Accueil Finance Tarif des péages : la cour des comptes dénonce la complicité de...

Tarif des péages : la cour des comptes dénonce la complicité de l’Etat

87
13
PARTAGER

Mercredi, la Cour des Comptes a présenté un rapport sur les relations ambiguës qu’entretiennent l’Etat Français et les sociétés concessionnaires des autoroutes. Le rapport met en avant la complicité passive de l’Etat qui laisse filer les tarifs autoroutiers.

Des hausses plus fortes que l’inflation

C’est un peu un marronnier de l’été au moment des grands départs en vacances, tout le monde s’intéresse aux prix des différents péages. Cette fois-ci cela vient « d’en haut » et il faut espérer que ce rapport ne sera pas enterré rapidement sous une pile de dossiers. Selon la Cour, « Le rapport de forces apparaît plus favorable aux sociétés concessionnaires qu’à l’Etat Français ».

Tout le monde a pu le constater, le système de calcul des tarifs des péages fait que ceux-ci augmentent plus vite que l’inflation. En 2013, les péages ont augmentés en moyenne de plus de 2% quand l’inflation officielle atteignait 1,7% (en 2012 les péages augmentaient de 2,5% !). Pour Didier Migaud, Président de la Cour des Comptes, « les bénéfices n’ont pas vocation à être réinvestis ou à conduire à une baisse des tarifs ».

En clair Migaud pointe du doigt le fait que Vinci, APPR ou Sanef engrangent d’énormes bénéfices sur le dos des usagers, avec la complicité de l’Etat et que ces bénéfices ne sont jamais réinvestis dans les autoroutes contrairement aux engagements pris.

Intéressé, l’Etat est complice par négligence

L’Etat est intéressé au tarif des péages (indirectement) puisque les sociétés privées d’autoroute doivent payer une redevance annuelle pour l’occupation du domaine public. Cette dernière varie selon la taille des autoroutes mais est entre 180 et 290 millions d’euros par an pour chaque société. L’Etat a d’ailleurs relevé cette redevance de 50% en 2013 ce qui de fait retombe sur le prix du péage.

Pire, selon la cour des comptes, les sociétés d’autoroute mentiraient sur le montant des investissements réalisés, investissements qui sont une grosse partie de la justification des hausses des tarifs. Là encore la complicité de l’Etat est pointée du doigt : « l’État ne se montre pas assez exigeant en cas de non-respect de leurs obligations par les concessionnaires, qu’il s’agisse de préserver le patrimoine, de respecter les engagements pris dans les contrats de plan ou de transmettre les données demandées ».

L’Etat doit vérifier et encadrer les hausses

En clair les sociétés d’autoroute mentent pour augmenter plus que de raison leurs tarifs et l’Etat, complice, ferme les yeux sur ces pratiques. « Il convient de faire évoluer un cadre qui conduit à une hausse continue et importante des péages autoroutiers » conclut le rapport. Entre autres recommandations, la Cour des Comptes estime qu’il faut « revoir le décret de 1995 afin de définir un plafond d’évolution des hausses de tarifs, qui s’appliquerait également aux contrats de plan ». Voilà qui devrait faire réagir les société d’autoroute toujours promptes à justifier les augmentations.

Lire également : La somnolence est le premier facteur d’accident mortel sur autoroute

Source : Cour des Comptes, photo : Wikimedia

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Tarif des péages : la cour des comptes dénonce la complicité de l’Etat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
carlito
Invité

Encore une affaire de lobbying derrière tout ça, c’est écoeurant.

John
Invité

Si on avait commencé par ne pas vendre les autoroutes au Privé…

bzep
Invité

Tout à fait !

ted
Invité

Vinci gagne 5% en fin d’année fiscale…….comme toute entreprise normalement saine.

……Vinci, APPR ou Sanef engrangent d’énormes bénéfices sur le dos des usagers……., d’autres entreprises françaises perdent 5% tous les ans et on augmente les impots pour les renflouer.

ted
Invité

Réponse a Thibaut Emme

http://www.zonebourse.com/VINCI-4725/

Chiffre d’affaires 40 milliards à la louche

Rendement 2013 …….. 4,43%

– gestion déléguée d’infrastructures (13,6% ; Vinci Concessions) : principalement gestion de routes et d’autoroutes (notamment à travers Autoroutes du Sud de la France et Cofiroute), …….soit 13,6% des 40 milliards.

Que faire tripler le tarif des parcs de stationnements pour baisser le prix du ticket sur les autoroutes ?

Phildar
Invité
De gaule avait dit « dans trente ans les autoroutes seront gratuite » ah ce bon vieux Charly . Bah ça n’étonne personne. L’exemple de Vinci, entreprise la plus implante dans le tp , parking etc . Elle rafle la majorité des constructions , de gestions des parkings , autoroute etc L’avantage d’un quasie monopole c’est que effectivement on peut dire « de toute façon on en a rien a branler de vous , puisque il n’y a que nous! » Au passage elle promet de belle reconversion a ces « agents public » chargé de faire le lien avec les institutions et voilà le pont… Lire la suite >>
pedro
Invité

Chut… de toute facon d’ici 24 heures on en parlera plus…

wpDiscuz