Accueil F1 F1 Shanghaï 2015: Hamilton en toute maîtrise

F1 Shanghaï 2015: Hamilton en toute maîtrise

79
12
PARTAGER

Contrôlant la course de bout en bout, Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Chine devant Nico Rosberg et les deux Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raïkkonën. Grâce à ce deuxième succès de la saison, le champion du monde augmente son avance au championnat sur Vettel.

Départ: Tassant immédiatement Rosberg sur la droite de la piste, Hamilton vire en tête au premier freinage devant son équipier et Vettel. Bottas réussit un bon départ mais se fait finalement déborder par Raïkkonën et Massa dans les premiers hectomètres de la course. Ricciardo reste scotché sur la grille et entama son Grand Prix en queue de peloton.

Tour 2: Carlos Sainz part en tête-à-queue mais peut reprendre la piste.

Tout 5: Les Red Bull sont en difficulté. Elles bataillent pour la quatorzième place en compagnie des McLaren et de la Force India de Pérez.

Tour 6: Malgré les consignes données par radio à Kvyat, Ricciardo se défait, non sans mal, de son équipier qui le bouchonnait depuis plusieurs tours.

Tour 7: Rosberg est au contact d’Hamilton.

Tour 10: Verstappen réussit un dépassement opportuniste sur Ericsson et entre dans les points. Nico Hülkenberg abandonne, boite de vitesse cassée.

Tour 13: Hamilton prend le meilleur tour en course. Grosjean et Verstappen rentre aux stands. Le Français a perdu une place face à Maldonado qui s’était arrêté le tour précédent.

Tour 14: Premier arrêt de Vettel alors qu’Hamilton passe à l’attaque avec un nouveau record du tour.

Tour 15: Hamilton et Bottas aux stands.

Tour 16: Bref leader, Rosberg abandonne la tête de course pour remplacer son train de pneus. Les hommes de tête ont adapté leur stratégie en repartant en pneus tendres qui résistent mieux que prévu à l’usure. Daniil Kvyat abandonne dans un grand panache de fumée.

Tour 20: Verstappen poursuit sa remontée et prend la neuvième position à Felipe Nasr.

Tour 22: Rosberg se plaint de détruire ses pneus s’il se rapproche trop de son équipier et demande à ce qu’il augmente son rythme voyant Vette grossir dans ses rétroiviseurs.

Tour 24: Tour après tour les Ferrari se rapprochent des Mercedes. Carlos Sainz est au ralenti, handicapé par un problème de boite de vitesses. Finalement tout rentre dans l’ordre et l’Espagnol reprend un rythme normal.

Tour 29: Après une rude bataille durant laquelle ils vont échanger leurs positions, Ricciardo parvient finalement à se défaire de Marcus Ericsson.

Tour 30: Hamilton accélère pour ne pas perdre de position face à Rosberg après son prochain arrêt.

Tour 31: Vettel procède à son deuxième arrêt et repart en pneus intermédiaires.

Tour 32: Arrêt de Rosberg qui reprend la piste devant Vettel. Hamilton enchaîne les records du tour.

Tour 34: Hamilton s’arrête à son tour.

Tour 35: Raïkkonën passe par les stands après avoir bouclé un tour en tête. Massa s’arrête également. Maldonado rentre trop vite dans la voie des stands et perd beaucoup de temps pour remettre sa monoplace dans le droit chemin.

Tour 36: Arrêt de Bottas.

Tour 40: Hamilton a creusé l’écart. Il mène avec 5 secondes d’avance sur Rosberg, 12 secondes sur Vettel et 16 secondes sur Raïkkonën.

Tour 41: Verstappen dépasse Pérez et prend la huitième place derrière Romain Grosjean.

Tour 44: La bataille fait rage entre Ricciardo et Ericsson qui sont roues contre roues. C’est viril mais cela reste correct.

Tour 49: Button harponne Maldonado au bout de la ligne droite des stands. La Lotus part en tête-à-queue. Le Vénézuélien doit passer par les stands.

Tour 52: Finalement sa monoplace est plus endommagée qu’il n’y parait et c’est au stand Lotus que Maldonado doit achever sa course.

Tour 53: Raïkkonën sent le podium à sa portée et remonte sur Vettel mais il est sans doute déjà trop tard.

