Accueil Général Takata : jusqu’à 200 millions de dollars d’amende

Takata : jusqu’à 200 millions de dollars d’amende

51
0
PARTAGER

L’agence américaine de l’environnement et l’affaire Volkswagen d’un côté. L’agence de sécurité routière américaine et l’affaire Takata de l’autre. Un groupe automobile qui bat de l’aile. Un équipementier qui traverse une forte zone de turbulence. La NHTSA vient de publier un communiqué. Takata s’expose à la plus forte amende civile dans l’histoire de la NHTSA…

 » Pendant des années, Takata a construit et vendu des produits défectueux, a refusé de reconnaître le défaut et a omis de fournir des informations complètes à la NHTSA, ses clients ou le public », commente Anthony Foxx, le secrétaire américain aux Transports, dans le communiqué officiel publié par la NHTSA.

Pour mémoire, cette affaire des airbags défectueux chez Takata aura touché force constructeurs (une douzaine) occasionnant plus de 35 millions de véhicules au rappel. En lien direct aussi, surtout, sept décès imputables et une centaine de blessés aux USA.

Un accord a été trouvé entra Takata et la NHTSA. L’équipementier reconnaît avoir admis qu’il était au courant d’un défaut, ne pas avoir alerté les autorités compétentes et avoir communiqué des informations incomplètes ou inexactes ceci entraînant un retard dans les rappels.

Conséquence ? Takata est dans l’obligation de s’acquitter immédiatement d’une amende de 70 millions de dollars. Plane aussi au-dessus de l’équipementier, une rallonge de 130 millions de dollars si les engagements désormais pris auprès de la NHTSA ne sont pas tenus ou si d’autres violations avec la législation sont alléguées puis prouvées, l’accord passé entre les parties portant sur les cinq années à venir et supervisé par un auditeur indépendant. Takata s’est d’ores et déjà engagé à ne plus utiliser de nitrate d’ammonium dans ses airbags.

Parallèlement à ceci, Takata reste également dans le collimateur de la justice américaine après l’ouverture d’une enquête pénale sans compter les plaintes collectives déposées par les automobilistes auprès d’avocats bien décidés à faire passer à la caisse la marque japonaise. Rappelons aussi que malgré tous les tests internes menés, jusqu’ici Takata n’a pas été en mesure d’expliquer précisément le déclenchement inopiné de ses airbags dits explosifs.

En complément, le groupe Honda (pour Honda et Acura) a aussi annoncé cesser d’équiper ses véhicules avec les airbags Takata (Honda a été contraint à rappeler 25 millions d’unités depuis le début). Reste finalement une amende maximale record pouvant se chiffrer à 200 millions de dollars. De son côté et pour d’autres raisons, sans décès, VW s’expose à des dizaines de milliards de dollars.

Un point en revanche commun entre les deux ? Leur titre respectif en bourse ne cesse de chuter. Certains analystes points du secteur s’interrogent même désormais sur la survie de Takata…

Source : NHTSA.

Crédit illustration : Takata.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz