Accueil Formula Nippon Super Formula 2013 – 2 : Retour gagnant pour André Lotterer à...

Super Formula 2013 – 2 : Retour gagnant pour André Lotterer à Autopolis

96
0
PARTAGER

André Lotterer et Loïc Duval, absents tous deux de l’ouverture du championnat à Suzuka le mois dernier pour cause de WEC à Silverstone, montaient pour la première fois de la saison dans leurs monoplaces respectives. Ils n’ont apparemment pas oublié le mode d’emploi puisqu’ils terminent respectivement premier et second d’une course disputée dans des conditions piégeuses.

Qualifications

La veille de la course, l’organisateur JRP en profitait pour donner des nouvelles du développement de la machine 2014. Le chassis Dallara SF14 a passé avec succès le crash test et subit des essais aérodynamiques. Le premier châssis devrait faire son apparition publique le mois prochain lors de la troisième manche au Fuji Speedway. Le président de JRP Shirai-san a de grands espoirs et estime que la nouvelle voiture, qui sera équipée du même moteur 2l turbo que les Super GT 2014, devrait être capable de sortir  des temps de l’ordre du milieu de grille de la F1 à Suzuka…

La météo était particulièrement mauvaise sur l’île de Kyushu, pourtant située au sud du Japon, et les qualifications ont débuté sous une pluie soutenue après une première séance libre disputée samedi matin sur le mouillé. C’est André Lotterer qui avait réalisé le meilleur temps de cette séance devant Yamamoto, et les deux hommes étaient les plus rapides de la Q1 lorsque, la pluie redoublant et les pilotes multipliant les figures, la direction de course décidait de sortir le drapeau rouge définitivement et d’en rester là pour la journée.

Les qualifications étaient repoussées au lendemain et prenaient la place de la seconde séance libre dimanche matin. Comme la veille, c’est André Lotterer qui se montrait le plus à l’aise et obtenait la pole position devant Joao Paolo de Oliveira et Naoki Yamamoto. Tsugio Matsuda complétait la seconde ligne devant Kazuki Nakajima et Loïc Duval.

Course

Finie la pluie le dimanche après-midi lorsque les voitures prenaient place en pré-grille, mais la piste était toujours humide. Un choix difficile pour les écuries qui optaient toutes pour la prudence et les pneus intermédiaires. Toutes ? En fait non. Juste avant que ses mécaniciens ne se retirent de la grille, Loïc Duval décidait d’opter pour des slicks, pariant qu’il pourrait ne pas trop se laisser distancer et passer devant lorsque les autres pilotes rentreraient l’imiter au fur et à mesure que la piste s’assècherait. Un pari à risques mais le jackpot en cas de succès… Au départ, Lotterer jaillissait sans problème contrairement à JP Oliveira qui voyait Yamamoto lui filer sous le nez. Loïc chutait dans le classement mais réussissait à rester à peu près au contact, ce qui lui permettait, comme il l’avait imaginé, de passer largement en tête de la course lorsqu’au 7ème tour tous les autres rentraient ravitailler et chausser des slicks. Pari réussi !

Les deux pilotes TOM’S rentraient ensemble ce qui coûtait du temps à Nakajima, contraint d’attendre la fin du ravitaillement de Lotterer… Le champion en titre s’en retrouvait retardé et énervé et au douzième tour, ratant une tentative de dépassement, déclenchait une réaction en chaîne qui laissait au tapis Izawa et Kogure tandis que Nakajima lui-même, l’avant gauche endommagé, perdait toute chance dans un très long arrêt au stand pour remettre sa voiture à peu près en état.

En dehors de quelques sorties de piste dûes aux conditions piégeuses (Bradley, Daisuke Nakajima, Kobayashi, Mutoh…), le classement ne bougeait guère jusqu’au 36ème tour où Duval finissait par rentrer ravitailler. le pilote français ne changeait cependant pas de pneus et pouvait repartir une petite seconde devant Lotterer. André, avec des pneus plus frais que Loïc, regagnait petit à petit le terrain perdu et finissait par passer le leader dont la boîte de vitesses faisait des siennes. Lotterer s’emparait du commandement et se maintenait alors en tête sans difficulté devant Duval et Yamamoto, lorsque le brouillard tombait sur le circuit. Alors qu’il restait quelques tours à couvrir, la direction de course préférait arrêter l’épreuve.

