Accueil Cabriolet Porsche 918, en chiffres officiels

Porsche 918, en chiffres officiels

147
16
PARTAGER

Alors que la rumeur voulant que la puissance de la 918 soit revue à la hausse semblait être démentie hier, le constructeur vient de publier les données officielles. Que l’on peut résumer en quelques valeurs : 887 ch, 340 km/h, 2″8 et 79 g/km…

Annoncée de longue date et toujours attendue de pied ferme par les clients (918 au maximum), la 918 Spyder revoit donc finalement à la hausse ses prétentions de puissance et de performance par rapport à ce qui était prévu initialement. On peut y voir une simpliste réaction face aux McLaren P1 et LaFerrari, mais il est clair que ce changement était anticipé de longue date.

L’architecture de la 918 Spyder reste inchangée : hybride rechargeable avec à l’arrière un V8 4,6 issu des travaux de Porsche sur la RS Spyder (447 kW / 608 ch et 530 Nm).  Le V8 lui Un petit bijou de technologie et propose 132 ch/l (en atmosphérique) pour des régimes grimpant en chantant jusqu’à 9500 tr/min. Un moteur associé à un moteur électrique de 115 kW et une boîte double embrayage à 7 rapports. A l’avant, on trouve un second moteur électrique de 95 kW. La batterie implantée derrière les deux occupants dispose d’une capacité de 6,8 kWh. Elle sera chargée au choix sur une prise standard,un chargeur mural optionnel ou un chargeur rapide (courant continu en 25 minutes) lui aussi optionnel. Elle assure un roulage en mode électrique de 30 km.

Le mode électrique est le mode par défaut au démarrage, mais l’on pourra aussi activer les modes Hybrid, Sport Hybrid et Race Hybrid, avec dans ce dernier cas la fonction « Hot Lap » pour pousser la mécanique (et l’électrique) dans ses derniers retranchements. Ce qui signifie un 0 à 100 km/h en 2″8, 0 à 200 en 7″9 et 0 à 300 en 23″0. La vitesse maximale est supérieure à 340 km/h.

Construite entièrement en carbone (bien visible lors de l’adoption du Pack Weissach qui permet d’abaisser de 35 kg le poids. Sans cela, la bête pèse quand même 1.640 kg… Elle pourra aussi compter sur un ensemble aérodynamique actif intervenant en plusieurs modes de fonctionnement sur l’aileron et spoiler à l’arrière, entrées d’air avant et entrées d’air sous le châssis pour l’effet de sol.

On ne pourra éviter le chapitre consommation, et la 918 profite bien de l’homologation en cycle NEDC avec une consommation en cycle mixte annoncée à 3,3 l/100 km, soit 79 g/km pour les émissions de CO2. Ce qui la rend éligible en France au bonus de 4.000€…

Pour les amateurs de comparaison, la 918 reste moins puissante, plus lourde et moins performante sur le papier que ses rivales anglaise ou italienne. Reste à voir le résultat sur la route et sur la piste. Car la 918 pourra compter sur ses 4 roues motrices, et directrices pour marquer des points en comportement. Autre point intéressant de cette 918, elle est, selon les propres termes du constructeur, le réservoir génétique des prochaines Porsche.

Prototyp 918 SpyderPrototyp 918 SpyderPrototyp 918 SpyderPrototyp 918 SpyderPrototyp 918 SpyderPrototyp 918 Spyder

Source : Porsche

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Porsche 918, en chiffres officiels"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
luis
Invité

petite coquille:chargée au choiS sur une prise standard

Thibaut Emme
Admin

Coquille corrigée. Merci 😉

pro-pulsion
Invité

Bonus de 4000euro et 79g/km pour plus de 900ch tout combiné!! Au final ceux qui pensaient que l’électrique tuerai les sportives avaient bien tort !! Sinon côté silhouette je reste un peu sur ma faim et le v8 à l’air magique !

Sam
Invité

« 132 ch/l (en atmosphérique) »

Pooowaaa !!

Sam
Invité

V8 4.6L 132ch/l => 633ch

115kW => 156ch

95kW => 129ch

633+156+129 = 918ch (!) et non 887ch…

Sam
Invité

Mea culpa

V8 4.6L 132ch/l => 607ch

Donc la puissance totale est plus proche des 887ch comme annoncé.

Gallarton
Invité

Elle a aussi pour elle un style largement plus agréable que la concurrence! Mais ça reste tout subjectif! 😉
En revanche c’est intéressant que Porsche se dégage de la course de la débauche de chiffres pour fournir une auto qui, au final, sera peut-être aussi agréable à conduire. Et si au final, le plaisir au volant était la vraie finalité?
Reste les chiffres de conso et de rejets qui sont impressionnants. On pourrait presque parler d’hypercar rationnel…
Un vrai paradoxe cette voiture!

st2l
Invité

Amusant ta remarque.

A la sortie de la carrera GT, sur le papier, elle était larguée par la ferrari enzo le mercedes SLR. Néanmoins, la grande différence résidait dans l’homogénéîté de l’ensemble, nettement en faveur de la porsche, qui rendait l’engin absolument redoutable sur circuit par rapport aux deux autres très perfectibles.

wpDiscuz