Accueil Concept car Les concepts Bertone: Lamborghini Genesis (1988)

Les concepts Bertone: Lamborghini Genesis (1988)

715
15
PARTAGER

De nos jours, Lamborghini songe à ajouter un SUV à sa gamme. Mais l’idée d’une voiture plus familiale au sein de la gamme n’est pas neuve. En 1988, Bertone osait proposer un monospace en présentant le concept Genesis au salon de Turin.

Un monospace Lamborghini! L’idée peut paraître saugrenue, mais elle ne l’était pas tant que cela en 1988. En effet, le monospace était à l’époque plus en vogue qu’aujourd’hui, et la famille des GT de Lamborghini était encore présente dans les esprits. Car si depuis de (trop) longues années la gamme ne comporte plus que d’extrêmes coupés 2 places à moteur central, la marque a fait ses débuts avec de flamboyants coupés 4 places (ou 2+2) : 350GT, 400GT, Islero, Jarama, Espada, Urraco…

Un autre argument plaidait alors en faveur d’une telle proposition. Le LM002 achevait sa production, libérant ainsi de la place dans l’usine Lamborghini.

Pour son concept de monospace, Bertone a choisi une mécanique maison, le V12 5.2l de la Countach Quattrovalvole avec ses 455 ch. Chrysler étant alors propriétaire de la marque italienne, la boîte automatique choisie est une poussive unité Torqueflite à 3 rapports. Le moteur est implanté à l’avant en position longitudinale, et les passagers sont en partie installés au dessus de la mécanique. Ce qui explique aussi que malgré sa longueur assez réduite (4475 mm de long pour 2650 mm d’empattement), le Genesis soit très large: 2000 mm.

5 passagers prennent place à bord, avec une disposition originale : deux places à l’avant, deux à l’arrière, et un passager au centre au dessus du tunnel central. La place du passager avant dispose d’un dossier réversible, qui permet ainsi de voyager face à la route, ou face aux passagers. La place centrale se rabat pour faire office de table, dans l’esprit des monospaces de l’époque illustrés par l’Espace.

Le style extérieur signé Marc Deschamps fait la part belle aux surfaces vitrées, mais possède néanmoins une allure assez propulsive avec sa cabine avancée et ses roues arrière rejetées à l’extrémité. C’est une Lamborghini, et l’ouverture des portes en témoigne. Les portes avant en élytre sont articulées au centre, et les portes arrière sont coulissantes. On retrouve comme sur la Zabrus l’idée du toit partiellement vitré, qui permet ici de réduire l’impact visuel des grandes surfaces vitrées pour donner une allure plus basse.

Source : Bertone

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Les concepts Bertone: Lamborghini Genesis (1988)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Plus je vois les articles sur bertone, plus je suis choqué par les horreurs qu’ils ont fait oO

Tof
Invité

Toi, t’es un bon. Le meilleur meme! Mercredi soir prochain, t’es dispo pour un diner?

Thibaut Emme
Admin

On peut aussi débattre sans attaque personnelle ?

Invité

Hmm, pourquoi pas, dans quel resto?

Mais le plus fort c’est que tu as pensé que j’ai dis que tout ce qu’ils ont fait était de la merde, ce qui est pas le cas, ils ont juste fait le meilleurs comme le pire, et globalement, les concepts car futuriste des années 80 sont pas vraiment une réussite (remarque maintenant c’est pas mieux)

seb92
Invité

+1 tof
Blablapif, ton premier post était clair, désolé mais ton explication ne cadre pas.

juuhuu
Invité

Au contraire, c’est éminemment intéressant tant sur le point de vue design que conception, coller un V12 dans un monospace, et rendre le truc tangible c’est une autre paire de manche que de pomper à Kadjar avec une trnamission 4RM existante chez Nissan et des moteurs éprouvés…

Le Racoon en revanche, était infiniment plus démonstratif pour l’époque !

En passant merci à Frédéric l’auteur pour cette belle et surprenante découverte de Lambo que je ne connaissais pas 🙂

jeremy
Invité

@Tof je partage l’impression de blablapif. Avec nos yeux de 2015, on peut clairement dire que les productions de Bertone ont très mal vieilli même si elles ont pu être les jalons de certaines évolutions stylistiques. Donc ta réponse méprisante est, à mon sens, très moyenne. Qui es-tu pour le considérer « con » ? Tu détiens la vérité esthétique universelle ?

Thibaut Emme
Admin

Ce concept est classique de la période charnière 1990.
On avait la Matra M25 qui avait le même type d’avant, ou même le Racoon de Renault. Formes très arrondies, immense bulle de verre à l’avant, envie de confort type salon, etc.
On peut même citer le Colombus d’Ital Design :
https://www.leblogauto.com/2012/03/concepts-oublies-ital-design-columbus.html

VF7
Invité

Lamborghini a été précurseur en matière de suv, le LM02 a eu une longue carriére.

Fastbear
Invité

Pas sûr qu’on puisse considérer le LM 002 comme un « SUV ». A l’origine il a été créé ( LM 001 ) comme véhicule de guerre et proposé à l’armée américaine.

cestmoi
Invité

Les deux encadrements des deux portes avant et le montant avant doivent limiter la vue au alentour du milieu !

wpDiscuz