Accueil Berlines Paris 2016 : Hyundai i30

Paris 2016 : Hyundai i30

158
7
PARTAGER

La Hyundai i30 qui avait marqué l’offensive de Hyundai sur le coeur du marché européen en est déjà à sa troisième génération en moins de 10 ans. Elle adoucit à  présent son style, et renforce son offre technologique.

Née très (trop) classique, la Hyundai i30 avait joué la carte de l’originalité et du dynamisme avec sa seconde génération, en plein style « fluidic sculpture » alors défendu par la marque coréenne. Un style qui devient à présent plus doux, et plus classique également.

Plus classique, la i30 fait surtout évoluer ses proportions avec un long capot dû à un pied A reculé. Ce qui lui donne de faux airs de Mazda3. La i30 est centrée sur le segment avec ses 4m34 de long et 1m795 de large, pour un empattement de 2m65 (porte-à-faux avant de 905 mm). Quant au coffre, il affiche 395 litres de contenance sous tablette.

C’est dans l’air du temps, Hyundai met l’accent sur la connectivité et la sécurité active. Sur le premier plan, la i30 laissera le choix entre le système d’info-divertissement de base avec son écran 5 pouces, sa connectivité Bluetooth et la caméra de recul et recharge sans fil (selon compatibilité du téléphone bien entendu). En option, le système le plus performant se dote d’un écran de 8,5 pouces, d’une navigation avec abonnement aux services TomTom Live offert pour 7 ans, des fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto.

Question sécurité, la i30 arrive donc sur le marché avec une offre cohérente avec ce que l’on trouve sur toutes les berlines du segment : AEBS (Autonomous Emergency Braking avec alerte de risque de collision), régulateur de vitesse adaptatif ACC (mais pas jusqu’à l’arrêt complet), surveillance d’angle mort, surveillance de trafic en marché arrière, aide au maintien dans la file, reconnaissance des panneaux de signalisation, commutation automatique codes / phares, surveillance de l’attention du conducteur.

Enfin, la gamme des motorisations illustre la tendance actuelle ici aussi avec un retour en grâce des moteurs essence et une offre principalement articulée autour du 1.4 Turbo et du nouveau 3 cylindres 1.0 Turbo, tous deux à injection directe. En diesel le 1.6 est décliné en trois puissances, et la gamme comporte également trois motorisations associées à la boîte double-embrayage à 7 rapports :

  • 1.4 / 100 ch / 134 Nm / boîte manuelle 6 rapports
  • 1.0 GDI-Turbo (3 cylindres) / 120 ch / 171 Nm / boîte manuelle 6 rapports
  • 1.4 GDI-Turbo / 140 ch / 242 Nm / boîte manuelle 6 rapports
  • 1.4 GDI-Turbo / 140 ch / 242 Nm / boîte double-embrayage 7 rapports
  • 1.6 CRDi / 95 ch / 280 Nm / boîte manuelle 6 rapports
  • 1.6 CRDi / 110 ch / 280 Nm / boîte manuelle 6 rapports
  • 1.6 CRDi / 110 ch / 280 Nm/ boîte double-embrayage 7 rapports
  • 1.6 CRDi / 136 ch / 280 Nm / boîte manuelle 6 rapports
  • 1.6 CRDi / 136 ch / 300 Nm / boîte double-embrayage 7 rapports

Source : Hyundai

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Paris 2016 : Hyundai i30"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

Comme à leur habitude depuis des années, le design des coréennes est une salade de tout ce qui marche bien, pour créer des voitures banales, sans caractère ni identité visuelle. Totalement inutile.

SGL
Invité

Mouais, même si ce n’est pas faux, mais on disait des choses comme cela sur les Japonaises dans les années 60… après on connaît la suite 😉

yac
Invité

en effet, j’ai toujours défendu les constructeurs coréens, mais la je dois avouer que je vois plusieurs voitures : 308, mazda3, Q30,un peu d’alfa et même un peu de TIPO……enfin voila !

SAM
Invité
Kaizer Sauzée
Invité

J’ai l’impression de voir une tipo…
De profil, à l’arrière et à l’intérieur, sans le logo on s’y tromperait.

rickyspanish
Invité
L’avant fait très A3 vu qu’ils ont pompé la single frame, pour le reste c’est très plat, sans saveur vu qu’on retrouve un gabarit très Golf. Mais c’est une inspiration que l’on retrouve chez d’autres dans cette gamme (Peugeot, Fiat …) : à vouloir copier la star on se retrouve avec des compactes insipides et qui se ressemblent toutes. Les petits feux rouges à l’arrière sont ridicules et cassent la ligne, ça doit être bien moche vu de derrière (il n’y a d’ailleurs de photo avec ce point de vue). L’intérieur (qui semble assez qualitatif) fait un peu penser à… Lire la suite >>
SGL
Invité
C’est de la copie, mais de la bonne copie. (Je suppose) Maintenant reste à voir le comportement routier, efficience réelle des moteurs, enfin bref… l’agrément général. Mais attention de pas trop « cracher » sur Hyundai, ne faisons pas de racisme automobile, les Coréens, copieur pour le moment comme fut jadis les Japonais, progressent et progressent vite et avec une tarification mesurer cette i30 peut faire progressivement sa place sur le marché. D’autant que 75 % des acheteurs n’y connaissent que peu de choses sur l’automobile en général, alors pourquoi-pas cette i30 qui présente bien, surtout si elle est moins… Lire la suite >>
wpDiscuz