Accueil Constructeurs Seat : pas d’hybride dans l’immédiat

Seat : pas d’hybride dans l’immédiat

120
11
PARTAGER

Le constructeur ibérique Seat qui appartient au groupe Volkswagen travaille d’arrache-pied sur le premier SUV de son histoire. Mais pour une proposition hybride, il faudra encore patienter.

Amin Sadek est designer extérieur pour Seat; il s’est récemment confié aux Anglais de Car. Si l’entretien a pour l’essentiel tourné autour de questions de style, Amin Sadek a confié que Seat ne proposerait pas de version hybride de l’un de ses modèles avant trois ans. On peut comprendre que le groupe Volkswagen privilégie les marques Audi et Volkswagen pour le déploiement d’une offre hybride. D’autant que la priorité, du côté espagnol, est donnée à l’augmentation des volumes et à la croissance des parts de marché. Et pour remplir ce double objectif, c’est clairement l’élargissement de la gamme via le lancement de SUV qui a été choisie.

Dans ce même entretien, Amin Sadek insiste sur le fait que les Seat sont entièrement dessinées en Espagne.

Source: Car

Photo: Seat

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Seat : pas d’hybride dans l’immédiat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Louis
Invité
On peut comprendre que le groupe Volkswagen privilégie les marques Audi et Volkswagen pour le déploiement d’une offre hybride On peut aussi comprendre que le groupe Volkswagen privilégie les marques Audi, Volkswagen et Skoda pour rester sur le marché russe. On peut aussi comprendre que le groupe Volkswagen privilégie les marques Audi et Volkswagen pour rester sur le marché sud-américain. On peut aussi comprendre que le groupe Volkswagen privilégie les marques Audi, Volkswagen et Skoda pour surfer à fond sur l’effet SUV. On peut aussi comprendre que le groupe Volkswagen privilégie les marques Audi, Volkswagen et Skoda pour présenter les… Lire la suite >>
Invité

c’est ce que je me dis depuis un moment déjà. Seat risque d’être le lancia (et probablement aussi l’alfa romeo) allemand, une marque qu’on sacrifie pour en privilégier d’autres. Alors certes, VAG a trop de marques dans son groupe, dont certains se concurrencent directement, mais dans ce cas là, ils n’avaient pas a les racheter et laisser la chance à d’autres

SAM
Invité
On peut aussi comprendre que le positionnement des labels au sein d’un même groupe ne soit pas le même. A quoi bon proposer des modèles à fort contenu technologique en entrée de gamme? Sachant que Seat, tire l’offre vers le bas… On peut comprendre que pour rester attractif au niveau du tarif… Il ne faut pas proposer une version hybride déjà en gestation chez le cousin VW ou Audi. On peut aussi comprendre que les labels dits « allemands » sont trop nombreux (Audi, Mercedes, BMW, Porsche, Skoda 1er marché : l’Allemagne, Seat 1er marché : l’Allemagne, Ford Europe basé à Cologne,… Lire la suite >>
Louis
Invité

Oui, je me demande si le plan n’est pas de faire mourir Seat et de donner à Skoda le role de marque Low-Cost pour pouvoir affronter Dacia.

La déclaration : « la priorité […] est donnée à l’augmentation des volumes[…] via le lancement de SUV » est une grosse blague quand on sait que le Touareg est disponible depuis 13 ans, le Tiguan depuis 8 ans et le Yeti depuis 6 ans…

Invité

la technologie hybride est une chaîne de traction, on peut donc assembler un moteur électrique moins puissant que les version VW/Audi sur un 3 cylindre (là où chez VW/Audi cela sera des 4 cylindres et plus) sans que seat ne fausse l’image premium de ses marques

pedro
Invité

Ils ont bien raison ca pourrait se vendre ca serait con.

litlfred
Invité
Le truc c’est que lorsque VW a repris Seat, ils ont rapidement proposé des clones VW/Audi en reprenant des styles assez sobres, rogné la surqualité des materiaux et affiché des tarifs agressifs en s’appuyant sur des versions musclées pour se presenter comme « sportif ». Fort de ce debut d’image, ils ont continué sur le credo « Auto Emocion » en nous gratifiant de quelques voitures vraiment sympas qui en plus savaient etres « accessibles » ( Ibiza III TDI 130, Cupra TDI 160, Seat Leon I 20V Turbo, TDI 150, Cupra…) puis ils ont affirmé leur style ( sous la direction de W.Da Dilva, actuel… Lire la suite >>
SAM
Invité

Visiblement les chiffres de vente parus ces derniers mois en Europe commencent à donner raison à Seat, fort d’un Léon aux accents forts germaniques, que ce soit en France, en Allemagne, en Espagne ou en Algérie la marque ibérique progresse fortement voir plus que Skoda…

Pat
Invité

En 2000, Seat vendait 523 756 voitures, Skoda 435,403. Aujourd’hui, Skoda vend 1,037 millions et Seat 390.500.

Ils peuvent bien en vendre un peu plus, pour rattraper le retard accumulé, il va falloire un peu plus que les frémissements actuels.

SAM
Invité

Oui avec la Léon, ils remontent la pente lentement …

SGL
Invité

Sans SUV, point de salut pour un constructeur généraliste.
3 SUV sont prévu pour Seat d’ici 2020, un Anti-Captur, un clone technique Tiguan, un gros genre Q5 du pauvre.
En attendant VAG sont à la bourre sur leur programme SUV, remplacement ou nouveaux modèles dans la gamme.
En 2023, l’hybride sera devenu le standard même pour l’auto de monsieur Tout-le-monde.

wpDiscuz