Accueil Daimler Daimler intéressé par MV Agusta

Daimler intéressé par MV Agusta

113
20
PARTAGER

Décidément les motos italiennes attirent les convoitises allemandes. Après Ducati racheté par Volkswagen, c’est au tour des très exclusives MV Agusta d’être dans le collimateur…de Mercedes.

Plus exactement, selon les information du Süddeutsche Zeitung, ce serait AMG, la filiale sportive de Daimler, qui rachèterait25% de MV Agusta pour 30 millions d’euros répartis en deux lots. Une partie en liquide pour les Castiglioni, famille étroitement liée à l’histoire de la marque (mais surtout celle de Cagiva) et une partie en investissements pour développer la marque.

Si pour le moment Daimler ne commente pas l’information, SZ avance (grâce à une source « proche du dossier ») que l’acquisition a 90% de chances d’aboutir la semaine prochaine. 30 millions c’est très loin des 860 millions d’euros déboursés par Audi pour acquérir Ducati. MV Agusta avait un temps discuté avec Fiat d’un rachat partiel.

Italienne et fière de l’être

MV Agusta est née au sortir de la seconde Guerre Mondiale en 1945 alors que Giovanni Agusta avait fondé la marque autour des avions (thème récurent en automobile ou en motocyclette). Basée à Varèse, l’entreprise Lombarde menée par Domenico, le fils de Giovanni, connait son heure de gloire dans les années 70 puis met la clé sous la porte en 80. Il faudra attendre plus de 12 ans pour revoir MV Agusta grâce à la volonté des frères Castiglioni, Claudio et Gianfranco. Ces frères très « nationalistes » et héritiers de la marque Cagiva, ont déjà remis sur pied Ducati racheté à l’Etat italien en 1983, Moto Morini racheté en 1987 et même Husqvarna (pourtant Suédois) en 1987.

Une histoire d’amour avec les Castiglioni

Pourtant avec MV Agusta les deux frères auront du mal à retrouver la voie du succès dans un premier temps. En 2004, Proton rachète tout le MV Agusta Group puis le revend 2 ans plus tard à un fond d’investissement italien. Husqvarna est revendu à BMW tandis que MV Agusta passe sous contrôle de Harley Davidson. En 2010 les frères Castiglioni font un retour gagnant et rachètent 100% du MV Agusta Group à Harley.

Malgré une gamme composée de deux modèles datant de plus de 10 ans (la F4 et la Brutale) et une nouveauté (la F3) MV Agusta retrouve la voie du succès en surfant sur la mode des motos italiennes issues de la piste (fourches inversées, freinage radial, ride-by-wire, etc.) et plutôt exclusives (comme Ducati). On peut d’ailleurs noter que la F4 était à la base prévue pour la marque récemment achetée par Audi. La gamme compte désormais plus de 8 modèles.

Ce rachat partiel par Daimler va permettre d’investir dans de nouveaux modèles mais également dans le marketing et probablement de voir de nouveau la marque en course. Les trois constructeurs premium allemands disposeront alors de leur marque de moto.

Source : Süddeutsche Zeitung, illustration : MV Agusta (une F4 RR de plus de 200 ch pour 190 kg à sec)

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Daimler intéressé par MV Agusta"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fanalfa
Invité

De grâce, SM ne laissez pas Agusta à Mercedes

wizz
Membre

pourquoi donc ?

eresse
Invité

Car une Agusta a une âme. Conduis une production allemande et l’italienne et tu comprendras la différence.

wizz
Membre

ah, c’est vrai
l’âme d’une voiture italienne
quelle bonheur de rouler dans une Panda 1.2 fire 69ch

litlfred
Invité

C’est une image d’Epinal: dans les 2 cas on trouvera des tracassins et des engins envoutants. Apres à modeles equivalents, de nos jours il n’y a quasi aucune difference, si ce n’est l’affect propre à chacun d’entre nous.

Raymond le barbu
Invité

On ne peut pourtant pas dire que les Ducati (ou les Lamborghini pour suivre la même logique) manquent de caractère depuis le rachat de la marque par Audi…

john
Invité

Oui bah justement Lamborghini c’est de pire en pire… Les voitures ne sont pas « mauvaises » mais elles sont clairement de moins en moins typée. Ce sont plus des super-audi (et encore il y a la R8)que des Italiennes.

wizz
Membre

typée, c’est à dire? sur quels détails par exemple, qui étaient et qui ne sont plus aujourd’hui…

Lacomete
Invité

Et Peugeot vient de vendre sa partie cycle :)…..sinon dans les gros cubes Harley va etre rachetée par Volvo truck.

litlfred
Invité

@John: Avec ou sans Audi, Lambo n’aurait pas eu d’autre choix que de rendre ses autos plus « domptables ». Sans parler de ces engins tres exclusifs, il en va de meme pour les jouets plus accessibles: la mode de la voiture à se tuer est passée pour l’instant et comme malgré ma passion pour l’automobile, je tiens plus que tout à voir mes gamins grandir, je ne trouve pas ca forcément mal.

litlfred
Invité

Je ne dis pas le contraire, c’etait juste pour etailler le fait qu’intervention allemande ou autre nationalité de l’inevitable repreneur, Lambo aurait du de toute facon mettre de l’Aperol dans le Prosecco pour s’adapter à l’evolution de la demande.

wizz
Membre
moribonde, voire mort tout court Catheram est moribond. On ne peut pas dire qu’il y a des évolutions régulièrement chez cette marque. Mais ça marche plus ou moins bien, parce qu’il n’y a pas foule de concurrent dans ce segment En revanche, Lamboghini, de la concurrence, il y en a, à commencer par le voisin Ferrari… Une Super Seven âgée de 30 ans techniquement, ça se vend Une Lambo, inchangée depuis les années 80, aujourd’hui, sera à la ramasse, sera la risée de sa voisine Ferrari. Alors il en est de même. MV Agusta n’est pas dans la philosophie de… Lire la suite >>
wpDiscuz