Accueil Audi Réunion du conseil de surveillance d’Audi pour discuter du cas Stadler

Réunion du conseil de surveillance d’Audi pour discuter du cas Stadler

92
3
PARTAGER
Rupert Stadler

Les dirigeants d’Audi  se réuniront la semaine prochaine pour discuter du raid mené par la justice allemande dans les locaux du constructeur au même moment que la présentation des résultats financiers du groupe Volkswagen.

Le raid mené par des procureurs allemands n’a pas du tout été apprécié par les dirigeants groupe Volkswagen qui ont même fait publier un communiqué de presse pour exprimer leur mécontentement. Le conseil de surveillance d’Audi a décidé de réagir le premier et se réunira le 29 mars pour interroger les cadres sur l’étendue et les conséquences possibles des perquisitions. Voilà pour le folklore.

Mais le sujet principal de cette réunion sera de savoir si le conseil d’administration devait recommander aux actionnaires lors de leur assemblée générale annuelle du 18 mai de ratifier les actions de Rupert Stadler en 2016. Ce vote des actionnaires est courant dans les entreprises allemandes, mais à la suite des dernières révélations et les doutes qui pèsent sur le PDG, il pourrait devenir problématique pour ce dernier.

Une précédente réunion du conseil de surveillance de la marque n’était pas parvenue à recommander un vote pour « blanchir » Rupert Stadler. Celui-ci aurait eu connaissance de la fraude depuis le début selon le magazine allemand, Der Spiegel.

Der Spiegel a dévoilé des documents internes, datant de 2008. Ces documents révèlent que l’installation d’un logiciel de contrôle des émissions sur les moteurs V6 3 litres TDI aurait été préparée alors que Rupert Stadler avait déjà pris les commandes d’Audi. Dans ces documents, les ingénieurs d’Audi proposent de mettre en place deux modes de fonctionnement. Le premier mode destiné aux tests d’homologation réduirait les émissions de NOx de 90 % tandis que le deuxième mode applicable pendant les conditions réelles ne réduirait qu’entre 30 et 70 % des émissions de NOx. Les documents soulignent également le caractère explosif du problème. Le magazine allemand révèle qu’un des libellés indiquait « Hautement critique aux États-Unis ».

L’air devient de plus en plus irrespirable Rupert Stadler, le PDG d’Audi, dans le cadre du Dieselgate. Il s’accroche à son siège comme une moule à un rocher, mais combien de temps va-t-il tenir ? Les bruits de couloirs à Wolfsburg prétendent que Rupert Stadler doit son maintien à la tête d’Audi grâce à la protection de Ferdinand Piëch. Mais ce soutien n’aura plus de valeur une fois que Ferdinand Piëch aura revendu ses actions de Porsche SE, le holding qui détient la majorité des actions du groupe VW.

 

Source : Reuters

Source photo : VW

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Réunion du conseil de surveillance d’Audi pour discuter du cas Stadler"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zemik
Invité

Vite des fusibles a faire sauter

Salva
Invité

Jusque là tout va bien (2 eme étage)

Gus
Invité

Très bon!

wpDiscuz