Accueil Général Bosch va-t-il révolutionner le Stop&Start ?

Bosch va-t-il révolutionner le Stop&Start ?

165
32
PARTAGER

Quand on parle de Stop&Start on pense à l’arrêt du moteur lorsque la voiture se retrouve au feu rouge ou dans un embouteillage. Mais Bosch pourrait révolutionner tout cela, pour peu que le cycle d’homologation soit modifié…

L’homologation avec le cycle NEDC perfectible

Le cycle NEDC est un cycle imparfait, qui cumule les critiques et les défauts. Les accélérations sont lentes (pour ne pas dire asthmatiques) et surtout le cycle ne comprend pas de phase de décélération comme on peut en avoir dans une circulation normale (approche d’un rond-point, d’un virage, d’un feu, etc.). Bosch croit toutefois en son système et tente de le promouvoir pour le voir installer dans les futurs véhicules. Gain estimé ? 10% de consommation.

Les véhicules actuels possèdent tous ou presque la coupure d’injection lors des décélérations. Mais ce mode conserve tout de même une consommation minimum pour que le moteur ne cale pas et l’embrayage reste en prise créant le fameux frein moteur qui ralentit la voiture. Bosh propose de couper totalement le moteur et de ne pas le mettre en prise.

Pourquoi garder le moteur allumé et en prise ?

Pour cela le système est restreint aux modèles à double embrayage. Lors d’une décélération, le moteur est accouplé au rapport non engagé, et l’injection totalement coupée. On se retrouve donc en roue libre ! A la moindre sollicitation du conducteur, le moteur redémarrer et le rapport engagé est remis. Pour éviter certaines surprises dans la circulation urbaine (le frein moteur est tout de même très utile), Bosch n’active ce nouveau stop&start qu’au dessus d’une certaine vitesse (80 ou 90 km/h par exemple).

« Le ‘stop&start roue libre’ est abordable, il peut être combiné avec n’importe quel type de moteur, essence ou diesel, et réduit de façon significative la consommation de carburant » déclare le Dr. Rolf Bulander, membre du directoire de Robert Bosch GmbH. Reste que les véhicules qui intégreront ce système ne verront pas leur consommation d’homologation modifiée. Dès lors quel constructeur sautera le pas ? Faudra-t-il attendre l’harmonisation des cycles d’homologation en 2020 (*) ?

(*) En 2020 nous abandonnerons le cycle NEDC pour le cycle WLTP – Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures. Prévu pour 2014-2015 le cycle WLTP ne devrait pas être pleinement en vigueur avant 2020. Ce cycle doit mieux refléter la réalité (accélérations correctes) ainsi que les « vraies » consommation.

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Bosch va-t-il révolutionner le Stop&Start ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alfa155
Invité

C’est bien, Bosch va continuer à faire vivre les sav des constructeurs. :d

pat d pau
Invité

Les moteurs n’aiment pas être éteint et rallumé ainsi.. donc on consomme moins a court terme mais on va changer de moteur (ou véhicule) plus souvent…

Sur la vie d’un produit, une 4L pollue moins que celui qui a changer 3 fois de voiture depuis… Mais bon… le court terme on adore, c’est ca la theorie de la vitesse.. vite toujours plus vite….

Allez court FOREST court !!!!

Hans Gruber
Invité
« Les véhicules actuels possèdent tous ou presque la coupure d’injection lors des décélérations. Mais ce mode conserve tout de même une consommation minimum pour que le moteur ne cale pas et l’embrayage reste en prise créant le fameux frein moteur qui ralentit la voiture. Bosh propose de couper totalement le moteur et de ne pas le mettre en prise. » Pas très claire cette explication. En fait tous les moteurs actuels ont déjà le fuel cut-off. l’intérêt de couper le moteur ET de le désaccoupler, c’est justement d’éviter le frein moteur quand on n’en a pas besoin (frein moteur=gaspillage d’énergie). il… Lire la suite >>
xxx
Invité

Alors pourquoi de l’autre cote on dit tout le temps qu’il vaut mieux avoir une vitesse engagée a tres bas tour plutot que de faire du roue libre ??

Manu
Invité

On parle de révolution ?
On doit pouvoir faire tout ce qui est indiqué en modifiant les lois de programmation de la boite double embrayage associé à la coupure moteur. L’avantage, c’est que ça ne coute quasiment rien. Soit je n’ai pas compris, soit c’est une petite évolution et pas une révolution.
Même au delà de 90km/h, le frein moteur est utile, ils peuvent le remplacer par une charge de batterie.

Alfa155
Invité

Car avec une vitesse engagée ton moteur ne consommera ne consommera pas une goutte de carburant, alors qu’au point mort ton moteur consommera et en plus perdra le frein moteur. 😉

Quand au pourquoi je laisse ça aux pros. :d

wpDiscuz