Accueil Formula Nippon Super Formula 2013 – 1 : Izawa premier vainqueur à Suzuka

Super Formula 2013 – 1 : Izawa premier vainqueur à Suzuka

168
0
PARTAGER

Takuya Izawa fut le dernier vainqueur d’une course de Formula Nippon à la Fuji Sprint Cup 2012, il est maintenant également le premier vainqueur d’une course de Super Formula après avoir remporté l’épreuve inaugurale de Suzuka. Titulaire de la pole position, il n’a cependant récupéré la tête de la course que dans les derniers instants.

Qualifications

La première séance libre avait annoncé la couleur : grâce aux nouvelles gommes Bridgestone les Swift FN09 sont beaucoup plus rapides, et pas moins de onze voitures sur les dix-neuf engagées ont battu d’entrée le record du tour de 2012. La Q1 venait à peine de débuter lorsque James Rossiter enfouissait sa monoplace dans les barrières en mousse des Esses. Le drapeau rouge interrompait la séance quelques instants avant qu’à la reprise Kogure ne poste le meilleur temps qu’il conservait jusqu’à la fin de la Q1. Les éliminés de cette première session étaient Rossiter, qui aurait pu passer en Q2 sur la base de son temps mais dont la suspension était trop endommagée, Yasuda, Nakayama, Daisuke Nakajima, Saga et Bradley.

En Q2 les plus rapides étaient les deux pilotes Mugen, Yamamoto et Takuma Sato, tandis qu’en restaient là Hirate, Kunimoto, Caldarelli, Tsukakoshi dans une rare contreperformance et Mutoh. La sensation de la séance était le jeune Hirakawa qui passait en Q3 dès sa première course en Super Formula.

En Q3 on attendait Kogure, qui semblait rapide depuis le matin, mais c’est Izawa qui se plaçait en pole devant le pilote du Nakajima Racing et les deux sociétaires Impul, Joao Paolo de Oliveira et Tsugio Matsuda. Kazuki Nakajima, le champion en titre, ne pouvait faire mieux que septième. Les performances étaient particulièrement équilibrées puisque 6 dixièmes seulement séparaient le poleman du 8ème qualifié…

Course

Le poleman Izawa prenait la tête normalement au départ alors que Kogure avait un envol plus difficile. Oliveira, bien parti derrière lui, se retrouvait bloqué et se faisait passer par son coéquipier Matsuda qui s’emparait de la troisième position. Mais il apparaissait que Kogure était clairement plus rapide que tout le monde et il passait sans coup férir Izawa dans la ligne droite de départ à l’entame du deuxième tour puis creusait rapidement l’écart. Derrière, Kazuki Nakajima récupérait quelque peu de sa mauvaise position de qualification en passant les deux pilotes Mugen pour se retrouver en 5ème position, alors que Takuma Sato justement, en compagnie de Richard Bradley, écopait d’un drive through pour départ anticipé.

Kogure continuait de creuser l’écart au fil des tours mais rentrait tôt, au 23ème tour, pour un long arrêt confirmant qu’il avait commencé la course très léger en carburant. Izawa restait en piste et alignait les tours rapides, à tel point que lorsque lui aussi effectuait son arrêt il avait annulé l’écart sur Kogure et repartait juste sous son nez. Cependant, les couvertures chauffantes n’étant pas autorisées dans la discipline, Izawa ne pouvait tenir le rythme dans son tour de rentrée et Kogure le repassait et reprenait sa domination un instant perturbée. JP de Oliveira, lui, ratait quelque peu son arrêt, ce qui permettait à Yamamoto de le passer pour le gain de de la 4ème place, imité quelques minutes plus tard par Kazuki Nakajima pour la 5ème.

Le dernier tiers de la course se passait dans le même ordre, la seule tension provenant de Yamamoto 4ème qui remontait fort sur le 3ème Matsuda mais ne réussissait pas à se rendre dangereux pour le pilote Impul. Alors que l’on pensait se diriger vers une victoire de Kogure, à deux tours de l’arrivée celui-ci baissait considérablement le rythme et dans le dernier tour, Izawa s’approchait et le passait dans le 130R. Kogure à l’agonie se faisait également passer par Matsuda à la chicane et ne conservait la 3ème position que de très peu face à Yamamoto. Après l’arrivée, le pilote du Nakajima Racing évoquait une soudaine perte de puissance et des coupures moteur, mais cela ressemblait fort à une panne d’essence… Tout comme les deux pilotes Project Mu/Inging, Hirate et Kunimoto, qui eux aussi se retrouvaient à court de carburant dans la dernière boucle. Les savantes simulations ont failli, de peu.

A l’arrivée c’est donc Izawa qui l’emportait, devant Matsuda et Kogure. Notons le beau rétablissement de Kazuki Nakajima qui termine cinquième après une mauvaise qualification, la contre performance de Koudai Tsukakoshi qu’on attendait mieux que 9ème et une très belle première course pour celui qui est déjà surnommé le « Golden Rookie », Ryo Hirakawa, qui termine 8ème dans le sillage de son équipier Caldarelli.

La prochaine course aura lieu à Autopolis les 1-2 juin. Crédit images : Honda – Toyota

Pos. No. Driver Team Machine Laps
1 40 Takuya Izawa DOCOMO DANDELION SF13/HONDA 51
2 20 Tsugio Matsuda Lenovo TEAM IMPUL SF13/TOYOTA 51
3 32 Takashi Kogure NAKAJIMA RACING SF13/HONDA 51
4 16 Naoki Yamamoto TEAM MUGEN SF13/HONDA 51
5 1 Kazuki Nakajima PETRONAS TOM’S SF13/TOYOTA 51
6 19 JP de Oliveira Lenovo TEAM IMPUL SF13/TOYOTA 51
7 8 Andrea Caldarelli KYGNUS SUNOCO SF13/TOYOTA 51
8 7 Ryo Hirakawa KYGNUS SUNOCO SF13/TOYOTA 51
9 10 Koudai Tsukakoshi HP REAL RACING SF13/HONDA 51
10 39 Yuji Kunimoto P.MU/cerumo/INGING SF13/TOYOTA 51
11 2 James Rossiter PETRONAS TOM’S SF13/TOYOTA 51
12 38 Kohei Hirate P.MU/cerumo/INGING SF13/TOYOTA 51
13 41 Hideki Mutoh DOCOMO DANDELION SF13/HONDA 51
14 3 Hironobu Masuda KONDO RACING SF13/TOYOTA 51
15 15 Takuma Sato TEAM MUGEN SF13/HONDA 51
16 31 Daisuke Nakajima NAKAJIMA RACING SF13/HONDA 51
17 62 Koki Saga TOCHIGI Le Beausset SF13/TOYOTA 51
18 11 Yuhki Nakayama HP REAL RACING SF13/HONDA 50
19 18 Richard Bradley KCMG SF13/TOYOTA 50

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz