Accueil Alternatives Marché électrique – France 2017 : février porté par la Renault Zoe

Marché électrique – France 2017 : février porté par la Renault Zoe

179
24
PARTAGER

Avec l’arrivée de la nouvelle Renault Zoe et ses 400 km d’autonomie, le marché électrique en France est reparti à la hausse en janvier dernier. Février confirme avec près de 20% de hausse chez les particuliers.

Selon les chiffres compilés par l’Avere, les ventes de véhicules électriques particuliers ont bondi de 19,6% avec un total de 2 271 mises à la route contre 1 899 un an avant. Et ce, malgré un mois de février avec un jour ouvré de moins qu’en 2016. Du côté des utilitaires, toujours plus « planifiés », le marché est en baisse de 13,6% à 393 immatriculations contre 455 en 2016. Les entreprises qui attendaient vraisemblablement la mise en place de la prime pour une mise à la casse d’un « vieux » diesel (3 700 euros tout de même) ont reporté de quelques mois les achats d’utilitaires électriques. Aussi, mars devrait voir les premiers effets de cette prime.

Plus de 1 500 Renault Zoe

Dans les VE particuliers, la Renault Zoe continue d’exploser. Elle prend 69% de part de marché avec 1 565 immatriculations. La Nissan Leaf continue son bonhomme de chemin avec 277 unités, suivie par la BMW i3 (avec ou sans REX) avec 172 immatriculations. Pèle-mêle on citera 112 Peugeot Ion, 79 Kia Soul EV ou 55 Tesla Models S.

Pour les utilitaires, c’est, là encore, Renault qui est leader avec le Kangoo ZE mais qui continue de reculer fortement. La prime de conversion et l’autonomie augmentée devrait redresser tout cela. 162 Kango ZE ont trouvé preneur (soit -36%). La fourgonnette électrique devance une autre Renault, la ZOE version utilitaire avec 65 immatriculations. Le Peugeot Partner (47 unités) complète le podium. Habituellement assez « forts » les Goupil ou autres Ligier Pulse sont en retrait ce mois-ci.

Deuxième mois au-dessus de 2500 immatriculations

Depuis le début de l’année, le marché de l’électrique en France augmente de 30%. C’est du évidemment à la très bonne forme du véhicule particulier. Ainsi, ce dernier bondit de plus de 37% quand l’utilitaire baisse de 3,5%. C’est la toute première fois de l’histoire que sur deux mois consécutifs le marché électrique dépasse les 2500 immatriculations. En terme de part de marché, l’électrique représente 1,65%. Un record là encore.

Source : Avere, illustration : le blog auto

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Marché électrique – France 2017 : février porté par la Renault Zoe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Une fois encore, deux Zoe sur trois que je rencontre sont des voitures d’administration – Conseil général en particulier.
Bref, avant de brailler que l’électrique décolle pour de bon cette fois, il conviendrait sans doute de connaitre la part des particuliers qui on investi dans une électrique. Secret d’état !

SGL
Invité

C’est pire pour l’i3 !

Panama
Invité

Des I3 au Conseil Général ?
LOL non ils n’ont pas encore osé 😉

panama
Invité

C’est une commune pas un CG…

SGL
Invité

Le taux de satisfaction chez les clients bat des records… Du jamais-vu, plus de 95% ne reviendront plus vers le thermique !

georges
Invité

Par chez moi ce n’est pas le cas !

Fred
Invité

Bonjour panama,
Je suis intéressé par l’achat d’une zoé pour 2017, les 300km d’autonomie correspond à nos parcours , voir plus,
Je ne suis pas un écolo dans l’âme , mais juste rouler autrement, le silence , la souplesse…..

Panama
Invité

Acheter oui mais sans la batterie. Faites bien vos comptes car au final ça va vous coûter cher, très cher.

SWY
Invité
Merci Thibaut … Quand je vois une Porsche Macan, ou une Mini, ou une BMW X6, ou .. je me dis bien que le rationnel derrière ces achats n’est pas économique . Je suis un particulier, j’ai une vieille Zoé, qui me coute plus cher que l’équivalent essence , mais j’en suis ravi ! J’avais toujours été assez indifférent aux voitures que je conduisait qui ne sont que des utilités (Zafira, C4 Picasso, corsa, clio) pour transporter une famille avec bagage, tout en rêvant sur d’autres modèles, que je n’achèterais jamais (trop chers à l’achat, à l’usage ..) là, je… Lire la suite >>
Béret vert
Invité

L’usage d’une électrique est plaisant, c’est incontestable, surtout quand on n’a possédé auparavant que des voitures sans autre intérêt que leur utilité…

SGL
Invité

Et perdre 20.000 € de décote sur une Mercedes Classe C en 18 mois… c’est mieux @Panama !??? 😀

panama
Invité

Cependant, 5 ans plus tard, la valeur de revente de la Classe C donnera le sourire à son heureux possesseur.
Quant à celui qui aura investi dans une Zoé, eh bien il pensera dans un coin de sa tête à imaginer toutes les solutions – y compris les moins légales – pour se débarrasser d’un tel boulet.

SGL
Invité
AH ! Sacré @panama, il remet les couverts ! 😀 D’accord pour dire que la Classe C est l’archétype du bon premium, qui donne beaucoup de satisfaction aux heureux propriétaires. 😉 Mais attention au revers de la médaille, une « pauvre » et simple Zoé, c’est – 75 % de coûts d’entretien qu’une thermique, et peut-être qu’une Clio. Alors qu’un premium de plus de 5 ans, peut devenir un véritable cauchemar de coûts d’entretien ! Que faire par exemple lorsqu’une BMW diesel ne fonctionne qu’en mode dégradé (limité à 2500 tr/mn) à cause des injecteurs fatigués ? Coût : 2000… Lire la suite >>
panama
Invité
« Les premiums d’occasions ne valent pas grand-chose rapidement » : euh… non : tout le contraire. C’est d’ailleurs pour ça que les LOA des premium sont si bas par rapport aux gammes classiques. Le problème de l’électrique et de la Zoé est double : 1. l’évolution technologique rapide qui rend obsolète les versions très rapidement. Exemple : les anciennes versions de Zoé avec les batteries 300km 2. le propriétaire est tributaire de la location de batterie chez Renault. Qui peut décider d’arrêter les frais quand il veut. Qu’est-ce qu’il va se passer pour les anciens modèles de batteries dans 2 ou… Lire la suite >>
SGL
Invité

Qui me disait que la Zoe était un échec ? 😀

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Bravo, pourrait on dire qu’après avoir lancé le marché des berlines 5p (r16), des citadines branchées (r5), des grands monospaces (Espace), des moteurs turbocompressé, des monospaces compacts (Scenic), des ludospaces (Kangoo) et relancé celui des micro citadines (Twingo), Renault à réussi à lancer celui de l’électrique ?

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

Bon, ils se sont plantés ailleurs hein…. Comme sur les monospaces coupé ou les HdG style boîte à chaussures…
🙂

Fred
Invité

oui

Béret vert
Invité

Ca nous rajeunit pas.

amiral_sub
Invité

bravo Renault! et vivement la tesla model 3

SGL
Invité

Et dommage que Renault ne va pas chercher Tesla sur le terrain de sa Model 3 !

amiral_sub
Invité

je pense que ça ne saurait tarder. J’ai essayé la zoe, excellente petite voiture. Elle est très agréable, juste comme bémols la finition qui n’est pas excellente (platocs durs) et les bruits de roulement un peu présents (plus que ce que j’espérais). Mais de toutes les petites voitures que j’ai essayé c’est la plus agréable, bien plus qu’une clio par exemple

wpDiscuz