Accueil Actualités Entreprise PSA, le principe d’une entrée de Dongfeng au capital validé

PSA, le principe d’une entrée de Dongfeng au capital validé

100
7
PARTAGER

Réunion d’importance hier du conseil de surveillance de PSA. L’instance suprême du groupe vient de valider le principe d’une entrée au capital de l’Etat français et du groupe chinois Dongfeng.

Depuis des mois, Philippe Varin négocie une coopération avec Dongfeng, nécessaire pour la survie du groupe. Une négociation qui va entrer dans sa phase finale. A la suite d’une longue réunion hier, le conseil de surveillance a validé les modalités d’une augmentation de capital.

Le groupe devrait ainsi lever 3 milliards d’euros, auprès de plusieurs acteurs. L’Etat et Dongfeng apporteraient chacun 750 millions d’euros environ (prix d’entrée final restant à négocier). Soit environ 14% du capital. Des représentants de l’Agence de Participation de l’Etat sont en Chine pour finaliser les négociations.

Le reste, soit donc environ 1,5 milliards, serait proposé sur le marché. Sur cette part, la famille Peugeot devrait aussi participer afin de maintenir sa part à 14%, tandis que les salariés devraient aussi se voir proposer une prise de participation préférentielle.

Une validation qui ne s’est pas faite sans difficultés et révèle d’importantes dissensions au sein du conseil de surveillance, et de la famille Peugeot. En effet, Thierry Peugeot, Président de ce conseil, défendait l’idée d’une ouverture de capital proposée à 100% sur le marché, sans faire appel ni à l’Etat ni à Dongfeng. Ce qui laisserait ultérieurement la porte ouverte à une alliance avec un autre groupe européen…

Maintenant que cette vision est abandonnée, au profit d’un partenariat avec Dongfeng poussé par l’Etat, sa succession est sur la table, et la famille devrait se résoudre à laisser la présidence à une personne extérieure à la famille. Le nom de Louis Gallois.

L’objectif reste à présent de finaliser les discussions pour officialiser le 19 février lors de la publication des résultats financiers de 2013. C’est à ce moment que Carlos Tavares devrait officiellement prendre la succession de Philippe Varin.

Source : AFP / Les Echos

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "PSA, le principe d’une entrée de Dongfeng au capital validé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
franck
Invité

« Thierry Peugeot entendait faire encore de PSA une alliance avec un autre constructeur, s’il restait maitre a bord »… mais enfin, il se croit encore en position de decider quoi que ce soit?? ils ont toujours pas compris chez les peugeot que leur marque coule depuis déja un bon moment? mais qui voudrait ne serait que l’achat pur et simple?? alors une alliance… il se gourre complet le pauvre thierry, y’en as qui doute de rien quand meme… 🙂

SAM
Invité
Une alliance que l’on peut critiquer mais qui a au moins l’avantage de donner une véritable assise à Peugeot en Chine. Ne l’oublions pas, VW AG, très présent là-bas, a la possibilité de solder depuis 2009 ses autos en Europe laissant les autres constructeurs sceptiques (ils ont commencé même sur la nouvelle Golf et l’Octavia) …PSA ne peut consentir en ce moment sur des remises sur ses modèles et vend moins en Europe. En ayant une assise solide en Chine et des bénéfices à la hauteur de son statut, PSA pourra comme Nissan aux USA (sans Renault qui ne consent… Lire la suite >>
pedro
Invité

你好…

AZZURRA
Invité

J’attends la deuxième info , celle de l’accord de la CE en ce qui concerne l’entrée de l’état français dans le capital de Peugeot, après on pourra discuter, là avec 50% des infos ça ne sert à rien de débattre.
Si, on peut en tirer un constat :
LE CHEVAL DE CHINE EST DANS L’ENCEINTE PEUGEOT. Ciao a tutti

juuhuu
Invité

A voir si comme Tata, ça va tirer vers le haut, où si ça sera pillage et phagocytage…

SGL
Membre

Pas forcément une mauvaise nouvelle, les Chinois rentrent dans le capital, bien et après ?
Les Allemands ne voient aucun inconvénient qu’ils (les Chinois) rentrent dans leur capital de leur société.
PSA / Dongfeng = partenariat gagnant-gagnant
Savoir-faire contre marché quasi-illimité , d’ores et déjà le marché Chinois pour PSA est presque au niveau de celui du marché Français.

wpDiscuz