Accueil Indycar Indycar 2015 : Pocono

Indycar 2015 : Pocono

100
2
PARTAGER

Ca aurait du être une belle course d’Indycar : des dépassements, des prétendants au titre qui renoncent… Puis il y a eu le grave accident de Justin Wilson (Andretti.) Du coup, la victoire de Ryan Hunter-Reay aux Pocono 500 passe au second plan.

Les essais

A deux courses du but, seuls trois pilotes peuvent légitimement viser le titre : Juan Pablo Montoya (Penske), Graham Rahal (Rahal) et Scott Dixon (Ganassi.) Seul Will Power (Penske) semble croire encore en ses chances.

Aux essais, Helio Castroneves (Penske) décroche la timbale.

Castroneves Captures Pocono IndyCar Pole
La course

Le « tricky triangle » est assez large pour offrir de beaux dépassements. Castroneves en fait les frais, lorsque Josef Newgarden (CFH) le double. Jack Hawksworth (Foyt) perd une roue et déclenche une première volée de « jaunes ». Pas de pot pour le groupe de chasse, alors aux stands.
Sébastien Bourdais (KV) fait parti de ceux dont Hawksworth a ruiné la stratégie. A la reprise, le Manceau se paye le mur. Drapeau jaune et abandon du Français.
Tony Kanaan (Ganassi) profite du regroupement et il prend les commandes au drapeau vert. Lorsqu’il s’arrête aux stands, Simon Pagenaud (Penske) le relaye. Puis Castroneves reprend la tête. Puis c’est au tour de Sage Karam (Ganassi.) Peu après le tiers de la course, il y a collision entre Hawksworth et Charlie Kimball (Ganassi.) Le pace-car revient en piste, tandis que l’Anglais renonce.
Power profite des « jaunes » pour s’arrêter aux stands. A la sortie, il plante les freins pour éviter Scott Dixon (Ganassi) et part en tête-à-queue.
Lorsqu’enfin, les drapeaux deviennent verts, Rahal tente un dépassement sur Justin Wilson (Andretti.) Tristan Vautier (Dale Coyne) veut en profiter et il se glisse à l’intérieur. Le Français commet une erreur, touche l’Américain et les deux voitures sont dans le mur. Rahal sait que cet abandon lui coûte cher au championnat et s’en prend à Vautier.
Lorsque le peloton est relâché, Karam est en tête. Puis il y a des débris en piste.
A peine le temps de repartir que Kanaan est dans le mur. Puis Marco Andretti l’imite. Ensuite, Ed Carpenter (Carpenter) est trahi par son Chevrolet. On attaque le dernier quart, lorsque la course est neutralisée… Pour cause de renard sur la piste. Ce n’est pas un « renard », mais bel et bien un animal. Lequel est capturé avant de se faire écraser.
Au restart, ça se double dans tous les sens, avec jusqu’à huit voitures de front. Hélas, Castroneves interrompt l’action en se payant le mur.
Karam prend la tête, puis Ryan Hunter-Reay (Andretti), puis Newgarden, puis Gabby Chaves (Bryan Herta.) Karam ferme violement la porte à Wilson et il y a contact. Les deux voitures sont en perdition. En percutant le mur, le nez de Karam est projeté sur le cockpit de l’ex-pilote de F1. Le turbulent Américain sort vite de sa monoplace, alors que Wilson ne bouge pas. Les secondes s’égrènent. Puis le pilote Anglais est évacué en hélicoptère.
Chaves renonce au drapeau vert. Hunter-Reay hérite de la tête, alors que d’ultimes « jaunes » sont agités.

Hunter-Reay est déclaré vainqueur, devant Newgarden et Montoya. Le pilote Américain semble gêné. D’autant plus que les informations sur Wilson arrivent au goutte-à-goutte. L’épreuve aurait mérité des « rouges » après l’accident Karam-Wilson. Pourquoi avoir tenu à disputer la vingtaine de tours restants ?
Pagenaud, seul Français à l’arrivé, est 7e.

Indycar 3

Mieux classé des prétendants au titre, Montoya s’offre une assurance tout risque pour Sonoma, avec 500 points. 2e à 466 points, Rahal paye cash son abandon. 3e à 453 points, Dixon est en embuscade. D’autant plus qu’il a une bonne réputation sur les « routiers ».
Bourdais est 8e à 386 points. Pagenaud est 10e à 356 points. Vautier est 21e à 161 points.

Indycar 2

Sur Wilson, les dernières informations nous disent qu’il est victime d’un traumatisme crânien sévère et qu’il est plongé dans le coma. Souhaitons un prompt rétablissement au pilote.
Quant à Karam, il serait blessé au pied.

Indycar 4

Crédits photos : Indycar (photos 1, 3 et 5) et GM (photos 2 et 4.)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Indycar 2015 : Pocono"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Uberalles
Invité

Ca s’annonce pas bon pour Wilson

zak
Invité

Quelle malchance ! R.I.P. Justin

wpDiscuz