Accueil Droit routier Abandon des éthylotests et retour des panneaux : Manuel Valls confirme

Abandon des éthylotests et retour des panneaux : Manuel Valls confirme

83
9
PARTAGER

Le Conseil National pour la Sécurité Routière avait rendu un avis un peu étrange sur la question des éthylotests demandant leur obligation mais sans verbalisation. Cela n’a pas manqué de faire rire la presse étrangère mais le Ministre de l’Intérieur balaie tout cela et confirme la fin des éthylotests obligatoires.

La fin des éthylotests
Interrogé par les lecteurs du journal Le Parisien, Manuel Valls déclare : « Personne ne peut croire qu’on peut faire reculer ce chiffre en verbalisant les conducteurs d’une amende de 11 € pour non-possession d’un éthylotest d’autoévaluation. Il n’y a pas pour moi d’éthylotest obligatoire et encore moins de sanction ». Voilà qui a le mérité d’être clair et qui met fin à la proposition ubuesque d’obligation sans sanction du CNSR.

En revanche pour les panneaux avertissant d’un radar automatique fixe, Valls approuve le CNSR. Nous devrions donc voir refleurir petit à petit les panneaux, au gré des opérations de maintenance. « je ne veux pas piéger les automobilistes.(…) Le Conseil national de la sécurité routière propose le retour des panneaux qui indiquent la présence de radars automatiques. J’approuve cette proposition qui est sage. Nous le ferons progressivement sur deux ou trois ans » déclare le Ministre.

Pas de relâchement
Mais ne croyez pas que Manuel Valls prône le relâchement, au contraire. toujours déterminé à divisé par deux d’ici 2020 le nombre de morts (et de blessés ?) par an sur les routes françaises, le Ministre envoie une fin de non recevoir à la proposition du Député-Maire Alain Chrétien consistant à un peu plus de clémence vis-à-vis des excès de vitesse de moins de 10km/h en dehors des agglomérations.

« 4000 morts par an aujourd’hui, c’est encore trop. Je me suis donné l’objectif pour 2020 de ramener ce chiffre à 2000. L’effort civique ne peut pas être relâché. Pour cette raison, je m’opposerai à la proposition de loi UMP de M. Chrétien qui vise à annuler les retraits de points sur les permis de conduire pour les petits excès de vitesse. Ce serait un signal de relâchement ».

De nouvelles propositions devraient être faites au moment du Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) pour ce qui concerne l’alcool et la vitesse excessive.

Lire également : Sécurité Routière – ne jetez pas vos éthylotests tout de suite
Excès de vitesse : un Député propose un assouplissement sous conditions

Source : Le Parisien, Photo : Ministère

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Abandon des éthylotests et retour des panneaux : Manuel Valls confirme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

2000 morts en 2020, j’adore ce genre de fleurs jetées pas ces crevards de politique. Qui s’en souviendra et s’en souciera à ce moment la.. Il sera loin le Valls…

M’enfin, c’est un moindre mal et un minimum d’honnêteté intellectuel après la me**e que nous a collé l’inénarrable Sarko 1er

Marioli
Invité

Aucune différence entre « avant » & « après »… parler de 2020 c’est AUSSI de la démagogie. démagogie a cours/moyen/long terme, ça reste de la démagogie.
Quant au fait de repayer le passage au panneau de signalisation : ridicule.

axsport
Invité

C’est + raisonnable !!! Faut positiver !!!!

np2
Invité

le plus gros problème qui a eu lieu c’est l’apparition des radar en 2003 et surtout remettre les panneaux c’est bien bo on ser fera peut etre plus avoir par les fixes mais gare aux mobiles/mobiles

carrera6
Invité

C’est exact, mais comme pour le permis à point personne n’a réagit à cette époque, que ce soit sur les routes ou dans les urnes les gens touchés en priorités par toutes ces « mesures » (que l’on veut nous faire passer pour nécessaires) n’ont pas forcément contesté, aveuglés par les chants de la communication à outrance et des chiffres truqués.
Franchement je serais politicien je me frotterais les mains en voyant que dans ce pays on arrive toujours à faire passer d’une manière ou d’une autre des réformes ou taxes scandaleuses pour qui, finalement, personne ne dit rien.

leelabradaauto
Invité

Les politiques sont en perpétuelle campagne de communication visuelle. On va avoir affaire à un équilibre des recettes obligatoires programmées par de nouveaux systèmes encore plus « baise couillons ». Les pandores ont de la rémunération indexée sur la verbalisation. ça ne date pas d’hier. Mais on va nous démontrer que tout va mieux…

Smurf
Invité

Donc en somme, j’ai payer l’enlevement des panneaux et maintenant je vais payer pour les faire remettre ???

Mais…. Ils se moque de qui ?

Vraiment… §%&#£$¤ !!!!

J’arrête je vais être vulgaire.

wpDiscuz