Accueil F1 F1 2016 – Essais de Barcelone : Non mais Halo !

F1 2016 – Essais de Barcelone : Non mais Halo !

187
7
PARTAGER

Cette semaine, alors que tout le monde avait les yeux tournés vers le Salon de Genève, les F1 connaissaient leur deuxième – et dernière – semaine d’essais avant la course de Melbourne dans 15 jours.

Si les écuries ont connu des fortunes diverses avec des ennuis pour beaucoup d’entre elles, Ferrari a surtout fait parlé en testant un dispositif baptisé HALO et censé améliorer la sécurité des pilotes. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne fait pas l’unanimité dans le paddock, certains le comparant à une tong Ferrari, ou d’autres, comme votre serviteur, à un bréchet de poulet. Tant Vettel que Räikkönen ont indiqué que cela ne gênait pas la visibilité. A vous de vous faire une idée avec les photos (dont une ici) et une vidéo visible ici.

Hamilton, Hulkenberg et quelques autres se sont montrés catégoriques, impossible de rouler avec une telle horreur devant les yeux. D’autres estiment que tout ce qui va dans le sens de la sécurité est bon à prendre. Un tel élément aurait peut-être évité la mort de Henri Surtees en 2009 heurté par la roue d’un concurrent mais sans doute que cela n’aurait rien pu faire pour Justin Wilson (en Indycar) ou le malheureux Jules Bianchi ou même Massa heurté par un ressort de suspension en plein casque. D’autres dispositifs (dont un par Red Bull et un par Mercedes) devraient être testés. L’objectif est de rester une formule « ouverte » (sans cockpit) tout en protégeant mieux la tête des pilotes.

Revenons aux essais proprement dit. Certaines écuries ont pu tester de nouvelles pièces tandis que d’autres cherchaient encore la fiabilité. Renault a connu des soucis d’hydraulique mais a pu dérouler une grosse partie de son programme, Haas F1 a connu un souci de turbo et des ennuis de freins (le système brake by wire est très complexe et difficile à faire fonctionner sans souci). Cela a valu 3 tout-droits, sans bobo, à Romain Grosjean mais surtout beaucoup de temps perdu.

Manor également a été fortement pénalisé, surtout vendredi avec 1 petit tour de mise en place avant un « souci technique » qui a contraint l’écurie à baisser le rideau. La veille déjà, Wehrlein n’avait pu boucler que 19 tours pour la petite écurie. Chez Ferrari c’est le 1er jour que les soucis sont apparus. Les écuries cherchent les limites de la fiabilité et certaines n’ont pas changé les boîtes de vitesse ou les moteurs entre les deux semaines d’essai. Chez Ferrari c’est la boîte qui a lâché.

En revanche pour la performance, on a encore une fois assisté à un jeu de dupes. Certains chaussant les gommes ultratendres pour signer un temps, d’autres ralentissant de façon volontaire avant de passer la ligne de chronométrage, ou d’autres encore ayant des consignes claires de ne pas attaquer (Hamilton s’est plaint de ne pas pouvoir aller chercher la limite de sa voiture mais le programme demandait de récolter plein de données). D’ailleurs Mercedes a tourné avec les deux versions de son museau.

Au total des 4 jours, Mercedes reste en tête des tours effectués avec 60 unités de plus que Toro Rosso et 140 de plus que Force India. Renault s’est bien repris après quelques difficultés et intègre le milieu de tableau (300 à 340 tours). Derrière Haas et Manor ont moins tourné cette semaine que la semaine passée.

# Ecurie tours
1 Mercedes 486
2 Toro Rosso 426
3 Force India 342
4 Williams 340
5 Red Bull 327
6 McLaren 327
7 Ferrari 318
8 Renault 302
9 Sauber 252
10 Manor 144
11 Haas 136

En cumulant les 8 jours d’essai, Mercedes a couvert la distance impressionnante de 1161 tours. Quand on sait que le GP d’Espagne comptait 66 tours en 2015, cela fait plus de 17 distances de GP couvertes, plus de 2 GP par jour. Reste à savoir si les nouveautés de Mercedes lui permettront de conserver l’écart sur Ferrari qui a visiblement progressé encore cette saison. Red Bull de son côté s’est déclaré content de l’évolution du moteur Renault amené cette semaine. Ce devrait être le moteur pour Melbourne avant une évolution importante pour le retour en Europe (à Barcelon ou à Monaco).

