Accueil Actualités Entreprise GM pourrait proposer la technologie Voltec à d’autres constructeurs

GM pourrait proposer la technologie Voltec à d’autres constructeurs

104
2
PARTAGER

Avec l’arrêt annoncé de la Cadillac ELR, la Chevrolet Volt redevient seule à utiliser la technologie Voltec de GM. Mais d’autres constructeurs pourraient être invités à en tirer parti.

GM comptait étendre sa gamme de modèles utilisant la technologie hybride / électrique Voltec avec plusieurs modèles. Après la première Volt, furent ainsi envisagés une déclinaison crossover, un monospace. Plus la Cadillac ELR qui n’a jamais percé, avec seulement 1310 ventes en 2014 et 1024 en 2015… Et la Volt n’a jamais non plus atteint ses objectifs de vente, plombant d’emblée les projets de développement d’une gamme Volt.

La nouvelle génération porte donc les espoirs de GM. Mais le géant américain se propose aussi de vendre cette technologie à d’autres constructeurs. Un gain mutuel à la clé : moins frais de recherche et développement pour le constructeur achetant la licence, un amortissement plus rapide des investissements consentis pour GM.

GM est un habitué de la fourniture de moteurs auprès d’autres constructeurs. Les moteurs Ecotec, les V8 LSx, les V8 Duramax sont ainsi disponibles en tant que « crate engines », et ils constituent souvent la base mécanique favorite d’une multitude de petits constructeurs dans le monde. L’arrivée du système Voltec sur ce marché pourrait donc permettre à de petits constructeurs de proposer des modèles hybrides / électriques.

Mais GM ciblerait aussi des constructeurs de plus grande envergure ne disposant pour l’heure pas de technologie comparable dans leur catalogue. L’offre de GM ne concernerait toutefois que la partie moteur électrique / générateur thermique, mais pas les batteries.

Source : Automotive News

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GM pourrait proposer la technologie Voltec à d’autres constructeurs"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Ah ben voyons !
Maintenant ils s’aperçoivent que leur technologie Voltec n’est pas d’un succès phénoménal et qu’ils ont du mal à l’imposer face à la technologie hybride de Toyota, plus rustique, mais qui a fait ses preuves et surtout moins couteuses.
S’ils avaient aussi joué franc jeu avec PSA en 2012 !
Partager leur technologie Voltec sur des Peugeot, Citroën et surtout DS automobile, peut-être qu’ils auraient atteint plus rapidement l’amortissement escompté ?

SGL
Invité

Certains rêvent de la Citroën C5 avec le groupe propulseur de la Volt II, pas con !
Une raison de plus pour la sortir avec une nouvelle 508 !

wpDiscuz