C’est donc André Lotterer qui l’emportait devant Duval, Yamamoto et les deux sociétaires de l’écurie Impul Oliveira et Matsuda qui ne s’étaient pas quittés de la course. La mauvaise opération est pour Kazuki Nakajima et Takuya Izawa qui ne marquent pas de points. Koudai Tsukakoshi finit à une 6ème position en demi-teinte. Notons la belle 7ème place de Hirakawa, le tout jeune coéquipier de Duval, qui comme à Suzuka n’a pas fait la moindre erreur pour sa seconde course dans la discipline et termine meilleur rookie.

Au championnat, Tsugio Matsuda émerge en tête d’un petit point devant Izawa, Lotterer et Yamamoto. La prochaine épreuve aura lieu au Fuji Speedway les 13 et 14 juillet prochains.

Classement

Pos. No. Driver Team Machine Laps
1 2 Andre Lotterer PETRONAS TEAM TOM’S SF13/TOYOTA 50
2 8 Loic Duval KYGNUS SUNOCO Team LeMans SF13/TOYOTA 50
3 16 Naoki Yamamoto TEAM MUGEN SF13/HONDA 50
4 19 Joao Paulo Lima de Oliveira Lenovo TEAM IMPUL SF13/TOYOTA 50
5 20 Tsugio Matsuda Lenovo TEAM IMPUL SF13/TOYOTA 50
6 10 Koudai Tsukakoshi HP REAL RACING SF13/HONDA 50
7 7 Ryo Hirakawa KYGNUS SUNOCO Team LeMans SF13/TOYOTA 50
8 11 Yuhki Nakayama HP REAL RACING SF13/HONDA 49
9 3 Hironobu Yasuda KONDO RACING SF13/TOYOTA 49
10 39 Yuji Kunimoto P.MU/CERUMO·INGING SF13/TOYOTA 48
11 62 Koki Saga TOCHIGI Le Beausset Motorsports SF13/TOYOTA 48
12 1 Kazuki Nakajima PETRONAS TEAM TOM’S SF13/TOYOTA 45
Classified (45 Laps)
41 Hideki Mutoh DOCOMO TEAM DANDELION RACING SF13/HONDA 37
31 Daisuke Nakajima NAKAJIMA RACING SF13/HONDA 36
38 Kohei Hirate P.MU/CERUMO·INGING SF13/TOYOTA 18
15 Takashi Kobayashi TEAM MUGEN SF13/HONDA 15
32 Takashi Kogure NAKAJIMA RACING SF13/HONDA 10
40 Takuya Izawa DOCOMO TEAM DANDELION RACING SF13/HONDA 10
18 Richard Bradley KCMG SF13/TOYOTA 7

Championnat

Pos. No. Nom Rd.1 Rd.2 Rd.3 Rd.4 Rd.5 Rd.6 Rd.7 Total
1 20 Tsugio Matsuda 8 4 12
2 40 Takuya Izawa 11 0 11
3 2 Andre Lotterer 11 11
4 16 Naoki Yamamoto 5 6 11
5 8 Loic Duval 8 8
6 19 Joao Paulo Lima de Oliveira 3 5 8
7 32 Takashi Kogure 6 0 6
8 1 Kazuki Nakajima 4 0 4
9 7 Ryo Hirakawa 1 2 3
10 10 Koudai Tsukakoshi 0 3 3
11 8 Andrea Caldarelli 2 2
12 11 Yuhki Nakayama 0 1 1
39 Yuji Kunimoto 0 0 0
2 James Rossiter 0 0
38 Kohei Hirate 0 0 0
41 Hideki Mutoh 0 0 0
3 Hironobu Yasuda 0 0 0
15 Takuma Sato 0 0
31 Daisuke Nakajima 0 0 0
62 Koki Saga 0 0 0
18 Richard Bradley 0 0 0
15 Takashi Kobayashi 0 0

Crédit images  : JRP, Toyota, Honda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz