Accueil Spyshots Spyshots : la berline de prestige russe « Cortège »

Spyshots : la berline de prestige russe « Cortège »

739
5
PARTAGER
Spyshots Limousine Kortezh

Depuis 2013, une partie de l’industrie automobile russe œuvre pour donner naissance à une voiture de prestige nationale, voulue par Vladimir Poutine lui-même. Le projet répond au nom de « Cortège » (Kortezh / Кортеж).

Insatisfait des prestations des limousines ZIL, Vladimir Poutine avait demandé en 2013 aux constructeurs russes des propositions pour une nouvelle voiture de prestige nationale. Le projet a ainsi continué à évoluer sous la supervision officielle, sous le nom de « Cortège » (Kortezh / Кортеж) donc. Le projet est mené par un consortium de constructeurs : Sollers, GAZ, ZIL et Kamaz.

L’année dernière, les premières images illustrant les véhicules envisagés faisaient leur apparition. Les véhicules, puisque la gamme doit être constituée d’une berline, d’une berline allongée, d’une limousine d’apparat, et d’un SUV. Et c’est donc à présent la berline qui est ici surprise durant ses tests hivernaux. Avec ici sa carrosserie définitive, qui semble donc très proche des illustrations présentées à l’été dernier. Une haute calandre, un long capot horizontal, des galbes arrière évoquant une Bentley Mulsanne.

Reste à définir la marque. Certaines illustrations arboraient la marque Russo-Baltique. Un choix qui semblerait en effet logique, s’agissant d’une marque russe ayant équipé dans ses premières années la maison impériale. La marque est toutefois pour l’heure propriété de Dartz.

Les photos >ICI<

Source : Motorauthority

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Spyshots : la berline de prestige russe « Cortège »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
arapao
Invité

Russo-Baltique, oui, pourquoi pas !

Loup Garou
Invité

кортеж se prononce Kortèdje qui veut dire Cortège.

Les 2 mots sont très proches, le russe contenant beaucoup de mots provenant du français.

SGL
Invité

Un design qui ne risque pas de révolutionner le monde automobile.
Sont-ils capables de sortir un châssis de qualité ?
Du moins, avec des prestations meilleures que les grosses autos des années 50.
Un caprice de Poutine qui risque de coûter cher au contribuable russe.

klm
Invité

que veux tu le salaire moyen d’un président russe est si bas……………..(sarcasme!!!!!)

Pat
Invité

ZIL serait plus légitime et donc plus adapté

wpDiscuz