennes sur le toit du camion pour encore accroître la productivité d’énergie en plus de la récupération habituel au freinage. Tous ceci combiné pourrait donner une autonomie intéressante au final. Mais bon je vois peut-être un peu loin et ce n’est peut-être pas rentable comme… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
@Will : un camion 40 tonnes c’est 30 à 35 l/100km. Le diesel c’est 10,7 kWh par litre sauf erreur et un rendement par l’IFP de 42%. Soit 4,5 kWh utiles par litre. Donc sur 100 km, le camion consomme de 135 à 160 kWh aux 100 km. Soit, à la louche 1,6 tonne de batterie. Pour 1000 km ce sont donc 16 tonnes de batterie qu’il faut traîner. Evidemment les 1600 kWh prennent trop de place pour être dans le tracteur seul, donc il y en a dans la remorque. Evidemment ces 1600 kWh ne se rechargent pas comme… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Tout à fait Gautier, d’où une conclusion….soit le camion n’est pas à batterie (une PAC ?) soit il a 150 km d’autonomie gros maximum.

Amiral_sub
Invité

Merci Thibaut, tu confirmes mes calculs. Je ne comprends pas l’intérêt, à moins​qu’il y aie une innovation majeure (densité des batteries ou vitesse de recharge)

Amiral_sub
Invité

Ou tesla va mettre en place des stations d’échange de batterie, mais l’investissement est gigantesque. Wait and see…

philouze44
Invité
Toujours au top Thibaut, tu nous changes des journalistes habituels et ça fait plaisir 🙂 Pour préciser et optimiser les datas : la moyenne en situation réelle est bien de 36l/100 : http://www.transportinfo.fr/consommation-carburant-fraikin-preuve-15/ mais ça prend en compte les freinages / redémarrage pour lesquels les diesels de camions sont très mauvais. à vitesse stabilisée et camion chargé, on tombe sur du 20l / 100 : http://www.leblogenergie.com/2008/05/31/un-poids-lourd/ En admettant un compromis autour des 8 à 9 tonnes de batteries compensées par un allègement du tracteur et la remorque (un GMP de camion dépasse la tonne, et il y a dans les… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

😉 merci @Philouze44, nous faisons de notre mieux 🙂

Outre le surpoids, comme le soulignait Gautier, Tesla semble indiquer qu’il n’y aurait rien dans la remorque pour assurer l’interopérabilité.
Donc on se retrouve, en l’absence de batterie révolutionnaire à la densité magiquement triplée ou quadruplée, face à un dilemme de taille des batteries.

Ou alors, soyons fous (visionnaires ?)…c’est un camion électrique et autonome où il n’y a pas de place pour un chauffeur…un tracteur de 10 tonnes de batteries et d’électronique 😀

Christophe
Invité

@philouze44
Cependant quand on intègre le PTAC (article R312-4 du CR) et la charge maxi. à l’essieu (articles R312-5 et 6 du CR), on en arrive toujours à ce que la masse des batteries réduise la charge transportée.
L’allégement des remorques c’est déjà fait avec celle en poutres et bâche, sur les bennes on est en alu quand le matériau n’est pas trop agressif pour celle-ci. Quand on essaye d’alléger trop la remorque, on se retrouve avec des remorques qui plient.

AlphaSyrius
Invité
Si c’est pour de la livraison regionale, il y a peut etre moyen. Il faut environ 2.5 tonnes de batteries aux 100 miles. – Un camion US (class-8) parcourt en moyenne 70.000 miles par an. Cela fait grosso modo 300 miles par jour. Donc 7.5 tonnes de batteries a embarquer pour tenir la journee. A noter que la notion de Class-8 inclut les tracteurs, mais aussi les porteurs. – Un Tracteur routier parcourt en moyenne 145.000 miles par jour, soit 600 miles par jour. Avec 2 recharges par jour, 7.5 tonnes de batteries suffisent. 15 tonnes si 1 seul arret… Lire la suite >>
zeboss
Invité
l’ineptie du camion électrique arrive au summum… Il existe un moyen de transport pour les marchandises peu polluants à la tonne transportée, c’est le train… Le camion électrique, c’est le truc même qui pèse plus lourd que ce qu’il transporte… Pourquoi ne pas combiner les systèmes ? un camion à traction électrique avec 300 km d’autonomie, et des remorques / train à chargement et déchargement rapide genre Lohr. L’emport de 3 T de batteries sur un tracteur n’a rien d’impossible, (tracteur de type 8/4 déjà courant en suisse, ou Uk) avec bien sur une autorisation de PTR et PTRAC adaptée.… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

« A force de réinventer la roue… »
… on réinvente le train … sur pneus

Amiral_sub
Invité

Excellent !

philouze44
Invité

reprends le calcul de Thibaut et tu verras qu’un tel système est loin de peser plus loin que ce qu’il transporte, même si effectivement un facteur 2 dans la densité énergétique serait le bienvenu.
Gardons en tête que nous sommes encore très loin du maximum théorique de densité énergétique concernant le lithium (il est supérieur à l’essence)

wpDiscuz