Accueil Constructeurs Du style et une suspension nouvelle pour les futures DS

Du style et une suspension nouvelle pour les futures DS

336
13
PARTAGER

DS a l’art et la manière d’organiser sa communication. Depuis la présentation de la DS 3 restylée en début de semaine, la presse anglo-saxone diffuse au compte-goutte des éléments d’informations divulgués par les représentations de la marque. Les derniers concernent le style et la suspension.

Chez DS on tient à ce que chaque modèle de la marque soit immédiatement – au premier regard – identifiable et ce à 100 voire 200 mètres de distance, comme la rapporte Autocar. La marque tient en outre à proposer des véhicules dont le genre de carrosserie (coupé cinq portes – qualification adoptée pour la DS 5, citadine, etc.) sera spécifique à chaque modèle et dès lors à chaque segment. Rappelons que six modèles constitueront la gamme une fois celle-ci entièrement remodelée.

A partir de 2018, DS introduira un nouveau type de suspension, différent de celui – « révolutionnaire » – attendu chez Citroën. La nouvelle suspension DS devrait privilégier le confort.

Source : Autocar (ici et )

Photo : DS

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Du style et une suspension nouvelle pour les futures DS"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
F399
Invité

privilégier le confort… en fait Citroën et Ds vont continuer de cultiver les même racines historiques, peut-être parce que la mission est une ineptie…

Fastbear
Invité

Peut être un retour de la suspension hydraulique ? Non parce que pour l’instant les DS c’est juste du semi premium sur base de bagnoles roturières.

SGL
Invité

Comme beaucoup de ses concurrents, dans ce niveau de segment.

Invité

La suspension hydraulique est devenue obsolète. On peut faire aussi bien/bien mieux avec des suspensions électroniques de nos jours, et cela coute moins cher.
Mais l’esprit y est.

Le Grand Charles
Invité

Trop de blabla chez DS en ce moment quand d’autres enfilent les nouveautés.

SGL
Invité

C’est de bonne guerre ! En attendant la suite d’un programme qui tarde à venir, on meuble, c’est logique.
La moitié des constructeurs le font.

BrainZERO
Invité

Des intentions à l’action… Il va falloir une bonne acuité visuelle pour ne confondre pas la DS4 en photo avec une 308 à plus de 50 mètres de distance. Peut-être que ces déclarations ne concernent que les futurs modèles mais, franchement, j’ai bien du mal à les croire et tout cela ne me semble refléter que le taux de champanisation excessif de leurs auteurs.

Invité

Franchement très prétentieux de comparer une 308 à une DS4 quand on parle de modèles qui seront sur le marché en 2018.
A ce moment, les modèles auront changés d’allure (on le sait, Peugeot entre dans une nouvelle ère de style avec l’Exalt en tête quand DS commence à trouver sa personnalité)
Vous reconnaitrez très probablement ces véhicules ne serait-ce que grâce à leur signature lumineuse (après tout, vous différenciez une A4 d’une A5?)

Facel
Invité

Les lignes s’épurent. J’approuve ! En revanche, les trois modèles (DS3, DS4 et DS5) qui composent la gamme en Europe sont loin de pouvoir assurer une gamme premium. Il faudrait un gros SUV et une vraie berline. Je n’ai toujours pas compris pourquoi la DS6 et éventuellement la future DS9 chinoises n’étaient pas commercialisées en Europe.

Pat
Invité

Un article sur le sujet serait interessant.

Invité
Pas de volumes, tout simplement. L’avenir et la croissance sont en Chine, où la comparaison historique face aux premiums allemands n’existent pas ou peu. Là bas, on y voit une voiture Française, synonyme d’élégance, de savoir-faire, de luxe. Là bas, on achète tout ce qui est statutaire. En Europe, le segment des berlines est en chute libre depuis 10 ans. S’y glisser est déjà très complexe à cause de la présence allemande, alors sur un segment en déclin… La DSX (le SUV) devrait néanmoins arriver ensuite en Europe. Je suppose que cet ordre (Asie puis Europe) est un moyen d’assurer… Lire la suite >>
wpDiscuz