Accueil Actualités Entreprise Ashok Leyland Stile, un monospace pour conquérir l’Inde rurale

Ashok Leyland Stile, un monospace pour conquérir l’Inde rurale

199
6
PARTAGER

Avec le Stile, Ashok Leyland cimente son partenariat avec Nissan et il se lance dans les voitures particulières. L’air de rien, ce monospace est donc une étape importante de l’automobile indienne.Pour rappel, Ashok Leyland est à l’origine un fabricants de poids-lourds et d’autocars. Comme son nom l’indique, c’est une ancienne filiale de British Leyland. Bien des années après, il se rapproche de Ford et « recycle » le Continental. Vers 2008, nouveau tournant: le constructeur veut proposer des utilitaires légers, voir des voitures particulières. Une manière de profiter du développement du marché Indien.

Pour ce faire, il se rapproche de Nissan. Le premier fruit de cette collaboration est le Dost, en 2011. L’exercice fiscal d’Ashok Leyland va du 1er avril au 30 mars. Sur l’année 2012-2013, il a écoulé 34 917 Dost. Grâce à lui, le constructeur s’offre une année record, à 114 612 unités.
Prochaine étape: l’export. On voit ici le Dost tenter sa chance au Nepal:

Suite au succès du Dost, Ashok Leyland poursuit sa diversification avec le Stile. C’est un monospace 7-8 places, assez basique. Le constructeur vise les flottes (notamment les taxis) et la clientèle rurale.

Il n’a pas encore annoncé de prix ou d’objectifs de ventes.

Pas de mystère: c’est un Nissan Evalia/Vanette rebadgé. Lequel n’est qu’une version « civile » du NV200. Seul le masque avant a été retouché.
Il en reprend le 1,5l K9k « Diet » diesel 75ch. Le Stile sera d’ailleurs produit chez Nissan India, à Chennai (où sont également produites les Renault locales.)

Tout en haut, on reconnait Carlos Ghosn, serrant la main à G P Hinduja (N°2 de la holding éponyme, qui pilote Ashok Leyland, mais aussi le pétrolier Gulf.) Pour Nissan, l’intérêt est de muscler ses volumes en Inde, via un partenaire reconnu.

Source:
Indian Autos Blog

Crédits photos: Ashok Leyland (sauf photo 4, Nissan.)

A lire également:
Ashok Leyland Dost

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ashok Leyland Stile, un monospace pour conquérir l’Inde rurale"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC
Invité

Si c’est encore trop cher, il y a Renault et l’indien Bajaj, mais pour quand ?
Je verrai bien Carlos dedans.

http://images.planeterenault.com/13797/big-BajUp.jpg

JC
Invité

planete renault bloque le lien,c’est pas grave.
par ici

http://bispro.online.fr/renault/baj-up.jpg

JC
Invité

l’Inde semble pret à tout pour réussir dans l’automobile.
Si faire des tests de production-ventes en Inde ne coute pas trop cher à Renault, qu’ils en profitent, que cela marche ou pas.
Genre gros Simca Rancho
http://bispro.online.fr/renault/rambler.jpg

genre petit master
http://bispro.online.fr/renault/squario.jpg

lejeunepat
Invité

« Pour se faire, il se rapproche de Nissan. Le premier fruit de cette collaboration est le Dost, en 2011. L’exercice fiscale d’Ashok Leyland »

M. le journaliste, c’est « Pour ce faire » avec un « c » et « l »exercice fiscal » sans « e ».

bzep
Invité

Carlos sur tous les fronts.

wpDiscuz