Accueil F1 F1 : une plainte des petites écuries pour plus d’équité ?

F1 : une plainte des petites écuries pour plus d’équité ?

68
1
PARTAGER

Pour les écuries les moins performantes, survivre en Formule 1 devient de plus en plus compliqué. Parmi les raisons pointées du doigt, la répartition de certains revenus entre les équipes.

Après la disparition de Caterham, ou les débuts de saison retardés de Manor et Force India, la situation des écuries de fond de grille inquiète de plus en plus d’observateurs. Pour Anneliese Dodds, membre du Parlement européen récemment en visite au siège de l’écurie indienne, les équipes en difficulté pourraient déposer plainte auprès de la Commission européenne contre les organisateurs de la F1 afin de bénéficier de plus d’équité : « La commissaire en charge m’a clairement fait savoir qu’elle ne pouvait rien faire tant que les écuries elles mêmes n’avaient pas formulé une plainte, ce qu’elles doivent faire si elles sentent qu’elles ont raison ».

Pour Dodds, la situation de ces équipes est plus que préoccupante : « Depuis la chute de Caterham et Marussia l’an dernier, j’ai de sérieuses inquiétudes sur la façon dont les choses se déroulent en Formule 1. Cela ne veut pas seulement dire que deux écuries de moins seront au départ des courses, mais que des centaines de personnes hautement qualifiées dans ma circonscription ( en Grande-Bretagne ) peuvent perdre leurs emplois ».

Déjà fin 2014, Lotus, Force India et Sauber avaient adressé une lettre à Bernie Ecclestone afin de revoir la répartition des revenus entre les équipes. Le grand argentier qui ne semble toujours pas particulièrement alarmé : « Nous attendrons la plainte. Ils ont tous signé des contrats. J’espère que la plainte se fera et que les autorités auront suffisamment de patience et de temps pour gérer cela ».

Source : reuters

Crédit illustration : Force India

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "F1 : une plainte des petites écuries pour plus d’équité ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
klm
Invité

Force est de constater que la répartition inégalitaire des revenus issus des droits tv est vecteurs de tensions sociales réelles en grande Bretagne.

wpDiscuz