Accueil Actualités Entreprise Fin de parcours pour Lumeneo

Fin de parcours pour Lumeneo

98
21
PARTAGER

Fabricant de véhicules électriques, Lumeneo a été mise en liquidation judiciaire, faute de ventes suffisantes. Les actifs de la société ont été repris par un fond d’investissement.

Fondée en 2006 par Daniel et Thierry Moulène (le père et le fils), Lumeneo avait pour ambition de développer de A à Z des véhicules électriques, de les produire et de les commercialiser. S’appuyant sur l’expérience du père en matière de gestion d’entreprise dans le secteur de l’environnement et sur la passion de l’automobile du fils, les deux ingénieurs avaient à coeur de revoir en profondeur la mobilité urbaine à travers leur entreprise.

L’entreprise avait par ailleur la volonté de favoriser la production en France : la Neoma était assemblée dans les Vosges sur le site de Nompatelize, un site appartenant à l’équipementier Faurecia. Le moteur est fabriqué lui aussi en France par Leroy-Somer et les batteries sont fournies par Dow-Kokam en provenance de l’usine du Bouchet (Essonne). L’entreprise avait par ailleurs signé un partenariat avec les centres de service Bosch (180 centres en France) pour réaliser l’entretien des véhicules.

Las, une finition approximative et un prix élevé auront mis un terme aux espoirs des deux entrepreneurs. Depuis mi-2012, seuls 10 exemplaires auront été commercialisés lorsque les dirigeants tablaient sur 500 ventes en 2013.

Les actifs de la société ont été repris par 4H Holding, une société d’investissement dont les fonds proviennent des Emirats Arabes Unis et qui souhaite développer ses activités dans des projets ludiques. La production de Lumeneo devrait être transférée à Selestat dans les locaux d’Orel Ritter Automobiles (conception et production de quads électriques), une autre société détenue par le fonds d’investissement.

Pour la suite, le nouveau propriétaire envisage de proposer une version à moteur thermique de la Neoma puis une version hybride en s’appuyant sur le moteur électrique existant. Le deuxième axe consistera à revoir la Smera de manière à la mettre en concurrence directe avec le Renault Twizy.

Source : Autoactu
Crédit photo : Lumeneo

A lire également : Genève 2013 : Toyota i-Road

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Fin de parcours pour Lumeneo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Georges
Invité

une finition approximative et un prix élevé auront mis un terme aux espoirs de Lumemeo….et bientôt de Tesla.
Tesla Motors Inc : les autorités enquêtent sur la Model S
La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) cherche à évaluer les risques potentiels sur le châssis du millésime 2013 de la voiture………………..et le titre perd encore plus de 10% aujourd’hui.

JiFa
Membre

« une finition approximative et un prix élevé auront mis un terme aux espoirs de Lumemeo….et bientôt de Tesla. »

Je sais que le but était d’amener votre scénario catastrophe Tesla et ainsi colporter une psychose inutile tel un mouton de paturge mais votre la phrase de liaison inter-sujet était vraiment trop pourrie pour demeurer sans réponse. Sérieusement vous avez relu le sens de votre première phrase?
Une finition approximative et un prix élevé de la Lumeneo va vraiment mettre un terme aux espoirs de Tesla? ^-^ »

JiFa
Membre

« pâture »

Hans Gruber
Invité

plutôt « panurge »

creadesign
Invité

encore un fiasco qui n’avait pour simple but que de pomper le maximum d’aides publiques de toutes sorte…

des salons des petits fours des maquettes de belles maquettes des démonstrateurs … de la poudre aux yeux et surtout de lobbyistes efficaces

Pendant ce temps des sociétés avec des vrais objectifs industriels ferment faute d’avoir obtenu leur prêt auprès de leur banquier optu et incompétent.

Milton
Invité

Et il faut aussi rappeler que ces aides proviennent d’impôts prélevés sur des ménages et des entreprises qui auraient pu générer de l’emploi, de la TVA et de l’économie si on l’avait laisser dans la poche de ceux qui l’avaient gagné plutôt que de le prélever pour le refiler à des guignols.

Georges
Invité

Au lieu de créer une industrie européenne de la voiture électrique avec les grands proupes européens ( industrie automobile ,Industrie électrique ,Industrie équipementière ), une tres grosse partie des politiques n’y connaissant rien ,ont suivi les sirènes des mythomanes , genre Startup .

juuhuu
Invité

C’est triste mais on subit un tel lyssenkisme sur la voiture électrique qu’il va nécessairement y avoir des fours… il faudra en outre intégrer que faire des voitures moches ça aide encore moins sur une techno balbutiante qui n’offre pas les mêmes perf. que les véhicules thermiques, alors si en plus le désir n’y est pas… C’est dead 🙂

Liam
Invité

Quelle soit électrique ou pas, elle ne se vendra pas.
Comme dit précédemment elle est très moche, le design se rapproche des kits tuning pas chers …

leelabradaauto
Invité

…exactement : en 2013, les gens qui achetent des autos ne sont pas des passionnés d’automobiles. Mais nous sommes dans l’ère du paraître !
alors comme une paire de godasses, il faut avant tout que l’auto soit très jolie. Ensuite on va se préccuper de savoir si elle va convenir, bien rouler etc…
Pour sur que cette ambiance peut réduire à néant une idée pas si mauvaise que ça à la gestation.

wpDiscuz