Accueil Cadillac Pebble Beach 2016: la très européenne Cadillac Escala

Pebble Beach 2016: la très européenne Cadillac Escala

245
9
PARTAGER

Cadillac a d’abord publié un teaser de son intérieur, maintenant c’est tour du concept-car d’être dévoilé à Pebble Beach. Baptisé Escala, cette Cadillac du futur est un coupé 4 portes destiné à concurrencer les Audi A7, BMW Série 6 Gran Coupé et Porsche Panamera.

Le constructeur américain n’a pas cherché midi à quatorze heures pour nommer son nouveau concept-car. Moins traditionnel qu’une berline, Cadillac a décidé de lui donner un nom exotique, Escala, proche d’un autre modèle unique dans la gamme, le Cadillac Escalade. Pourtant, les deux modèles n’ont rien en commun. À la silhouette imposante et rectiligne du SUV, l’Escala oppose une ligne basse et épurée. Partageant sa plateforme avec la CT6, son empattement est allongé de 12 cm pour atteindre 3,22 m tandis que la longueur passe de 5,18 m à 5,34 m.

L’Escala est avant tout une étude annonciatrice des futurs canons stylistiques de la marque. L’avant se singularise une nouvelle calandre plus discrète qui abandonne les barrettes horizontales et son cadre chromé. Cette calandre est désormais mise en valeur les phares LED très affinés et par les feux de jours verticaux. Discrétion semble avoir été le mot d’ordre donné aux designers. Le dessin général parait plus aérien, trop peut-être pour une Américaine, impression renforcée par la finesse des montants avant et arrière. Les vitres latérales sont entourées d’un jonc chromé et le toit est de type panoramique. À l’arrière, les feux « boomerang » évoquent furieusement la Jaguar XJ, elle aussi européenne. Pour être franc, cette Cadillac n’est pas une vraie Américaine comme on s’y attend, mais plutôt une interprétation européenne de ce que devrait être une Cadillac. L’Escala se veut futuriste, mais son dessin proche de l’Audi A7 n’est novateur que pour les Américains. Avec l’Escala, on ne rêve plus. Le design premium européen fait un carton, alors Cadillac fera de l’Européen.

Si le style extérieur de l’Escala surprend par son « européanité », l’intérieur étonne par son minimalisme. Une comparaison visuelle rapide entre la planche de bord de la CT6 et celle de l’Escala donne une idée du fossé entre les deux véhicules. Le traditionnel combiné instrumentation/console centrale cède sa place à trois écrans OLED incurvés affichant la vitesse, la navigation GPS et l’infotainment. Les trois écrans sont commandés par un nouveau système de contrôle, mêlant tactile, reconnaissance vocale et commandes gestuelles. Cadillac rejoint les constructeurs allemands dans la virtualisation des planches de bord, mais avec eux c’est disponible dès aujourd’hui. Chez Cadillac, c’est encore au stade du prototype. Au sein de ce minimalisme assumé, le volant parait bien seul avant son style évocateur des années 60-70.

L’aspiration luxueuse de ce concept-car est confirmée par la combinaison cuir-tissu qui domine dans l’habitacle. Planche de bord, sièges et contre-portes mêlent savamment ce duo pour donner un sentiment de bien-être renforcé par la débauche de lumière du toit panoramique. Allongés plus qu’assis, les passagers arrière peuvent alors accéder à des tablettes tactiles aux dos des sièges avant et à l’extrémité de l’accoudoir central arrière.

Avant tout une étude stylistique concrète, La Cadillac Escala ne présente pas de nouveautés techniques. Pas de tout-électrique ou hybridation. L’Escala est propulsée par un V8 4,2 l essence. Il est toutefois doté des dernières technologies comme la désactivation de cylindres ou les deux turbocompresseurs. Cette motorisation qui « garde la tête sur les épaules » devrait se retrouver prochainement sur la CT6 ou un autre modèle de la marque.

Présenté comme un concept-car préfigurant l’ADN stylistique du constructeur américain, l’Escala nous laisse sur notre faim. Il est possible de comprendre Cadillac à vouloir s’inspirer des meilleurs du segment. Mais à vouloir trop imiter les constructeurs européens, Cadillac y perd de son identité. Trop européenne, l’Escala n’annonce rien d’excitant chez  Cadillac dans les années à venir. Décidément, le renouveau du luxe automobile américain semble venir de la Californie et pas de Détroit.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Pebble Beach 2016: la très européenne Cadillac Escala"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Lincoln c’est le constructeur dont plus personne ne parle… Acura, Infiniti ou Audi vendant plus d’autos que cette marque américaine au passé prestigieux aux USA! Depuis 2003 la Town Car a plus qu’un succès d’estime puisque c’est l’auto préférée des acteurs de cinéma, des pompes funèbres, des traders de Wall Street, des politiques démocrates (les républicains préférant Cadillac) et des préparateurs de limousines…. L’Audi A8 ou encore la Série 7 ne sont jamais parvenu à se hisser au niveau de la Town Car au niveau des ventes! Puis La Continental est arrivée avec un style tant décrié par Bentley car… Lire la suite >>
Invité

Je la trouve superbe. Européanisée certes, mais gardant des proportions et des details très US. Ayant vu la CT6 et la Continental au salon de l’auto d’Atlanta, j’ai été surpris d’avoir préfère la Lincoln. Les Cadillac actuelles ne sont pas assez luxueuses dans leur presentation comparées a la concurrence principalement européenne. Cette Escala va dans le bon sens et si elle sort telle quelle, elle pourrait être ma premiere Cadillac !

Francois
Invité

C’est drôle mais je trouve au contraire que Cadillac s’américanise à nouveau après des ATS, CTS et CT6 dont le design, pour le coup, copie ce qui se fait en Europe et plus particulièrement du côté de Stuttgart (Mercedes en clair).

J’aime beaucoup cette Escala, elle apporte enfin un vent de frâicheur à une marque qui commençait sérieusement à tourner en rond styliquement parlant.

KifKif
Invité

Bon, désolé, pour ma part elle ne me plait pas, ligne de la fenêtre de custode, intérieur tissu « cheap »… Alors que la CT6 me semblait prometteuse °-(

LejeunePat
Invité

Moi aussi, contrairement au journaliste, je la trouve superbe cette Escala morph. de la XJ et de l’A7.
Je la préféré d’ailleurs à cette dernière.

J’ai trouvé intéressant la partie de l.article sur le profil / goût des Américains et entreprises de limousines acheteurs fidèles de leurs marques locales.

wpDiscuz