Accueil Actualités Entreprise Ford attaqué par Yema Auto, pour l’utilisation de la marque Mustang

Ford attaqué par Yema Auto, pour l’utilisation de la marque Mustang

192
14
PARTAGER

Depuis quelques semaines, Ford commercialise en Chine la Mustang. Mais la carrière internationale de cette dernière n’est pas du goût du constructeur chinois Yema Auto, qui vient de déposer une plainte pour contrefaçon.

Le tribunal de Chengdu va donc avoir à juger une affaire de contrefaçon. Mais ce n’est pas un constructeur étranger qui porte plainte pour copie de l’un de ses modèles. Au contraire. C’est Ford qui est ici attaqué, par le petit constructeur chinois, qui réclame 10 millions de yuans de dommages et intérêts, soit 1,4 million d’euros.

Un constructeur pourtant habitué à faire un usage abusif de la copie. Qu’il s’agisse de ses déclinaisons sur base de l’Austin Montego pour la transformer en Kia Sportage, Subaru Forester, et autres bizzareries. Ou de son nouveau SUV T70 (ci-dessus) dont le style ne nous est pas totalement étranger…

Donc la Ford Mustang ne plaît pas à Yema. Car Yema (野马) signifie en chinois… Mustang justement. Ford ne fait pas usage de cette traduction, communiquant uniquement sur le nom anglais. Mais le constructeur chinois est dépositaire des appellations Yema et Mustang en Chine…

Source : autohome

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Ford attaqué par Yema Auto, pour l’utilisation de la marque Mustang"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
crash71100
Invité

C’est l’hôpital qui se fout de la charité puissance 10 000 la

Carlos Ghost
Invité

Les Chinois ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

François
Invité

Ôtez-moi un doute, je suis sur LBA ou le Gorafi ?

klm
Invité

tout bonnement surréaliste.

greg
Invité

Surréaliste mais tellement chinois.

gigi4lm
Invité

D’après Wikipedia, sur le coup j’ai pas d’autres sources, la marque a été créée dans les années ’80. Il y a belle lurette (la lurette est toujours belle ? ) que la Mustang limait le bitume avant que leur premières pâle copies ne sorte de chaîne.
Faut dire qu’à l’époque le Petit Livre Rouge leur interdisait d’acheter ce truc honteusement capitaliste… et de toutes façons, z’avaient pas les moyens. Les temps ont changés.

wpDiscuz