Accueil Citroën Les concepts Bertone: Citroën GS Camargue (1972)

Les concepts Bertone: Citroën GS Camargue (1972)

2504
7
PARTAGER

1972 marque la première collaboration entre Bertone et Citroën, avec le concept Camargue, reprenant la GS pour base. Une étape importante, car elle sera suivie de plusieurs projets de véhicules de série.

Pour le salon de Genève 1972, Bertone présente un concept sur une base inhabituelle. C’est en effet la Citroën GS qui est utilisée pour ce coupé 2+2. La partie technique est conservée, le moteur bien entendu (4 cylindres à plat refroidi par air de 1055 cm5 développant 55 ch) ainsi que la suspension hydro-pneumatique, les freins, la direction, mais aussi l’essentiel de la planche de bord.

Sur le plan des dimensions, la longueur est inchangée à 4115 mm, mais la largeur est augmentée à 1680 mm et la hauteur réduite de 200 mm avec seulement 1150 mm. Des proportions habillés d’une carrosserie signée Marcello Gandini. Une partie arrière largement vitrée, un pare-brise panoramique et un imposant arceau qui améliore la rigidité. Un style relativement éloigné de celui de Citroën, sauf peut-être l’avant.

La Camargue n’a pas de descendante directe, mais rapprochera Bertone et Citroën qui donneront ensemble naissance par la suite aux BX, XM, ZX et Xantia, ainsi qu’au concept Zabrus sur lequel nous reviendrons.

Quant à l’appellation Camargue, elle sera ensuite revendue à Rolls-Royce pour le célèbre coupé habillé par… Pininfarina.

Crédit photos : Bertone

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Les concepts Bertone: Citroën GS Camargue (1972)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

De faux airs de XM de 3/4 avant en effet, par contre l’arrière est…jamais vu sur de la Citroën.

Chouette engin !

DiZeL
Invité

booarf on peut trouver un vague air de ressemblance avec la vitre arrière de la SM ou une inspiration pour la C4 coupé. Mais c’est ça mon reproche avec tout ces concepts Bertone : beaucoup se ressemblent énormément et à leur sortie aucun n’aborde l’ADN du logo sur le capot. L’Alfa Carabo qui devient la Lambo Countach, La Lambo Ethon qui devient la Citroen XM…

Ceux qui atteignent la version série peuvent créer une identité pour la marque mais sinon on dirait toujours que Bertone pond un concept et cherche après à qui il le vendra.

Elisabeth Studer
Editor

j’ai tout de même cru « de loin » que c’était une XM …

SGL
Invité

Formidable !
Article court mais intéressant.
Citroën est intéressant même sur ces prototypes sans suite.
Les caractéristiques font beaucoup penser aux dernières Panhard avec la faiblesse de cylindré (talon d’Achille des constructeurs français) et avec le souci de l’aérodynamique pour compenser ses inconvénients.

cestmoi
Invité

Un peu de Citroën, sur l’avant , le pare-brise et la découpe des passages de roues arrière.

Nostalgie, j’en avais fait une maquette en carton en cours de dessin.
Les images que j’avais de l’époque étaient plus belles que celle présentées ici.

juuhuu
Invité

Merde, c’est pas JJO qui s’y colle normalement pour les articles Citröen historique ? 🙂

wpDiscuz