Accueil Ford CTCC 2013 : Shanghai

CTCC 2013 : Shanghai

77
1
PARTAGER

Comme chaque année, le tourisme chinois roule en prologue du WTCC, à Shanghai. C’est d’ailleurs la finale du CTCC. 3 courses dans 3 catégories, autant de titre à attribuer et de suspens qui durent jusqu’au damier…Polo Cup China

Arnaud Deligny, qui lit cette chronique, arrive stressé à Shanghai. D’un côté, il est en tête du classement. Néanmoins, il arrive avec 30kg de leste et les points comptent double.

Il en faut quand même plus pour ralentir « Arnold Arnoux »! Parti 6e, il remonte au 2e rang et klaxonne derrière le poleman Peng Jiao. Il commet une erreur et se retrouve 5e. Malgré ses efforts, impossible de remonter.
Peng s’impose devant Li Binghui et Masahiko Ida. Néanmoins, en terminant 5e, Deligny assure le titre.

Sauf erreur, Deligny est le premier Français a remporter un titre en Chine. Bravo Arnaud ! L’an prochain, il vise plus haut, mais chut…

CTCC Production

L’équipe Haima vise les deux titres, pilotes et constructeurs. Pour augmenter ses chances, elle rappelle Sun Zheng, tout auréolé de son titre en British F3. On se rappelle que c’est en 2011, chez Haima, qu’il décrocha ses premiers succès en auto. Ca semble si loin…

Quoi qu’il en soit, aux essais, c’est une lutte entre anciennes et nouvelles Yaris. Le privé Yu devant les voitures flambant neuve de Liu Yang et Wan Jincun.

Yu, parfait inconnu, fait illusion 12 tours. Les autres décident alors que la blague a assez durée. Wan part à l’assaut, imité par Liu, Yue Cui (Verna) et Sun. Liu est théoriquement leader de l’équipe GAC-Toyota et il peut être titré. Pourtant, Wan reste devant. Liu est 2e et Yue, 3e.
Sun, 4e, offre le titre constructeur à Haima. Zixian, 7e, remporte le titre pilote. Pour l’anecdote, Deng Xiaowen, 8e, marque les premiers points des fausses Classe B de BAIC.

CTCC Superproduction

Aux essais, Zhang Zhiqiang (Cruze) est étonnement le plus rapide. C’est la première pole de l’ex-pilote de Formula Abarth. C’est surtout la première fois depuis 2011 que ni une Polo, ni une Focus ne décroche la pole.

Hélas, les espoirs de Zhang ne durent pas. Sa Cruze perd de l’huile et il doit renoncer. Lu Gan se rappelle qu’il a été champion de CTCC et il tente de sauver l’honneur des SAIC-Chevrolet. Fidèle à son habitude, il réussit surtout à causer un carton. Zhang Zhen Dong (Polo GTI) hérite des commandes. Il profite de la bagarre entre les Focus de Xie Xinzhe, Jiang Tenyi, Rainey He et Andy Yan. Ce dernier joue le titre, mais ses équipiers ne jouent pas les « porteurs d’eau », loin s’en faut. Un temps 3e, l’ex-pilote de Formule Atlantic se fait passer par Rainey.
Ainsi, Zhang gagne la finale devant Xie et Rainey. Yan, 4e, est champion de CTCC.

En CTCC, une page se tourne avec la retraite de Han Han. Cette année, on voit débarquer des « jeunes » comme Xie ou Li Zhi Cong, en Superproduction. Venus de la monoplace, ils ont débuté plus tôt et sont donc plus pros que leurs ainés. Un renouvellement de génération s’installe.
Sportivement, les Focus de FRD (qui sont désormais des 4 portes à moteur 1600 turbo) restent invincible. Les Polo GTI peuvent être plus rapide sur une course, mais pas sur un saison complète. Par contre, le plateau ne cesse de se diversifier avec les DongFeng-Yueda-Kia K3, la DongFeng-Honda Spirior et la GAC-Fiat Viaggio. A force, il y en aura bien un pour battre les Focus…

Crédits photos : CTCC, sauf photo 2 (Arnaud Deligny.)

A lire également :
CTCC et GT Asia 2013 à Zhuhai

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CTCC 2013 : Shanghai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JiFa
Membre

La dernière photo fait vraiment peur….on dirait Chucky qui a grandi oO’

wpDiscuz