Tour 54: Abandon de Max Verstappen alors qu’il avait réalisé un très beau Grand Prix. Sa Toro Rosso est immobilisée en pleine ligne droite ce qui conduit la direction de course à faire entrer la safety car en piste. Le moteur Renault a visiblement serré.

Arrivée: La course s’achève sous régime de neutralisation sur une 35ème victoire de Lewis Hamilton. Son avance s’élève désormais à 13 points sur Sebastian Vettel. Le podium est une nouvelle fois monopolisé par les mêmes pilotes depuis le début de la saison.

[Mise à jour 12h40 : Button a reconnu avoir commis une erreur provoquant la collision avec Maldonado. Il écope de 5 secondes de pénalités (et 2 points sur son permis) ce qui le fait reculer d’un rang par rapport à Sainz.]

classement shanghai 2015

Championnat pilotes:

1. Hamilton 68
2. Vettel 55
3. Rosberg 51
4. Massa 30
5. Raïkkonën 24
6. Bottas 18
7. Nasr 14
8. Ricciardo 11
9. Hülkenberg 6
10. Grosjean 6

Championnat constructeurs:

1. Mercedes 119
2. Ferrari 79
3. Williams 48
4. Sauber 19
5. Red Bull 13

Crédit photo: Mercedes GP

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "F1 Shanghaï 2015: Hamilton en toute maîtrise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DarkKane
Invité

Bis repetita… On va attendre le retour en Europe mais le tandem Hamilton / MERCEDES fonctionne encore à merveille cette année. Déçu pour Rosberg mais l’anglais apparaît un cran au dessus en ce début de saison. Après on est à 3 grands prix uniquement.

Thibaut Emme
Admin
Crashdonado « favorisé » par Lotus sur le premier arrêt était en grande forme aujourd’hui…. – freinage à « trotar » pour rentrer dans les stands – tête à queue et plein de terre balancée lors du demi-tour (à peine vu à TV bernie) – zig-zag devant Button (pas exempt dans l’histoire) Bref, y avait moyen de faire 7 et 8 pour Lotus…merci RoGro pour les points, merci Pastor pour les millions…. Sinon une petite remarque….Bernie boycotte ouvertement les Manor en ne les montrant pas à la télé (certes elles n’ont pas de sponsor mais quand même). Dommage car pour le moment les pilotes… Lire la suite >>
Uberalles
Invité

« Devant Hamilton joue avec le feu non ? »

Cad ? sur sa conservation des pneumatiques ? son renouvellemnt de contrat qui traine ?

Thibaut Emme
Admin

Sur le fait de tourner en dessous des projections de Mercedes (suffisamment vite pour que Rosberg ne le passe pas) histoire que Vettel puisse mettre la pression à Rosberg.
Certes il y avait un point d’interrogation sur les gommes mais en qualif c’est 1 seconde que mettent les Mercedes à Ferrari et en course, hop le rythme baisse…

Uberalles
Invité

La mauvaise gestion des pneumatiques en Malaisie lui a peu etre servie de lecon. L’année derniere, ces mauvaises gestion et stratégies lui avait couté quelques victoires.

LEs Ferrari sont apprement plus proches en courses qu’en qualifs et peuvent jouer la victoire, quelques grands pas en arriere toutefois des Williams.

Thibaut Emme
Admin

Certes, mais je trouve étrange (et certains commentateurs aussi) son rythme.

Thibaut Emme
Admin

Et vu la réaction de Rosberg en conférence de presse, il le pense aussi….la crise n’a pas attendu la mi-saison chez Mercedes.

Uberalles
Invité

Rosberg est du meme avis que vous sur la course d’Hamilton. ^^

4aplat
Invité

C est vrai que a part une fois, on ne vois pas les Manor … Bernie est content puisqu il a 20 voitures, mais celles la ne sont pas assez rapides …
Pas une raison pour les cacher, ils ont autant de merite que Merco ou Lotus ( mes 2 equipes favorites avec Mc Laren …)

Uberalles
Invité

Superbe doublé des Silberpfeil.

Encore 4 victoires et Hamilton pourra passer Vettel aux nombres de victoires

zak
Invité

Cette saison va être vite bouclée malgré le transfert de Vettel et le regain de forme de la Scudéria…

juuhuu
Invité

Belle photo ! 😉

wpDiscuz