Accueil Général WEC 2017 : Kubica s’engage pour la saison avec ByKolles

WEC 2017 : Kubica s’engage pour la saison avec ByKolles

158
3
PARTAGER

Robert Kubica a fait plusieurs essais ainsi que les 12h de Dubaï, en vue de s’engager en endurance. Cet engagement vient d’être confirmé avec le lancement de la saison de WEC 2017.

« aussi proche que possible de la F1 »

« Après mon passage en rallye, je recherchais quelque chose aussi proche que possible de la Formule 1. C’est exactement ce que j’ai trouvé en LMP1. A la fin de la saison dernière de WEC, j’ai pu faire mes premiers tours de roues au volant de la CLM P1/01. Je me suis senti à l’aise assez rapidement dans la voiture et j’ai pu augmenter mon rythme. Avec plus d’expérience, je suis sur que je serais capable d’en extraire plus de performance » déclare l’ancien pilote de F1.

« Je suis déjà très impatient d’être au Prologue à Monza ainsi qu’au départ de la saison à Silverstone ». Robert Kubica retrouve ainsi les circuits dans un championnat mondial plutôt relevé. Depuis son accident de rallye qui l’a lourdement handicapé au bras et à la main droite, beaucoup attendaient un tel retour. Kubica sera coéquipier de Oliver Webb qui pilote pour ByKolles depuis l’an dernier. Le troisième pilote sera dévoilé ultérieurement.

ByKolles, seul rescapé des LM P1 privés

ByKolles n’est pas une équipe constructeur, mais l’écurie de Colin Kolles navigue depuis 2000 (sous différents noms et avec des pauses) en endurance. Depuis 2014 (sous le nom de Kodewa), elle engage un prototype LMP1, la CLM P1/01. En 2016, l’écurie ByKolles a terminé second des LMP1 privées sans pour autant briller. Cependant, ils ont tout de même décroché une victoire aux 6 heures de Shanghai et 2 autres en 2015. Les résultats aux 24 heures du Mans ne sont guère plus probants. L’édition 2016 s’est terminée après 260 tours (et non classé) ou 2015 sur abandon, peu après 200 tours.

Pour 2017, et après la casse des 24 heures du Mans 2016, la CLM P1/01 change de moteur. Après le V6 turbo de chez AER (Advanced Engine Research), ByKolles passe à un moteur Nissan Nismo V6 VRX 30A Evo. Le V6 bi-turbo à 60° est attendu « comme le messie » pour permettre à la voiture de voir enfin l’arrivée sur le double tour d’horloge sarthois. La voiture évolue également profondément pour répondre aux règles de l’ACO et améliorer son aérodynamique.

ByKolles va se trouver très très esseulé cette année en WEC puisque l’autre privé, Rebellion, a décidé de lâcher le LM P1 pour le LM P2. Le but, sans concurrence directe, sera de terminer toutes les courses et d’engranger un maximum d’expérience pour 2018 où certains privés devraient revenir. En effet, la possibilité de commercialiser les prototypes LMP1 ouvrira de nouvelles perspectives.

Source et illustration : ByKolles

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WEC 2017 : Kubica s’engage pour la saison avec ByKolles"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Dommage qu’il n’ai pas trouvé place chez l’un des deux constructeurs engagés en LMP1 (ou en GTE Pro). Avec ByColles il se fera enrhumer par les Hybrides et talonner (si tout va bien !) par les LMP2 nouvelle génération.
En compensation, s’il termine il est premier des privés mais à vaincre sans péril …

gigi4lm
Invité

ByKolles bien sûr !

Invité
Je me réjouis du retour de Robert sur les circuits, qui plus est du WEC. Mais chez ByKolles? Faut vraiment pas avoir le choix… Cette équipe est fantomatique dans une catégorie qui ne l’est pas moins. Elle est certes structurée et tout-à-fait professionnelle, mais que dire du développement de l’auto voire meme simplement de sa fiabilisation qui sont inexistant. D’ailleurs Kubica l’a bien compris car il souhaite « en extraire plus de performance »… Il va donc se consacrer aux qualifs… Ces coéquipiers essaieront de finir les courses, histoire d’être visible sur les retransmissions live. Kubica sur une CLM, c’est jeter de… Lire la suite >>
wpDiscuz