Selon les différents observateurs, on devrait avoir à Melbourne, Mercedes et Ferrari devant, Williams, Force India et Red Bull se battant juste derrière, Toro Rosso, Sauber et Renault un cran en retrait et Haas et Manor à la traîne. Quant à McLaren c’est un peu l’inconnue. Alonso déclare que l’équipe est un peu en retard sur son plan de marche et qu’il faudra attendre Melbourne pour savoir où l’équipe se situe dans la hiérarchie.

Toutefois, en vitesse maximum, Button était bon dernier vendredi avec 322 km/h contre 341 km/h pour Ericsson sur la Sauber. C’est évidemment tout relatif car Rosberg a été flashé à 324 km/h. Poker menteur à tous les étages. Rendez-vous dans deux semaines en Australie pour le début de la saison 2016.

# Ecurie tours
1 Mercedes 1161
2 Toro Rosso 873
3 Williams 717
4 Red Bull 696
5 Sauber 682
6 Force India 675
7 Ferrari 671
8 Renault 645
9 McLaren 584
10 Haas 417
11 Manor 398

Illustration : Ecurie respective

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 2016 – Essais de Barcelone : Non mais Halo !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Ah. On me dit qu’à partir de la saison européenne, il y aura du changement chez Mercedes. Hamilton a demandé l’installation d’un autoradio dans sa voiture. Suite aux essais d’hiver, Hamilton a décidé qu’il ira aux GP en conduisant sa voiture. 2000 bornes, ça fait beaucoup sans divertissement

Pour Rosberg, il a demandé un cockpit fermé. Pas pour des raisons de sécurité. Lui aussi prendra sa voiture, et a demandé la clim. Et quand on a la clim, on roule fermé.

Invité

J’ai entendu aussi qu’Hulkenberg roulera avec la 919 de 2015, ce qui normalement devrait lui permettre de jouer les podium très régulièrement

wizz
Membre

Risquant d’arriver au milieu de la nuit, où tout est fermé, Hamilton se dit qu’il serait prudent de remorquer son motorhome, derrière sa W07
Vu la réserve de puissance et le nombre de km parcourus durant les essais, il y a de la marge, laaaaaarge

wizz
Membre

N’ayant pas envie de mettre les mains dans le cambouis à son arrivée sur le circuit, Hamilton va tirer aussi les remorques de maton et les mécanos, avec un bus cubain.
Vu la réserve de puissance et le nombre de km parcourus durant les essais, il y a de la marge, laaaaaarge

wizz
Membre

http://www.f1i.com/infos/combien-de-moteurs-mercedes-a-t-elle-utilise/

Finalement, c’est (presque) tous les pilotes qui iront directement aux différents circuits à bord de leur voiture. Vu la distance effectuée par les moteurs, il y a de la marge, et laaaaarge

à part Alonso, qui continue à faire transporter sa voiture par camion, mais en courant tous les week ends, en alternant un week end en F1, et le suivant en gipitou…

ps: chez Redbull, à la cantine, il y a la nouvelle pâte à tartinée : kiwi (et à Viry Chatillon, les employés ont les chaussures qui brillent, brillent…..)

wizz
Membre

Vers mi juin, Hamilton a annoncé qu’entre 2GP, il fera un détour au Mans, avec sa voiture, histoire de roder le moteur pendant 24h

Vu la réserve de puissance et le nombre de km parcourus durant les essais, il y a de la marge, laaaaaarge

.

ps. pour ceux qui ne savent pas, un bus cubain, ça ressemble à ça.
à accrocher derrière son motorhome et les semi-remorques…

http://www.bus-planet.com/bus/bus-americas/Cuba-site/builders/Giron/pictures576/Cuba-Camello-04.jpg

wpDiscuz