Accueil F1 F1 : Lotus contraint de payer ses dettes

F1 : Lotus contraint de payer ses dettes

117
2
PARTAGER

La situation financière de Lotus n’est pas au beau fixe. L’écurie britannique devrait à l’heure actuelle la somme de 876 049 dollars à plusieurs fournisseurs.

D’après le journal Sunday Express, l’écurie Lotus aurait reçu une plainte à son encontre déposée par différents fournisseurs pour des défauts de paiement. Toute entreprise n’ayant pas reçu de versement pour des factures d’un minimum de 1170 dollars est en droit de demander la liquidation de Lotus auprès de la Haute Cour de Londres, ce qui aurait donc été fait le 6 juillet dernier.

Au total, 27 factures n’auraient pas été honorées pour un cumul de 876 049 dollars, soit moins de 1% du budget total de l’écurie. Les dates des factures en question vont du 19 mai au 10 juin dernier pour des montants variant de 151 à 207 240 dollars. Depuis la plainte, Lotus n’aurait remboursé que 98 400 dollars de versements réclamés.

Ces montants sont loin des 107 millions de dollars de perte de l’écurie d’Enstone à la fin de l’année 2013. De nouveaux signes qui montrent toutefois encore la fragilité de Lotus dont les rumeurs au sujet d’un potentiel rachat par Renault deviennent de plus en plus insistantes.

Source : Sunday Express via Forbes

Crédit illustration : Lotus F1

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1 : Lotus contraint de payer ses dettes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
fabi35
Invité

Du coup c’est une bonne chose ou pas cette « liquidation »? pour un potentiel rachat par renault

Thibaut Emme
Admin
Cela permet de « presser » Genii pour une éventuelle vente. Disons que cela permet aussi éventuellement de faire baisser le prix. Tout est une question d’offre et de demande…Renault est acheteur, et même si ce n’est pas à 1 mois près, c’est assez pressé puisqu’il faut tout mettre en place pour commencer à bosser sur la voiture 2017 dans 1 an. Etant demandeur, Renault voit donc les potentiels vendeurs faire monter les prix. Mais avec une pression de créanciers, le jeu s’inverse et le potentiel vendeur peut être plus enclin à négocier un accord rapide. C’est un jeu de dupes et… Lire la suite >>
wpDiscuz