Accueil Chevrolet Chevrolet interdit d’Iran

Chevrolet interdit d’Iran

128
2
PARTAGER
Chevrolet Logo

L’Iran voit les sanctions internationales se lever une à une suite à l’accord sur son programme nucléaire et son marché automobile aiguise les appétits de tout le monde, même des récents anciens ennemis américains.

Si Renault ou Peugeot ont repris les affaires et en ont même développé de nouvelles (production sur place au lieu d’un assemblage de pièces importées, marque DS présente sur place), Chevrolet, lui, doit plier bagage avant même d’avoir pensé y déployer son réseau. C’est en fait un importateur local qui passait par un concessionnaire Sud-Coréen pour importer 200 Chevrolet qui a déclenché l’affaire. A peine quelques modèles étaient arrivés (de façon légale et autorisée) que le Guide Suprème en a été alerté et a pris la décision d’interdiction.

L’Ayatollah Ali Khamenei ne s’est pas privé de fustiger des véhicules lourds et consommateurs que « même les Américains ne veulent pas acheter ». Il est vrai que des véhicules à l’image américaine mais importée directement de Corée ne développent pas autant l’économie du pays que s’ils étaient produits sur place. Le chargement de 200 voitures a donc été annulé précise une source du Ministère de l’Industrie.

L’Iran tient également à rappeler que la provenance de Corée du Sud des véhicules n’est pas un souci puisque l’Iran entretient avec le pays dirigé par la Présidente Park Geun-hye des relations économiques solides et que les constructeurs coréens sont les bienvenus. Il semble que les marques américaines vont avoir du mal à s’imposer en Iran, sans production locale qui plus est. Une aubaine à saisir pour les Européens dont nos constructeurs français, mais également pour les pays asiatiques sur un marché estimé à 1,8 million de véhicules par an.

A noter que BMW, Porsche, Mercedes entre autres ont le droit d’importer des véhicules (taxés car non fabriqués sur place), de même que Hyundai ou Toyota par exemple.

Source : La Presse, Fortune, illustration : Chevrolet

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Chevrolet interdit d’Iran"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
jdg
Invité

amusant ca, vu que GM avait obligé Peugeot à ne plus vendre à l’iran pour prendre la place par la suite.

wizz
Membre

mais personne n’avait obligé PSA à s’allier avec GM, pour ensuite être concerné par l’embargo américain, qui peut concerner une entreprise directement (si américaine, ou business aux USA), ou indirectement (en étant partenaire d’une société américaine)

wpDiscuz