Accueil Actualités Entreprise Volvo engage sa responsabilité en mode autonome

Volvo engage sa responsabilité en mode autonome

98
6
PARTAGER

Le constructeur suédois Volvo travaille comme bien d’autres dans le large domaine des aides à la conduite et de la voiture autonome. A l’occasion d’un discours prononcé lors du séminaire de haut niveau sur la conduite autonome organisé par Volvo Cars et l’Ambassade de Suède à Washington DC, le président de la marque s’est engagé.

Directives nationales, directives européennes, législation. Parallèlement à la conception et à l’introduction des technologies de véhicules autonomes, le législateur aura son rôle à jouer dans la reconnaissance et la validité des tests puis dans la surveillance et la mise en circulation des véhicules en question, le tout en lien avec les constructeurs, les principaux intéressés.

Se posera également le cas de la responsabilité en cas d’accident. Quid par exemple en cas d’accident pour une Volvo autonome ? Håkan Samuelsson, président de Volvo, a apporté un élément clair de réponse.

« Volvo acceptera l’entière responsabilité dès lors que l’un de ces véhicules sera conduit en mode autonome, devenant ainsi l’un des premiers constructeurs à engager une telle promesse« , s’est ainsi engagé le dirigeant d’une marque dont la sécurité en général aura toujours été un leitmotiv avec moult technologies à la clef (comme ici, ou encore ici). Prise de risque ou prise de responsabilité.

Source : Volvo.

Crédit illustration : Volvo.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Volvo engage sa responsabilité en mode autonome"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Courageux mais risqué !
Surtout en Chine et Russie.

Rowhider
Invité

Une décision courageuse, mais on peut craindre les batailles entre les constructeurs et la compagnie d’assurance pour l’établissement des responsabilités.
Je ne suis pas certain que le constat à l’amiable soit encore suffisant: il faudra établir que le système autonome était activé donc un relevé des boîtes noires à fournir au moindre accrochage?

Dr_Briefs
Invité

Non ce n’est pas courageux… C’est une question de droit.
Le système de guidage autonome repose sur un logiciel.
De fait la responsabilité de Volvo est automatiquement engagé sur tout dysfonctionnement du logiciel.
Personnellement sans se genre de prise de responsabilité des constructeurs jamais je n’utiliserais un système pareil.

Sinon quand on voit se « qu’enregistre » les voitures autonomes pour fonctionner… on peut parfaitement reconstituer la scène de l’accrochage avec bien plus de détail et de fidélité qu’un constat amiable. (on peut recréer virtuellement la scène avec les données)

Ozzzzz14
Invité
Il est fort probable que nombres d’exceptions existeront et les clauses ne seront sûrement pas les mêmes en Russie ou en Chine… Le message de Volvo semble clair: il s’engage vis-à-vis du client. En revanche, financièrement ils ne s’engageront sûrement pas seul là-dessus. Les fournisseurs auront sûrement une responsabilité (et probablement qu’il prendront des assurances pour cela), ensuite sûrement que des controleurs techniques (privé ou publique) seront également intégrés au processus d’homologation (ils engageront également leur responsabilité et probablement s’assureront pour cela!). Bref, en clair, un marché nouveau est en train d’émerger pour les assurances… Il va être intéressant de… Lire la suite >>
wizz
Membre
Avant de doubler sur autoroute, je dois jeter un coup d’oeil dans le rétro pour m’assurer que je peux déboiter. Une voiture automatique en fera tout autant Idem lorsque je dois me rabattre. Et la voiture automatique en fera tout autant Au feu rouge, je ne dois pas passer si je vois que le feu est rouge ou orange. La voiture automatique en fera de même, regarder de quelle couleur est le feu A l’approche d’un croisement, je jette un coup d’oel pour voir si j’ai la priorité ou pas, s’il y a un panneau céder passage ou stop. La… Lire la suite >>
totoro
Invité
C’est objectivement un faux problème et une fausse modestie. Volvo assume une responsabilité, dans tous les cas ou, en cas d’accident en mode autonome, la voiture est jugée responsable. Volvo va bien sûr se couvrir d’une assurance, sauf que les chiffres googlecar nous montrent que sur la totalité de l’expérience (on doit frôler les millions de kilomètres parcourus cumulés aujourd’hui), il y a bien eu des accidents (très peu) , mais aucun à la charge des Google Car. Pire, même en imaginant une responsabilité, que l’on sait déjà statistiquement rarissime, la portée financière de ces accidents sera très probablement en… Lire la suite >>
wpDiscuz