Accueil Constructeurs chinois Chine: où en est la Denza?

Chine: où en est la Denza?

79
2
PARTAGER

A Shanghai, Byd était censé venir avec la version définitive de sa Denza. La voiture électrique conçue en collaboration avec Daimler. Finalement, il en expose une version camouflée (photos.) Il faudra patienter jusqu’au salon de Guangzhou pour voir le modèle finale et jusqu’à 2014 pour l’acheter dans les concessionnaires chinois. Chronique d’un flop annoncé?Retour en 2010. Byd est alors à son apogée. Il envahit la Chine avec sa citadine 4 portes F3. Il produira jusqu’à 30 000 unités par mois; du jamais-vu dans l’automobile chinoise (y compris chez les étrangers présents via les joint-ventures.) Prochain challenge: les voitures hybrides et électriques. En façade, les occidentaux crient au coup de bluff. En pratique, certains se disent qu’il risque de devenir dangereux et qu’il vaut mieux l’avoir de son côté… VW propose un accord de fournitures de batteries. Mais Daimler va plus loin et propose une joint-venture.
Arno Röhringer (ci-dessous, à l’extrême-gauche) est expédié à Shenzhen, fief de Byd, pour piloter la coentreprise, qui prendra le nom de Denza. Le concept est simple: une Classe B ancien modèle avec la chaine cinématique du monospace électrique e6. En s’associant à un constructeur chinois, Daimler veut profiter au maximum de la croissance du marché local. Quant à Byd, il cherche à crédibiliser ses travaux sur l’électrique et éventuellement, à apprendre à faire de meilleures voitures. En janvier 2011, un premier prototype roulant est surpris. Un concept-car est exposé au salon de Pékin 2012.

Aujourd’hui, la donne a changé. Byd n’a pas connu l’envolée espérée. Il commence tout juste à vendre ses monospaces et autobus électriques. Il a surtout perdu beaucoup d’argents et a du virer nombre de cadres supérieurs vers 2010-2011. Daimler a surtout découvert un constructeur adepte du bricolage et des solutions de fortunes.
La Denza prend beaucoup de retard. On n’en connait que son prix 400 000 yuans (50 000€.) On est très loin du projet de « Golf électrique » , censé inonder le marché… On dit que les Allemands sont exaspérés. Un prototype surpris ce week-end semble très abouti (photos à voir ici.) Verra-t-elle le bout du tunnel?

Crédit photos: Denza

A lire également:
Byd-Daimler, plus d’argent pour Denza

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Chine: où en est la Denza?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

Denza n’est-il pas avant tout le fruit de la pression du gouvernement chinois sur les constructeurs étrangers forcés de créer une marque de toute pièce?
Si c’est bien le cas on peut dire que c’est malin de la part de Daimler 😉

wpDiscuz