Accueil Constructeurs La structure iStream Carbon de Gordon Murray Design en détails

La structure iStream Carbon de Gordon Murray Design en détails

268
7
PARTAGER

Yamaha a étonné lors de cette édition du salon de Tokyo avec le Sports Ride. Voici plus de détails sur la structure iStream Carbon sur laquelle repose le concept nippon.

Sorte de moto sur quatre roues, le Yamaha Sports Ride Concept est basé sur la plateforme iStream Carbon conçue par Gordon Murray Design. Cette structure est fabriquée à base de fibre de carbone et recherche en premier lieu un poids le plus bas possible tout en garantissant une rigidité et une sécurité optimales. Elle se positionne comme une évolution de l’iStream de première génération qui continuera d’être produite pour équiper à l’avenir 7 véhicules de série ou concepts.

Selon Gordon Murray Design, là où de nombreuses supercars sur le marché arborent une stucture à base d’une seule et unique couche en carbone, l’iStream Carbon est issue de l’association d’une couche en nid d’abeille prise en sandwich entre deux panneaux en carbone.

Grâce à un procédé d’assemblage optimisé, entre 1 000 et 350 000 unités peuvent être produites chaque année avec des économies en énergie de près de 60% et une réduction des coûts de production de 80%. De par son faible coût annoncé, la plateforme iStream Carbon est destinée à équiper plusieurs modèles compacts.

Cette chasse aux kilos superflus permettra également aux futurs modèles dotés de cette plateforme de voir leurs consommations en carburant réduites grâce à l’association avec des motorisations moins puissantes et plus économiques.

Pour Gordon Murray lui-même, la présentation de l’iStream Carbon est une étape particulièrement importante pour le monde de l’automobile : « La réduction du poids est la dernière étape dans le combat de l’industrie automobile pour réduire les émissions ». Un objectif pleinement rempli par la structure iStream Carbon mise en avant par le concept Yamaha Sports Ride.

Source : Gordon Murray Design

Crédit illustration : Gordon Murray Design

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "La structure iStream Carbon de Gordon Murray Design en détails"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Maxence
Invité

Les composites c’est génial, mais comment on les recycle ???

Rowhider
Invité

En effet, aujourd’hui cela reste impossible à recycler si ce n’est à l’incorporer dans le bitume de nos routes.
De plus c’est extrêmement difficile à réparer, à l’instar des châssis Lotus qui qui doivent être intégralement remplacés en cas de dommage. Ce n’est définitivement pas à la portée du premier mécano venu…

Thibaut Emme
Admin
Comment on les recycle ? De plusieurs manières. on peut faire un traitement chimique pour dissoudre le liant (la résine) et retrouver des fibres (solvolyse sauf erreur). Elles conservent leur longueur mais sont quasi aussi pures. C’est différent de la pyrolyse qui elle dégrade plus les propriétés mécaniques des fibres. Avec la solvolyse, elles peuvent resservir pour refaire des composites de structure (pas forcément pour la pyrolyse). On peut aussi faire une séparation mécanique (en gros on broie et on sépare le broyat. On obtient des fibres cassées, plus courtes, dans le désordre, mais qui servent très bien à renforcer… Lire la suite >>
veyron44
Invité
ouais mais le procédé consistant à dissoudre de la résine catalysée hyper toxique avec des produits du même acabits faudra vraiment vérifier quand même avant de crier victoire que: A) Cela est fait dans de bonnes conditions pour ne pas avoir une nouvelle génération de malheureux opérateurs qui mourront à 45 ans après en avoir manipuler pendant 5/10 ans avec des gants ou des cartouches par toujours aussi filtrante que nécessaire ou avec une ventilation une peu faiblarde mais aux normes. B) que si on sous-traite le recyclage à un pays faisant du dumping écologique (chine ? Inde ? Pakistan… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Ah mais ça on est tout à fait d’accord. L’énergie que l’on économise est celle que l’on ne dépense pas (mince Monsieur de La Palisse est en moi !).

Pour éviter ces fibres dans tous les sens, autant prendre de l’acier. Mais pour éviter des tanks de 2 tonnes pour des petits coupés, il faudra alors accepter que ces véhicules soient minimalistes.
Sinon il faudra accepter de dépenser de l’énergie soit pour les construire/déconstruire, soit pour les bouger au quotidien.

KifKif
Invité

Merci Thibault pour les tâchons de recyclage…
De mémoire un voiture actuelle coûte en énergie à construire l’équivalent de 80 000 kms parcourus par ce même véhicule…
P.S : « Monsieur de La Palisse est en moi » quel joli « Coming Out » 😉

LP
Invité

Excusez moi de parler bagnole, mais ce qui est intéressant dans ce chassis, c’est surtout qu’il peut potentiellement préfigurer le chassis de la future TVR, dont la conception et la réalisation à justement été confiée à Gordon Murray.

wpDiscuz