Accueil Dodge Dodge Viper : une question d’airbags

Dodge Viper : une question d’airbags

62
1
PARTAGER

Et on reparle de la Dodge Viper. Alors que l’actuelle génération au catalogue ne devrait pas survivre, ne survivra pas, on en apprend un peu plus sur les « vraies » raisons de cette disparition annoncée.

Si l’actualité récente autour de la Dodge Viper vient de tourner autour des déclarations de Sergio Marchionne ne fermant pas la porte à une nouvelle du nom dans le futur, quid de celle actuellement au catalogue ?

On la sait appelée à disparaître en raison de chiffres de ventes bien trop anémiques ou, sur le plan mécanique, de la difficulté de mise aux normes et conformités d’un V10 devant répondre aux normes environnementales.

Autre information, pas anodine, livrée par un média américain. A horizon 2017 la réglementation américaine (suite à une décision prise en 2011/2012) imposera la présence d’airbags rideaux sur toutes les voitures mises sur le marché.

N’en disposant pas et dans le souci d’en adopter quitte à sacrifier la garde au toit, la Doge Viper ne répondra pas à la réglementation. Une autre piste explicative quant à l’arrêt programmé de la sportive américaine…

Source : Motor Trend.

Crédit illustration : Dodge.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Dodge Viper : une question d’airbags"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
François
Invité
Une recherche rapide sur Google montre des documents indiquant que cette réglementation était déjà publiée en janvier 2011. La NHTSA, ce n’est pas un machin qui pond des normes comme ça, parce que « ça le fait » donc il est raisonnable de penser que cette histoire d’airbags rideaux était en discussion depuis de longs mois entre cet organisme et les constructeurs. En clair, FCA a développé une auto que la réglementation condamnait 4 ans après sa sortie (le moment du restylage en, théorie), du grand art. Heureusement, avec 676 ventes aux USA, 110 au Canada et une poignée d’autres ailleursen 2015,… Lire la suite >>
wpDiscuz