Accueil Aston Martin Rétromobile 2017 live : 70 ans d’Aston Martin signées Brown… David Brown…

Rétromobile 2017 live : 70 ans d’Aston Martin signées Brown… David Brown…

317
0
PARTAGER

Initials B.B. chantait Serge Gainsbourg dans son huitième album en 1968… En l’occurrence à Rétromobile cette année, c’est plutôt initials D.B. qu’il faudrait chanter ! D.B. pour David Brown bien entendu, mais également pour la série de voitures produites par la firme anglaise Aston Martin et se parant des célèbres initiales. De la fabrication de tracteurs aux GT raffinées, retour sur un parcours hors normes.

Sir David Brown, né en 1903, est avant tout un industriel, et sa carrière passe de prime abord par la construction de tracteurs dans l’entreprise familiale, puis via une association avec un certain Harry Ferguson…. Passionné par l’automobile et par la course, Mister Brown rachète en 1947 deux marques en difficulté ; Aston Martin et Lagonda. Non content de donner ses initiales aux modèles de la première marque, il lui permettra également d’entrer dans la légende en remportant bon nombre de compétitions célèbres comme les 24 heures du mans 1959 avec la DBR1 conduite entre autres par un certain… Carroll Shelby…

Mais le modèle le plus connu d’ Aston Martin pour tous reste, et restera sans doute à jamais la DB5 servant de voiture de fonction à James Bond dans les troisième et quatrième films de la saga portée sur grand écran ; Goldfinger et Opération Tonnerre. Comme souvent dans le domaine cinématographique, l’utilisation d’une DB5 dans la saga adaptée des romans de Ian Fleming ne doit son salut qu’à un refus. Celui de Sir William Lyons, propriétaire de Jaguar, de fournir à la production des Type-E pour le film…

Sur le stand de The Classic Car Trust, entreprise basée au Liechtenstein offrant possesseurs de voitures classiques un ensemble de services pour profiter au mieux de leurs anciennes, l’analogie à l’agent 007 ne se limite pas à la mythique DB5. En effet, la DBS est également présente sur le stand, et ce dans ses deux versions : 6 et 8 cylindres.

Six cylindres pour le modèle permettant à l’éphémère successeur de Sean Connery, Georges Lazenby, de rattraper la Mercury Cougar de Tracy Draco dans Au Service Secret de sa Majesté, et 8 cylindres pour Roger Moore afin de croiser le fer avec la Dino 246 GT de Daniel Wilde dans la série Amicalement Vôtre, afin de déterminer si le cocktail ‘créole-crème’ mérite une ou deux olives… Et à défaut de pouvoir jouir lui-même d’une Aston Martin lorsqu’il fut plus tard engagé pour endosser le célèbre smoking de l’agent le moins secret du monde…

Pour la petite histoire, le modèle utilisé dans la mythique série télévisuelle est en réalité une version 6 cylindres affublée de jantes de 8 cylindres, ce dernier modèle n’étant pas encore disponible lors du tournage de la série…

DB2, DB2/4, DB6, DB6 volante ayant appartenu à Françoise Sagan ou encore DB3S de compétition, nombreux sont les modèles présents sur le stand pour les soixante-dix ans de l’acquisition d’Aston Martin par Sir David Brown. Mais à côté des raffinées GT anglaises connues de tous, une auto de couleur pourtant d’un vert typiquement anglais dénote, et attire l’attention : une Volvo P1800. Perdue ? Pas vraiment : il s’agit en réalité d’un prototype unique, équipé d’un quatre cylindres en ligne développant 150 chevaux et développé par Aston Martin.

L’idée de la firme de Newport Pagnell était à l’époque de développer un moteur pouvant être partagé avec d’autres constructeurs. Toutefois ce modèle, reconnaissable par la bosse ornant son capot, est le seul témoin de la volonté d’Aston Martin d’ouvrir son savoir-faire à d’autres marques… Sans suite malheureusement : une Sainte intention sans lendemain, Simon Templar appréciera…

Crédit illustrations : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz