Accueil GP3 GP3 2016 : Charles Leclerc pulvérise la concurrence

GP3 2016 : Charles Leclerc pulvérise la concurrence

133
0
PARTAGER

Arrivé en tête du championnat à Yas Marina, Charles Leclerc (ART Grand Prix) a profité des faux-pas de ses rivaux pour cueillir le titre en GP3. Une bonne récompense pour des débuts quasiment parfaits.

Les essais

Après un mois et demi de pause, c’est enfin la conclusion du GP3 2016. Le Suisse francophone Ralph Boschung (Koiranen) n’est pas du voyage, faute de budget. Deux pilotes peuvent espérer le titre : Charles Leclerc et Alex Albon, tous deux chez ART Grand Prix. Le Thaïlandais est condamné à l’exploit dans la course 1 et compter sur une contre-performance du Monégasque.

L’ex-pilote Lotus Junior fait le boulot aux essais, avec la pole.

gp3-1

Course 1

Albon roule avec le couteau entre les dents ; il n’a pas le choix. 2e sur la grille Jake Dennis (Arden) ne remarque pas que le feu est vert. Jack Aitken (Arden) et Nyck de Vries (ART Grand Prix.) 5e, Leclerc roule tranquillement. Il laisse même passer Santino Ferrucci (DAMS.) Derrière Antonio Fuoco (Trident) et Arjun Maini (Jenzer) se touchent. L’Italien crève et ses très, très vagues espoirs de titre s’envolent. En tête, Aitken met Albon sous pression et il passe au chausse-pied. En tentant de se dédoubler, le leader déchu roule sur un trottoir, s’envole et retombe sur Aitken. Le Thaïlandais est dehors. Leclerc est titré, même s’il ne termine pas la course ! De Vries est le nouveau leader. Dennis klaxonne, mais il ne trouve pas l’ouverture. Ferrucci est 3e. Leclerc talonne l’Américain. Terminé l’épicerie, il veut un podium ! Le Monégasque passe à l’offensive, touche son rival, crève et renonce. Aitken revient en force. Il double Ferrucci et obtient le bronze.

Nouveau succès de de Vries. Dennis est 2e et Aitken, 3e.

gp3-2

Leclerc fête son premier titre en automobile avec un enthousiasme digne de Xi Yang. Quant à Albon, c’est sans commentaires :

gp3-3

Course 2

Pour Leclerc, Albon et Fuoco, le championnat s’est terminé le samedi. Par contre, pour les autres, c’est l’ultime chance de se mettre en valeur. Konstantin Tereshchenko (Campos) est en pole. Nirei Fukuzumi (ART Grand Prix) le dépose au démarrage. Néanmoins, le Japonais arrive trop vite à la chicane et ça se termine en « toudroi ». Tereshchenko, davantage habitué au fond de la grille, craque face aux furieux à ses trousses. Jake Hughes (DAMS) vire ainsi en tête, devant Aitken, Fukuzumi, Dennis et Alex Palou (Campos.) Loin derrière, Albon s’accroche avec Tatiana Calderòn (Arden.) Le safety-car intervient.
A la reprise, Steijn Schothorst (Campos) double Palou, qui se dédouble. Ensuite, Tereshchenko passe ses deux équipiers. Hughes fait le trou devant Aitken. Dennis, lui, harcèle vainement Fukuzumi pour la dernière place du podium. Leclerc, parti loin, remonte jusqu’au 9e rang, tandis que Palou réussit à se dédoubler.

Succès de Hughes, encadré par Aitken et Fukuzumi. On a donc de nouveau trois débutants sur le podium. Signalons que Giuliano Alesi (Trident) marque le point de la 10e place.

gp3-4

Après avoir fréquenté les podiums en FR 2.0 et en F3, Leclerc décroche le titre en GP3, avec 202 points. Il a quasiment tout le temps mené le championnat. A 19 ans, l’ex-pilote de réserve Haas semble promit à un bel avenir. D’autant plus que parmi les pilotes de la Ferrari Driver Academy, il est -de loin- le plus brillant. 2e à 177 points, Albon n’a pas trop à rougir de son bilan. Arrivé en challenger à Yas Marina, il n’avait pas le mental adéquat. 3e à 157 points, Fuoco n’a guère d’excuses, vu qu’il redouble.
Plus généralement, le GP3 a décidé de laisser les pilotes davantage s’exprimer. Les sanctions pour « dépassement dangereux » et « dépassement des limites de la piste » ont été moins nombreuses. D’où des pilotes plus en confiance et moins de petits trains.
La bonne surprise de la saison, c’est Arjun Maini (Jenzer), 10e avec 50 points. Le pilote Indien, spécialiste des grilles inversées, a failli s’imposer plusieurs fois. Plus souvent qu’à son tour, il s’est emmêlé les pinceaux en tentant de semer le peloton. 21e avec 2 points, Calderòn est la meilleure fille jamais vue en GP3. Sera-t-elle la première à monter sur un podium, en 2017 ? Quant à Alesi, 22e avec lui aussi 2 unités, il est le dernier classé. Seul Akash Nandy (Jenzer) a réussit à faire pire. Pour autant, le Malaisien sortait d’une année quasiment sabbatique, alors qu’Alesi Jr bénéficie de l’aide de Ferrari. Pas de quoi faire taire les critiques, au contraire, bien au contraire…

gp3-5

Source :
GP3

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz